Taxe d'habitation : quelle économie dans votre commune ? (CARTE) sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Taxe d'habitation : quelle économie dans votre commune ? (CARTE)

Date : 21/11/2019 | Mise à jour : 22/11/2019 16:13
Partager

En Haute-Loire, ce sont 67 438 foyers qui vont bénéficier de l'exonération totale d'ici 2020, soit une économie moyenne de 506 €, alors que les 14 000 foyers représentant les 20 % les plus aisés devront patienter jusqu'à 2023.

"C'est un impôt qui était jugé injuste car il était variable d'un territoire à l'autre", explique le préfet de Haute-Loire Nicolas de Maistre, venu défendre la réforme gouvernementale aux côtés de Valérie Michel-Moreaux, directrice départementale des finances publiques de la Haute-Loire.
Pour le représentant de l'État, l'objectif est de "redonner du pouvoir d'achat aux Français" et Valérie Michel-Moreaux souligne : "il n'y a pas de démarche à entreprendre pour en bénéficier". 

La grande question : comment seront compensées les communes ?

Et la réponse est encore assez floue. "Ce sera remboursé à l'euro près", assure le préfet, "c'est l'engagement de l'État", mais les détails se font attendre. "On attend la loi de finances pour y voir plus clair", nous répond-il, "ce sera un jeu d'écritures".
Le niveau de la taxe d'habitation perçue aujourd'hui par les communes devrait être compensée par une partie du foncier bâti du conseil Départemental, "avec un mécanisme de calcul qui permet de compenser à l'euro près" certifie la directrice départementale des finances publiques de la Haute-Loire, "et le Département sera compensé par de la TVA, qui est un impôt dynamique, donc cette fois avec des mécanismes nationaux et d'équilibrage entre les départements".
La taxe d'habitation et la perception du foncier bâti servent actuellement de base de calcul pour les dotations globales de fonctionnement (DGF) que l'Etat reverse aux collectivités territoriales. Et si cette base de calcul n'est pas revue, ce sont 1800 communes qui pourraient se retrouver sans ces dotations, selon l'association des maires ruraux de France.

Le gain moyen pour 2019 s'élève à 329 € pour les 67 438 foyers concernés

Pour les 80% de foyers concernés par la suppression de la taxe d'habitation en 2020, une première suppression de 30 % avait été appliquée en 2018. Elle est de 65% en 2019 et sera de 100% à partir de l'an prochain. En Haute-Loire, le gain moyen pour 2019 s'élève à 329 € pour les 67 438 foyers concernés, alors qu'il était de 152 € en 2018 et qu'il s'établira en moyenne à 506 € en 2020.
Le revenu fiscal de référence (RFR) du foyer fiscal pour en bénéficier doit être inférieur iou égal à 27 432 € pour une part, majoré de 8 128 € pour les deux demi-parts suivantes, puis de 6 096 € par demi-part supplémentaire.
Pour les 20 % restants, les plus aisés, l'exonération se fera progressivement de 2021 à 2023. ce sont 14 000 foyers concernés en Haute-Loire.

Le montant moyen économisé varie selon les communes. Retrouvez tout le détail dans cette carte interactive :




Des économies allant de 239 € à 709 €

Pour le montant moyen économisé par les foyers concernés par la supression de 100 % de la taxe d'habitation en 2020, voici les tops et les flops. Les résidents de Chastel, avec 239 €, Saint-Christophe-d'Allier (248€) et Mercoeur (251 €) sont les trois communes du département à réaliser la plus petite économie. À l'inverse, ce sont les habitants de Coubon (709 €), Polignac (688 €) et Vals (673 €) qui réalisent les économies les plus importantes.
Pour le montant moyen économisé par les foyers concernés par l'exonération de 65 % de la taxe d'habitation en 2019, ce sont les habitants d'Arlet (156 €), Autrac (161 €) et Auvers (163 €) qui font la plus petite économie. À l'autre bout de l'échelle, comme pour 100 % en 2020, ce sont à Coubon (461 €), à Polignac (447 €) et à Vals (438 €) que les résidents font les pluis importantes économies.






Maxime Pitavy




Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteM le 27 novembre 2019 - 07h10
pour clore le débat sur ST PAULIEN taux inchangé valeur locative légèrement revue donc légère hausse de l'impôt vue le maintien des taux au mieux stagnation mais pas de baisse idem taxe foncière

Signaler un abus

img_journalisteR le 26 novembre 2019 - 21h22
Manu a baissé la taxe mais il y a eu la loi Egalim qui a fait augmenter les grandes marques alimentaires que les français adorent et n'oublions pas la belle réforme des retraites qui s'annonce. Attention, j'en connais un qui va vous annoncer qu'il faut réformer le système mais que, rassurez-vous, tout le monde sera gagnant... Dans quelques années, tout ce qu'il restera du macronisme, c'est une bande de matuvus qui aura tenté de se recaser chez les copains après la débâcle inévitable.

Signaler un abus

img_journalisteR le 26 novembre 2019 - 21h12
Certains sont ils rémunérés pour faire de retape pour macron ? Prenez plusieurs pseudos, ça se verra moins.

Signaler un abus