Talent du conseil et de la vente : une Ponote en lice sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Talent du conseil et de la vente : une Ponote en lice

Date : 08/11/2018 | Mise à jour : 08/11/2018 15:31
Partager

La finale nationale du Trophée des talents du conseil et de la vente se déroulera du 20 au 22 novembre 2018 à Paris. Parmi les treize finalistes en lice, la jeune Ponote Anaëlle Brunet portera les couleurs de la Haute-Loire et tentera de décrocher le titre.

Cette opération s’inscrit également dans la volonté de la Confédération de valoriser le métier de boulanger-pâtissier et d’accroître son image de marque. C’est pour cette raison qu’elle a décidé de candidater la culture et les savoir-faire de la baguette de pain française au patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’Unesco. Dominique Anract en veut pour argument « les valeurs de convivialité et de partage, le caractère populaire, les liens sociaux et familiaux véhiculés par la baguette de pain ».

Anaëlle Brunet sera-t-elle consacrée « Talent du conseil et de la vente 2018 » ? C’est au terme de sélections départementales et régionales que la jeune femme du Puy-en-Velay a décroché son billet pour cette 9e finale nationale.
Organisé par la Confédération Nationale de la Boulangerie-Pâtisserie (CNBF) dans le cadre de la 6e édition de la Semaine de l’excellence en boulangerie-pâtisserie, cet événement se déroulera du 20 au 22 novembre 2018, au Campus des métiers et de l’entreprise de Bobigny, près de Paris.

Âgée de 18 ans, la jeune femme défendra les couleurs de la Haute-Loire et de la Région Auvergne-Rhône-Alpes lors de ce concours. Au total, treize finalistes venus de toute la France s’affronteront dans des épreuves écrites et pratiques pour tenter de décrocher le titre qui leur ouvrira les portes des concours internationaux de la boulangerie (championnats d’Europe et du Monde).

« Cet événement constitue un véritable tremplin de carrière pour tous ces jeunes ayant obtenu cette année un CAP boulanger ou une mention complémentaire en boulangerie », commente Dominique Anract, président de la Confédération nationale de la boulangerie-pâtisserie française. En effet, ce concours a vocation à valoriser leurs compétences, mais aussi à les encourager à poursuivre leur formation. « Du magasin au fournil, poursuit-il, la boulangerie a aujourd’hui besoin de managers capables d’anticiper les besoins du client, de le conseiller, de lui proposer des nouveautés, de répondre aux questions sur la composition et les qualités nutritionnelles des produits. »





 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...

Soyez le premier à émettre un commentaire