Saint-Julien-Chapteuil dans la roue du Tour de France sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Saint-Julien-Chapteuil dans la roue du Tour de France

Date : 04/01/2019 | Mise à jour : 04/01/2019 17:22
Partager

Une caravane, 156 coureurs de renom, une farandole d'animations... Après le passage de la Grande Boucle en 2017, c'est le Tour de l'Avenir, la succursale du Tour de France, qui passera par la cité capitolienne les 19 et 20 août prochains avec une étape qui sera sportivement l'une des clefs de la compétition.

- Lors du passage en Haute-Loire du Tour de France en 2017 / Photo d'illustration / Archive Zoomdici -

Pour la commune de Saint-Julien-Chapteuil, c'est un événement majeur. "On n'espérait pas avoir une manifestation aussi importante et c'est vraiment une excellente nouvelle pour le développement du territoire, pour le tourisme...", s'enthousiasme le premier magistrat de la commune André Ferret, "c'est énorme pour une commune de 1 800 habitants comme la nôtre". 
En été, la commune double et presque triple sa population compte renu de ses infrastructures touristiques et ses résidences secondaires. Là encore, ce sont plusieurs milliers de spectateurs attendus dans les rues de la cité capitolienne alors que l'arrivée se fera au coeur du village le 19 août, tout comme le départ le lendemain.

Surfer sur le passage de la Grande Boucle en 2017 

"Une commune comme Saint-Julien ne peut pas accueillir le Tour de France, c'est très clair, il faut être raisonnable", tempère sobrement l'élu, "mais c'est le petit tour, ce sont des cyclistes de moins de 23 ans et souvent, ceux qui gagnent le Tour de l'Avenir, on les retrouve bien classés ensuite au Tour de France".
Le parallèle n'est pas usurpé puisque la commune a surfé sur le passage de la Grande Boucle en 2017 (l'étape au départ du Puy avait traversé Saint-Julien Chapteuil) et sa venue à Brioude cette année pour accueillir une étape du Tour de l'Avenir, ce qui constitue "un élément moteur dans le développement du territoire".


Un tissu associatif et des retombées économiques ?

André Ferret est le maire de Saint-Julien-Chapteuil. Pour faire de cette manifestation une grande fête, il faut tout un lot d'animations, qui reposent aussi sur le tissu associatif... Vous pouvez nous en livrer les grandes lignes ? Ce sont aussi des retombées économiques pour le territoire ? 




Saint-Julien-Chapteuil "sera sans doute l'une des étapes clef de la compétition"

"L'étape qui part d'Espalion et qui arrive à Saint-Julien-Chapteuil sera l'étape la plus importante en terme de dénivelé, avec un plus de 3 000 mètres, donc plus que lors des étapes des Alpes, donc sportivement, ce sera sans doute l'une des étapes clef de la compétition". Le constat est signé Philippe Colliou, le directeur du Tour de l'Avenir.

"Un département qui se positionne comme un territoire de vélo"

Pour lui, il n'est pas surprenant de voir la Haute-Loire de nouveau accueillir une étape cycliste de renom : "c'est un département qui se positionne comme un territoire de vélo, avec des routes agréables et peu compliquées à sécuriser, qui sont également très belles en terme d'image, avec en plus un public de connaisseurs donc c'est logique de voir le Tour de France ou même le Criterium du Dauphiné traverser le département de la Haute-Loire au même titre que le Tour de l'Avenir".

Cette compétition, c'est un peu la succursale du Tour de France ?

Philippe Colliou est le directeur du Tour de l'Avenir. Cette compétition, c'est un peu la succursale du Tour de France ? C'est la crème de l'espoir cycliste mondial ? C'est pour ces courreurs un tremplin sportif et médiatique ? 



Une véritable caravane publicitaire cette année

Il y aura donc des animations sur les étapes mais aussi une caravane publicitaire cette année, avec une vingtaine de véhicules qui précéderont les courreurs d'une trentaine de minutes sur le tracé. "Elle existait déjà mais on la développe fortement en 2019", précise le directeur de la course, "ça plait toujours aux enfants et ça contribue au côté festif de l'événement".
Notons que ça permet aussi d'équilibrer le budget avec le sponsoring et "des partenaires de plus en plus demandeurs". De quoi vraiment se mettre dans la roue du Tour de France.


Maxime Pitavy






Voir le parcours détaillé ci-dessous : 



 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...

Soyez le premier à émettre un commentaire