Tornade dans l'Yssingelais : des vents à 180 km/h sur 10km sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Tornade dans l'Yssingelais : des vents à 180 km/h sur 10km

Date : 31/08/2017 | Mise à jour : 01/09/2017 06:44
Partager

Des arbres et des toitures arrachées, des poteaux électriques couchés par terre, des habitants consternés, des scènes de désolation... C'était la vision apocalyptique du secteur d'Araules au petit matin de ce jeudi 31 août.

Des coupures de courant

Une dizaine de foyers ont été privés d’électricité. "Les dégâts au réseau basse tension se limitent à une bande de 50 mètres au lieu-dit Les Vestias, à Araules", précise Denis Cadon, Délégué territorial Enedis (ex-ERDF) Grand Velay. Le courant devait être rétabli d'ici la fin de journée jeudi.

Vers deux heures ce matin, une tempête de vent très violente est partie de Pelinac, contournant Saint-Jeures et Araules et terminant sa course en forêt du Meygal.
Le hameau de Pialevialle a été durement touché.

Un événement climatique de grande ampleur

Une soixantaine de pompiers des brigades d'Yssingeaux, St Julien Chapteuil, Tence, St Jeures, Chambon sur Lignon, le Puy, Rosières et Ste Florine sont intervenus rapidement.
Outre la reconnaissance des dommages, rendue très compliquée durant la nuit, leurs actions prioritaires ont été : la sécurisation, le bâchage des toitures endommagées, le tronçonnage et l'aide aux sinistrés.
Selon le capitaine Pons, du SDIS 43, une trentaine d'habitations ont été endommagées, des bâtiments publics (mairie et école d'Araules), ou encore des forêts. Des tunnels d’entrepôts ont été soulevés par le vent.
« Il s'agit d'un événement climatique de grande ampleur, une tempête de vent très intense qui a parcouru un couloir de cinq à six kilomètres de distance sur deux kilomètres de large. On peut penser qu'il s'agit d'une tornade », a affirmé le capitaine.

Aucune victime mais des habitants choqués

L'effet violent du vent a perduré durant quinze à vingt minutes. Aucune victime n'est à déplorer mais les habitants ont été très choqués. Seules quelques chèvres, effrayées, se seraient enfuies des prés.
Un relogement en famille a dû être effectué, suite à un corps de ferme sérieusement impacté.
A Araules, la toiture de la laiterie Gérentes a été soufflée. Une opération de bâchage a été effectuée afin de protéger la production.
Les services techniques municipaux d'Araules et de St Jeures étaient à pied d’œuvre également pour déblayer les voiries.

« On n'a jamais vu ça »

Sur place toute la nuit, la maire d'Araules, Mireille Faure,  raconte : « on aurait dit que ça nous aspirait, ça a été court mais d'une extrême violence ».
Marie et Jeanine, deux habitantes de la commune, dont on a bâché les toitures, ont certainement vécu la frayeur de leur vie : « j'ai eu très peur, on n'a jamais vu ça », a reconnu l'une des deux voisines, en désignant un arbre qui s'est littéralement fendu en deux et échoué de l'autre côté de la chaussée.

Le parcours de la tornade

Elle a commencé en sortie de forêt domaniale du Meygal, au niveau du lieu-dit Combevieille sur la commune d'Araules. "D'abord anarchique, le tourbillon s'est ensuite bien organisé", remarque David Dumas qui précise que "c'est entre la Rochette et Rioumazel sur la commune de Saint-Jeures que l'intensité maximale a été atteinte". La tornade a continué vers le nord-est jusque dans la vallée du Lignon, après le village de Chenereilles. En tout, près de 11 km.

L'épisode qualifié de "tornade"

« La dernière tornade connue en Haute-Loire remonte au 3 juin 1906 à Javaugues et était d'intensité 3 », a rappelé David Dumas, météorologue spécialiste à l'Observatoire français des tornades et orages violents Keraunos, dépêché spécialement de Saint-Étienne pour qualifier le phénomène rarissime de cette nuit (si l'on excepte la tornade de 2013 qui a marginalement touché la Haute-Loire, à Cistrières, au hameau de Condat, mais principalement le Puy-de-Dôme à Saint-Alyre d'Arlanc). Ce jeudi après-midi, David Dumas est en mesure de confirmer l'effet de tornade à Araules, et non de simples « rafales descendantes sous orage ». La tornade est qualifiée d'intensité EF2 (il existe six niveaux allant de 0 à 5). Le météorologue relève des vents à 180 km/h sur près de 11 km (plus de détails ultérieurement sur le site de Keraunos).

M-A.B.

Témoignages

A Chenereilles, entre Lavalette et Tence, Agnès les dégâts ce jeudi matin : "prunier au sol (nos délicieuses mirabelles!), toit de la cabane arraché, table de ping-pong, transats, pot de fleurs au sol, coin barbecue..."

Sophie à Monedeyres près de Queyrières : "Cette nuit, dans le Meygal, c'était apocalyptique : vent violent, pluie drue, éclairs et tout le toutim... Et seulement à quelques km à vol d'oiseau d'Araules. Ça a dû être terrible là-bas."


L'Observatoire français des tornades et orages violents Keraunos a enregistré l'activité orageuse de ces dernières heures.
Mercredi, il a comptabilisé 202 éclairs en Haute-Loire et ce jeudi depuis minuit 205 localisés comme suit :



Des éclairs localisés sur cette carte :






 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...