Saint-Vidal : la forteresse tient ses visuels sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Saint-Vidal : la forteresse tient ses visuels

Date : 14/05/2018 | Mise à jour : 15/05/2018 08:39
Partager

Elle ouvrira ses portes le 2 juin prochain et une douzaine de représentations sera donnée du 16 juin au 18 août par plus d'une centaine de bénévoles. L’Association pour la valorisation du Velay, Auvergne et Gévaudan vient de dévoiler les visuels du spectacle mêlant vidéoprojection et pyrotechnie, tout en retraçant l’histoire du Velay au XVIe siècle.

En sommeil depuis des décennies, le château de Saint-Vidal, qui a été racheté en 2016 par un entrepreneur privé originaire du département, Vianney d'Alançon, s'apprête à renaître de ses cendres. La forteresse rouvrira ses portes au mois de juin 2018.
Faire revivre l’histoire de France à travers l’histoire de l’Auvergne et du Velay, tel est le défi qu'il s'est lancé à travers l’association pour la valorisation du Velay, Auvergne et Gévaudan qu’il préside. C’est un tryptique inédit à l’échelle régionale qui alimente ce projet d’envergure : la réhabilitation des jardins, l’ouverture de quinze salles de la forteresse sous forme de déambulation à travers des moments clés de l’histoire régionale et enfin, un spectacle nocturne exceptionnel où se mêlent acteurs et figurants bénévoles, pyrotechnie et vidéo-projection.

Les trois visuels

L’assaut de la forteresse par les troupes d’Henri IV ne pouvait pas être omis de cette campagne d’affichage. Ce sont trois affiches au visuel impressionnant qui illustreront cette saison estivale.
Cette période marquante de l’histoire de l’édifice et de la région, mise en scène dans les spectacles nocturnes «La Forteresse Imprenable», est représentée sur ces visuels.
La première croisade, partie du Puy en 1096 avec un seigneur de Saint-Vidal dans ses rangs, est le sujet de l’un des visuels. Cette période met la région à l’honneur notamment par la personne d’Adhémar de Monteil, évêque du Puy et chef spirituel de la croisade.
La bête du Gévaudan, monstre mythique qui a alimenté les légendes régionales, est lui aussi mis à l’affiche, ainsi que les valeureux habitants qui l’ont combattue pendant plusieurs années. Ces deux thématiques seront illustrées dans le spectacle déambulatoire «La Mémoire d’un Peuple». 

D’ici quelques jours, ces illustrations immersives, permettant d’ores et déjà de revivre ces moments marquants de l’histoire de France, seront affichés dans l’ensemble du département.

  • Pour aller plus loin sur le sujet : 

La rédaction de Zoomdici avait déjà énoncé les principales attractions. Le projet, qui bénéficiera de 300 000 euros de subventions de l'agglomération du Puy, avait suscité quelques interrogations et réserves de la part de l'opposition, mais il a bien été validé par la collectivité, alors que la Région débloquera 600 000 euros et le Département 300 000 euros, pour un total d'environ 1,2 million d'euros. 
À titre de comparaison, la subvention de l'agglo est étalée sur cinq ans, ce qui porte à 60 000 euros par an, quand le Roi de l’Oiseau par exemple se voit octroyer 95 000 euros de l'agglo par an.
Alors que nous faisions le point sur les dernièrs avancées du projet et des spectacles estivaux, qui débuteront en juin 2018, nous avons profité de notre rencontre avec Vianney d'Alençon début octobre pour l'interroger sur cette polémique. Vous trouvez ici sa réponse. Les plans 3D du jardin ont ensuite été dévoilés début décembre et on peut également citer les multiples soutiens de "célébrités" au projet de Vianney d'Alaçon. Enfin le projet de la forteresse nécessite des bénévoles mais aussi des professionnels. Quatre comédiens et un technicien de maintenance et d'opération spectacle sont recherchés début février pour une période allant de mai à septembre. Zoomdici avait consacré un article lors de la venue des équipes de France télévision pour un reportage, qui révélait notamment une partie du spectacle nocturne.



Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalistegl le 15 mai 2018 - 05h30
Personnellement , le roi et l ' oiseau , est trop pencher sur le paraître ( la noblesse ) il faut innover !!! Quand aux subventions , part égale , a chacun de faire selon ses moyens , faut pas jouer les grands scénaristes , sans le bénévolat rien ne marcherait , alors messieurs et dames a vos plumes

Signaler un abus