TGV à Saint-Etienne: un test qui inquiète sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

TGV à Saint-Etienne: un test qui inquiète

Date : 06/03/2018 | Mise à jour : 06/03/2018 16:15
Partager

La SNCF va tester de nouveaux horaires pour les TGV au départ et à l’arrivée de Saint-Etienne Châteaucreux entre le 2 avril et le 6 juillet 2018. Mais certains élus et usagers craignent de voir la suppression à terme, d'un aller-retour quotidien.

Entre le 2 avril et le 6 juillet prochains, sur les 4 allers-retours quotidiens, le départ de Saint-Etienne à 06h13 sera maintenu, comme ceux de 12h13 et 16h42. En revanche, le TGV partant aujourd’hui à 10h13 sera supprimé, au profit d’un autre départ avancé à 06h43, soit 30 minutes après le premier TGV matinal. En ce qui concerne les retours, le premier TGV qui part actuellement à 06h59 de Paris sera décalé pour un premier départ à 07h53. Les autres horaires demeurent inchangés.

"A l’instar de nombreux acteurs du rail, je redoute que cette expérimentation constitue une première étape pour supprimer, à terme, un aller-retour quotidien, faute de fréquentation suffisante", écrit le député de la Loire, Régis Juanico.

Ces craintes se fondent en partie sur l’une des recommandations du rapport sur l’avenir du transport ferroviaire, dit rapport Spinetta, concernant les petites gares TGV sises en bout de desserte, comme celle de Saint-Etienne.

Le député socialiste a donc "demandé au Président de la SNCF de bien vouloir rassurer les usagers stéphanois et plus largement, ligériens du TGV, quant à la pérennité des 4 allers-retours TGV quotidiens, ainsi que de s’engager à ce que les conclusions de cette expérimentation ne soient pas seulement rendues à Saint-Etienne Métropole, mais largement partagées avec l’ensemble des élus locaux et des parlementaires ligériens, et qu’aucune décision définitive ne soit prise sans une large concertation préalable".

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteAnonyme le 7 mars 2018 - 06h31
J'apprécierais la même sollicitude de la part de nos élus pour les TER quotidiens. C'est toujours pareil : on se mobilise pour le TGV utilisé par quelques VIP (patrons, cadres très sup), mais pour le travailleur lambda qui fait tous les jours la navette pour aller à la Part-Dieu dans des conditions qui se dégradent constamment, on n'entend personne. Idem pour l'A45 dont on nous dit en permanence qu'elle est nécessaire aux entreprises. Et les habitants ordinaires ?! Quel cynisme.

Signaler un abus

img_journalisteAnonyme le 6 mars 2018 - 18h52
Je doute que le TGV soit supprimé de Saint-Etienne même à cause du rapport Spinetta. On fait tout de même parti d'une des 22 métropoles Françaises avec un bassin d'emploi assez important et surtout une population importante. Personnellement ça m'arrange 100x mieux de prendre le TGV au départ de Saint-Etienne que de Lyon (évident). Par contre j'ai des doutes concernant la supression du TGV de 10h pour le mettre 30min après le premier. Je ne pense pas que sa marchera..

Signaler un abus