Saint-Etienne va avoir son 1er tournoi international de tennis féminin sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Saint-Etienne va avoir son 1er tournoi international de tennis féminin

Date : 29/06/2019 | Mise à jour : 29/06/2019 20:14
Partager

Il existe l’Engie Open de tennis d’Andrézieux-Bouthéon, il y aura aussi dans la Loire un autre tournoi international de tennis féminin... mais à Saint-Etienne. Et entre ces 2 évènements, un 3e tournoi verra aussi le jour cette année !

À la demande de la Fédération Française de Tennis, qui souhaite développer ses tournois féminins et permettre à ses jeunes espoirs de s’aguerrir sur le circuit international, l’agence stéphanoise de communication évènementiel « La brune qui pétille », a décidé de relever le challenge de créer un nouvel open. Aussi, cet open international de tennis féminin se déroulera du 4 au 10 novembre à la salle Omnisports du parc François Mitterrand de Saint-Etienne, ou 3 courts éphémères, accueillant le public, seront installés. Cet Open est doté d’un Prize Money (dotation globale) de 25 000 dollars. La Ville de Saint-Etienne, Saint-Etienne Métropole et la Région Auvergne Rhône-Alpes apportent leur soutien financier, tout comme la FFT et la Ligue AURA (photo). La Ville met également à la disposition ses services techniques pour transformer la salle Omnisports en cours de tennis avec un gradin pour le court central d’une jauge de 500 places. Mais pour boucler le budget de ce 1er évènement de tennis féminin à Saint-Etienne, Estelle Verney-Carron, la dirigeante de l’agence « La brune qui pétille » est à la recherche de sponsors privés. Une mission qu’elle connait bien puisqu’elle l’avait déjà fait pour le compte de l’Open Engie d’Andrézieux-Bouthéon. Pour le tournoi stéphanois, "La brune qui pétille" ne manque pas d’ambition puisqu’elle vise à moyen terme de transformer le Zénith de Saint-Etienne en cours de tennis avec un Prize Money à la hauteur de l’enjeu.

Un tournoi pour découvrir le tennis féminin

A l’image de l’Engie Open d’Andrézieux-Bouthéon (doté lui de 60 000 dollars), le tournoi stéphanois souhaite inviter tous les clubs de tennis du département à venir participer (bénévolement) à cet évènement et rencontrer les championnes internationales (dont on connaitra les noms qu’une semaine avant le tournoi). Enfin, pour répondre au souhait de la Ligue Auvergne Rhône-Alpes, des matchs amicaux auront lieu sur le site entre personnes valides et handicapées. Une sensibilisation du grand public sur le handisport en vue des JO 2024 à Paris pour laquelle Estelle Verney-Carron pourra compter sur l’ancien champion olympique, ancien ministre et conseiller stratégique pour les JO 2024, Guy Drut.

Jamais 2 sans 3

Parallèlement à l’annonce de ce tournoi de tennis féminin à Saint-Etienne, la Ville d’Andrézieux-Bouthéon et le Tennis club d’Andrézieux-Bouthéon vont lancer également du 30 septembre au 6 octobre 2019 un autre tournoi de tennis féminin, doté lui de «seulement » 15 000 dollars. Un tournoi qui viendra renforcer la place tennistique de la commune forézienne dans la région. Mais le grand public sera-t-il au rendez-vous de tous ces matchs de tennis féminin ?

 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...