Saint-Pal-de-Senouire & l'Agglo du Puy : un divorce par consentement mutuel sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Saint-Pal-de-Senouire & l'Agglo du Puy : un divorce par consentement mutuel

Date : 11/04/2019 | Mise à jour : 12/04/2019 16:19
Partager

Ce jeudi 11 avril 2019, la demande de la commune de Saint-Pal-de-Senouire pour sortir de la communauté d'agglomération du Puy-en-Velay, a été approuvée lors du conseil communautaire qui s'est tenu à l'Hôtel-Dieu du Puy.

Le 31 mars dernier, le conseil municipal de Saint-Pal-de-Senouire s'était réuni pour délibérer sur le retrait de la commune de l'Agglo du Puy. Une délibération motivée -- et encouragée par la majorité des Saint-Palins qui ont participé à la consultation initiée par la commune -- notamment par l'inquiétude d'être noyé dans une collectivité dont "les préoccupations sont essentiellement urbaines", et par la volonté de "prétendre à une autonomie dans le domaine eau et assainissement avec maîtrise des tarifs."* Saint-Pal-de-Senouire souhaiterait en effet rejoindre la communauté de communes des Rives du Haut-Allier (CCRHA)

Deux ans après avoir rejoint la Communauté d'agglomération du Puy-en-Velay (CAPEV), Saint-Pal-de-senouire a donc soumis son droit de retrait. Lors du conseil communautaire qui a eu lieu hier, cette demande de retrait a été approouvée à l'unanimité. D'un côté comme de l'autre, la décision est donc prise mais elle n'est pas encore actée. Car chaque conseil municipal des communes de la CAPEV et de la CCRHA a trois mois pour notifier une délibération favorable aux projets de la commune de Saint-Pal-de-Senouire. A défaut de délibération dans ce délai, la décision sera jugée défavorable. Dans le cas contraire, le dossier sera ensuite transmis au préfet de la Haute-Loire qui devra prendre un arrêté pour entériner ce retrait.

Stéphanie Marin


* Retrait de la CAPEV : les principales motivations présentées par Saint-Pal-Senouire
Les préoccupations de la CAPEV sont essentiellement urbaines
La Communauté de Communes des Rives du Haut Allier est composée majoritairement de petites communes rurales avec des préoccupations bien plus proches de celles de la commune
En adhérant à la Communauté de Communes des Rives du Haut Allier, la commune rejoindrait l’arrondissement de Brioude dont elle a toujours fait partie
Symboliquement la Senouire rejoint l’Allier... même bassin hydrographique
Le siège social de Langeac est plus proche que le siège du Puy-en-Velay
En rejoignant la CCRHA, la commune peut prétendre à une autonomie dans le domaine eau et assainissement avec maîtrise des tarifs.

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteJF le 13 avril 2019 - 13h07
Le découpage de cette communauté est un non sens. Qu'attendent les autres communes rurales pour emboiter le pas de St Pal? Un peu de courage peut être ? la peur de représailles ?

Signaler un abus

img_journalistepf le 13 avril 2019 - 11h45
bonjour je trouve que d autre commune ferait bien en faire autant , l aglo tout pour le puy et rien pour les petites communes de campagne par contre vu l augmentation de la part des impots fonciers de l année dernier la part de l aglo 400 % d augmentation c inadmissible ,on est vraiment prit pour des vaches a lait ( pour ne pas dire un autre mot ) et que dire de la taxe d ordure menagere , on paye meme pour des hangars alors qu on n utilise meme pas les poubelles

Signaler un abus

img_journalisteGR le 12 avril 2019 - 23h40
BRAVO!!! à qui les suivants pour quitter cette "usine à gaz" Une agglo juste bonne à augmenter les impôts..Pour triste exemple 2018 + 232% qui dit mieux??? je pense qu'on peut lui décerner le "bonnet d'âne" au plan national pour 2018 ...

Signaler un abus