Sécheresse : toute la Haute-Loire placée en alerte sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Sécheresse : toute la Haute-Loire placée en alerte

Date : 19/07/2019 | Mise à jour : 19/07/2019 11:24
Partager

Ce ne sont plus trois bassins mais tous les bassins de la Haute-Loire (sauf les axes soutenus de l’Allier et de la Loire) qui sont désormais concernés par les restrictions d'eau du niveau "Alerte".

Le communiqué de la préfecture de la Haute-Loire ce vendredi 19 juillet 2019 :

"Les débits des cours d’eau continuent à se dégrader sur le département, et leurs valeurs passent sous les seuils d’alerte.
Face à cette situation, un arrêté préfectoral daté du 18 juillet, vient de prendre des mesures de restrictions des usages de l’eau. Tous les bassins du département sont placés en « Alerte » à l’exception des axes soutenus de la Loire et de l’Allier (lits mineurs et à 100m des deux berges).

L’objectif de ces mesures est de limiter les consommations d’eau non indispensables, afin de préserver la ressource en eau et les rivières en particulier.

A ce titre sont provisoirement interdits les usages suivants :
- l’arrosage des jardins d’agrément, pelouses, espaces verts, qu’ils soient publics ou privés,
- l’arrosage des golfs, sauf les départs et greens qui peuvent être arrosés uniquement la nuit de 20h à 8h le lendemain,
- les fontaines publiques raccordées au réseau d’eau potable ,
- l’alimentation des plans d’eau autres que ceux autorisés en tant que piscicultures de production,
- le remplissage en eau (sauf pour le premier remplissage après la construction) et le renouvellement de l’eau des piscines des particuliers,
- le lavage des véhicules hors installations professionnelles à haute pression ou à recyclage d’eau, à l’exception des véhicules soumis à une obligation réglementaire (véhicule sanitaire, alimentaire…) ou technique (bétonnière…),
- le nettoyage des extérieurs des bâtiments (murs, toitures, sols,…),
- l’arrosage des trottoirs et voies publics ou privés, sauf pour impératif sanitaire.

Toute infraction est punie par une contravention de 5e classe : une amende de 1 500 euros maximum (conformément à l'article R. 216-9 du Code de l'environnement).

Sont provisoirement interdits de 8h à 20h les usages suivants :
- l’arrosage des potagers,
- l’arrosage des terrains de sports de toute nature,
- l’irrigation par aspersion des prairies naturelles ou artificielles et des cultures, sauf cultures florales, maraîchères et fruitières.

Pour les axes soutenus Loire et Allier :
Les débits naturels de la Loire et de l’Allier présentent également une forte baisse. Le soutien des débits par les barrages réservoirs de Naussac (sur l’Allier) et Villerest (sur la Loire) est engagé avec des objectifs de soutien réduits par rapport à la normale, pour garantir des volumes de réserve suffisants sur toute la période d’étiage.

Conformément aux décisions du Comité de gestion des Réservoirs de Naussac et Villerest et des étiages sévères, l’objectif de débit de la Loire à Gien a été fixé à 50 m³/s contre 60 m³/s en situation normale.
Le débit de la Loire, mesuré à Gien, est passé sous le seuil de référence de 60m³/s, le 1er juillet 2019.
Au vu du franchissement de ce seuil, le préfet coordonnateur de bassin, préfet de la région Centre Val de Loire, a activé le niveau 1, niveau de vigilance sur l’ensemble du bassin.
Cette sensibilisation de tous les acteurs est déjà réalisée dans le département de Haute-Loire depuis le 28 juin. En fonction de l’évolution de la situation, le préfet de bassin pourrait être amené à prendre prochainement, avant fin juillet, des mesures de restriction sur les axes de l’Allier et de la Loire.
Les prévisions météorologiques n’annoncent pas de précipitation et au contraire un nouvel épisode de canicule.
Un comité des usagers de l’eau est programmé le 23 juillet pour faire le point sur l’évolution de la situation."

Pour plus d’information consulter le site internet de la préfecture



Les prévisions de Météo France pour ce prochain épisode de canicule :











Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalistel le 19 juillet 2019 - 18h11
je constate que la Dorette est en alerte (OK), mais le niveau de l'Arzon qui baisse de jour en jour n'a pas été retenu ???

Signaler un abus

img_journalistep le 19 juillet 2019 - 16h12
Au quartier de la Vaysse a Taulhac les abreuvoirs sont alimentés par l' eau potable du réseau public 24/24 depuis 25 ans a cause de la mairie qui a détruit le tunnel et la canalisation de la source qui alimentait autrefois les abreuvoirs. La mairie est au courant depuis 5 ans et au lieu de reprendre le captage de cette source il s' en foute. La mairie actuelle n' est pas écolo du tout. Alors pourquoi demander des efforts toujours aux mêmes ??? montrer l' exemple avant de demander.

Signaler un abus

img_journalisteR le 19 juillet 2019 - 12h36
LE RENOUVELLEMENT DE L'EAU DES PISCINES DOIT ETRE AUSSI INTERDIT COMME POUR SON PREMIER RAMPLISSAGE - C'EST DU LUXE - SCANDALEUX !!!: UN PEUT DE FRATERNITE D'EGALITE DE COHESION !!!!

Signaler un abus