Sénatoriales : Gérard Roche entre dans la danse sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Sénatoriales : Gérard Roche entre dans la danse

Date : 06/06/2011 | Mise à jour : 07/06/2011 08:16
Partager

C'est avec la profonde conviction "de pouvoir être encore plus utile à la Haute-Loire" que le Président divers droit du Conseil Général se présente aux prochaines élections sénatoriales. Grand favori du scrutin, Gérard Roche devrait choisir un suppléant dans l'ouest du département et entend bien conserver sa liberté de parole au Palais du Luxembourg si les 711 grands électeurs du département lui accordent leur confiance en septembre prochain.

Après 35 ans de service au Département, le grand favori du scrutin compte choisir son ou sa suppléante en fonction du secteur géographique car "les grands électeurs de l'Ouest du département se considèrent les grands abandonnés absents de la Haute-Loire. Je veux ainsi leur envoyer un signe fort", a-t-il précisé ce lundi 6 juin 2011.


Embouteillage à droite ou au centre ?

Considérant qu'il y a "de la place pour tous", Gérard Roche, même s'il demeure confiant quant à ces élections, tient à mettre en garde : "il ne faut pas qu'il y ait de faux pas car la multiplication des candidatures pourrait nous affaiblir", reconnaît-il. Car à droite, Jean-Jacques Faucher (maire de Brioude), Pierre Astor (maire de Retournac) et Madeleine Dubois (conseillère générale) ont déjà annoncé leurs candidatures respectives.
Côté alliance, un ticket avec le sénateur sortant Jean Boyer (Nouveau Centre) n'est plus d'actualité et le bloc centriste pourrait géner la majorité départementale car pour l'instant, l'étiquette UMP ne fascine guère et les candidatures se font davantage sous d'autres bannières.
"Jean-Pierre Marcon, Michel Joubert, Michel Decolin... ils étaient nombreux à pouvoir légitimement se présenter", précise le Président du Département avant d'observer : "je crois qu'ils sont nombreux à me faire confiance et ainsi à ne pas se présenter mais ce n'est pas à moi de faire la police et je ne pourrais faire obstacle à quiconque voudrait se présenter".

 

Le Girondin chez les Jacobins

Le jacobinisme tend à organiser le pouvoir de façon très administrative (bureaucratie) et très centralisée et à le faire exercer par une petite élite de techniciens qui étendent leur compétence à tous les échelons géographiques et à tous les domaines de la vie sociale afin de les rendre uniformes, ce qui en fait l'adversaire du régionalisme, que l'on pourrait alors attribuer aux girondins.

"Si je suis élu sénateur, je conserverai la Présidence du Conseil Général et je pense que je pourrai ainsi mieux travailler pour la Haute-Loire, c'est d'ailleurs l'objet de ma candidature", souligne l'élu avant de poursuivre l'hypothèse : "si je suis élu, je siègerai au Centre car il faut bien rallier un groupe pour l'efficacité, mais je ne prendrai pas de carte pour garder ma liberté de parole. Je serai un peu le Girondin chez les Jacobins", glisse-t-il le sourire en coin.
Avec l'intention de mieux se faire entendre à Paris en intégrant les réseaux d'influences et les assemblées, Gérard Roche espère profiter du mandat de sénateur pour résoudre le problème des finances altiligériennes d'ici la fin de sa mandature à la tête du Département : "cette année, on a eu un ballon d'oxygène mais 2012 va être difficile et je voudrais qu'en 2014, lorsque je laisserai le Conseil Général, l'on soit enfin sur les bons rails et que nos problèmes financiers soient résolus", affirme-t-il.


L'hommage à Adrien Gouteyron

Alors que le sénateur sortant Adrien Gouteyron annonçait fin mai qu'il ne se présenterait pas à sa propre succession (lire l'article), Gérard Roche a tenu à rendre hommage au premier magistrat de Rosières : "il a un grand esprit de synthèse et de raisonnement. Il est arrivé vice-Président du Sénat car c'est quelqu'un de très compétent, un grand élu de la Haute-Loire".
Admiratif du parcours d'Adrien Gouteyron, il souligne : "au Sénat, il était chez lui, il connaissait toutes les arcanes du pouvoir et avait un réseau d'influence très important. Sa position de se retirer est très digne, elle m'a profondément touchée et son parcours ne peut qu'inspirer le respect", a-t-il conclu.

  • "La suppression d'un fonctionnaire sur deux, ça ne tient pas debout"

    C'est l'opinion du Président du Conseil Général de Haute-Loire qui reconnait cependant qu' "il faut savoir être raisonnable et fermer une école quand il n'y a plus que cinq élèves, mais supprimer un fonctionnaire sur deux, c'est impossible".

  • "Un vrai candidat centriste"

    Dans l'optique de la Présidentielle de 2012, il observe : "il faut un vrai candidat centriste car la bipolarisation gauche-droite de la politique française n'a plus de sens", mais il ne voit cependant personne capable de porter cet élan nouveau. Une alliance ? "Uniquement avec un vrai projet de gouvernement", rétorque-t-il.

  • "La réforme des communautés de communes est précoce"

    S'il accepte une forme de redécoupage qui soit menée en concertation avec les différents acteurs, il juge cette réforme précoce "car il a fallu du temps à certaines pour vraiment se mettre en marche et maintenant qu'elles fonctionnent bien, on veut réformer".

Gérard Roche reconnaît que le poste de sénateur couronnerait sa carrière politique et espère que par ce biais, il pourra davantage se faire entendre pour défendre la Haute-Loire. Ecouter.



Maxime Pitavy

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteVR le 7 juin 2011 - 11h23
Vive la jeunesse et le non cumul des mandats !!!

Signaler un abus

img_journalistem le 7 juin 2011 - 09h50
Et bien moi je suis ravie ... Gérard roche est compétent et surtout pas langue de bois!!!!

Signaler un abus

img_journalisteJj le 7 juin 2011 - 08h56
en effet il me parait plus judicieux de choisir un Elu du secteur géographique cité par G. tous les élus du département sont centralisés sur un secteur bien précis. Mr Roche autant que Mme qui veut se présenter, ayez l'intelligence de céder la place à Mr Faucher - je ne pense pas que les citoyens altiligériens veulent ce que VOUS voulez leur imposer, surement pas. La place est surement très bonne mais n'avez vous pas assez de votre position au CG !!!!

Signaler un abus