Saint-Etienne va expérimenter l’initiative "Territoires zéro chômeur de longue durée" sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Saint-Etienne va expérimenter l’initiative "Territoires zéro chômeur de longue durée"

Date : 08/07/2019 | Mise à jour : 08/07/2019 14:52
Partager

Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne, président de Saint-Etienne Métropole a confirmé, ce 6 juillet, l'engagement de la ville de Saint-Etienne dans l'expérimentation nationale "Territoires zéro chômeur de longue durée".

L'expérimentation "Territoires zéro chômeur de longue durée" initiée par le gouvernement consiste en la création d'une entreprise à but d'emploi qui embauche sur la base du volontariat des chômeurs de longue durée (supérieur à un an) en CDI, au SMIC et à temps choisi, afin de réaliser des travaux utiles localement mais non réalisés car jugés peu rentables pour le marché classique. Les budgets alloués aux allocations chômage sont ainsi redirigés directement vers l'activité et l'emploi.

« J'ai décidé de missionner Nadia Semache, conseillère municipale déléguée à la prospective et aux nouvelles solidarités afin d'engager, en concertation avec les acteurs locaux, une étude de faisabilité sur différents quartiers de la ville, en vue du dépôt de notre candidature pour l'expérimentation "Territoires zéro chômeur de longue durée" », explique Gaël Perdriau. Le maire de Saint-Etienne qui s’engage par ailleurs à prendre « prochainement des initiatives pour fédérer les acteurs locaux intervenant dans les domaines de l'emploi et de la solidarité pour soutenir cette candidature ».

Réaction du groupe d'opposition municipale "Nouvelle Gauche":

"Le Maire de Saint-Etienne a annoncé ce samedi vouloir engager la ville de Saint-Etienne dans l'expérimentation nationale "Territoires zéro chômeur de longue durée", et qu'une délibération en ce sens sera présentée lors du prochain Conseil municipal. C'est une décision que nous saluons, puisque nous l'avions nous-même proposée au Conseil municipal... en juin 2018, il y plus d'un an. A cette époque, la Ville de Saint-Etienne avait refusé de faire acte de candidature pour une expérimentation, mettant en avant diverses incertitudes et réticences, financières et mêmes "philosophiques" quant au dispositif TZCLD. A 9 mois des élections municipales, l'ensemble des obstacles qui existaient, semble-t-il, en 2018 sont désormais levés : tant mieux pour notre Ville et ses chômeurs de longue durée, mais que de temps perdu ! Il s'agit désormais d'aller vite pour faire entrer notre Ville dans la première des quatre phases méthodologiques et opérationnelles de l'expérimentation (fabrique du consensus, rencontre des volontaires, recensement des travaux utiles, ouverture d'une EBE). Non, tout n'a pas été essayé pour lutter contre le chômage ! Oui à l'expérimentation du TZCLD à Saint-Etienne !" Myriam Ulmer et Pierrick Courbon

 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...