Tétraplégique, elle remonte à cheval (VIDEO) sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Tétraplégique, elle remonte à cheval (VIDEO)

Date : 19/02/2018 | Mise à jour : 19/02/2018 12:30
Partager

Anne-Frédéric Royon fait partie de l‘équipe de France de para-dressage. Un défi qui lui a permi de surmonter son handicap.

En 2004, Anne-Frédéric Royon est victime d'un accident de voiture qui l'a laisse tétraplégique incomplète. Elle monte à cheval depuis son plus jeune âge mais n'a jamais été interessé par la compétition : « Bizarrement, c'est le handicap qui m'a poussé à devenir compétitrice. »

Anne-Frédéric Royon

39 ans
Née à Saint-Etienne
Bac S
DEA Lettres Agrégée de philosophie
Enseignante de Français
Correctrice littéraire pour des maisons d’édition
2013 : Devient Championne de France para équestre de dressage

Little Luck, le cheval qu'elle a acheté un mois avant son accident, va devenir sa raison de vivre :« C'est certainement la personne qui a compté le plus au monde si on exclu la famille. » Et pour cause, elle 'arrive pas à se résigner : « Quand je pensais faire le deuil de mes jambes, quand je pensais faire le deuil de plein de chose, je disais « OK ». Et quand on me disait que je ne pourrais plus remonter à cheval, là, je fondais en larme et je n'y arrivais pas ».
Elle trouve alors le moyen de surmonter son handicap:



Elle aménage un manêge et des écuries chez elle afin de pouvoir s'entrainer et achête sur un coup de cœur une belle jument prénommée J'adore : « Je l'ai choisi et acheté au feeling sur une vidéo sans même l'essayer. Ce qu'il ne faut absolument pas faire normalement, mais l'histoire de ma vie est une histoire de feeling.»

Le cheval comme thérapie

Ensemble, elles entrent à l'école nationale d'équitation et quelques mois plus tard se retrouvent sur la scène internationale : « début 2013 on me balance directement sur le circuit international. J'ai donc attaqué sans beaucoup d'expérience directement au plus haut niveau. » Une propulsion réussit puisqu' Anne-Frédéric devient championne de France 2013. Depuis, elle fait partie de l‘équipe de France de para-dressage et a les yeux braqués sur les jeux de Tokyo en 2020 avec un nouveau compagnon : « En 2016, je n'ai pas pu faire les JO de Rio car ma jument était malade. J'ai donc décidé de préparer un jeune que j'ai depuis sa naissance et qui a aujourd'hui 8 ans, et il va être exceptionnel ».

LMV

 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...