Saint-Etienne: une expo sur le genre qui interroge sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Saint-Etienne: une expo sur le genre qui interroge

Date : 08/02/2018 | Mise à jour : 13/02/2018 09:11
Partager

Laura Bottereau et Marine Fiquet présentent actuellement aux "Les Limbes" à Saint-Etienne (rue Henri Barbusse) une exposition intitulée "L'aube des rigueurs molles".

Jusqu'au 16 février, l’exposition du duo d’artistes Laura Bottereau & Marine Fiquet nous plonge dans un décor fantasmagorique aussi graphique que scénographique où les notions de jeu, d’enfance et de naïveté se distordent. Les artistes abordent les questions relatives à la construction d’une identité genrée, sexuée, souvent figée ou niée par le regard de l’autre…

"Les enfants sont bien souvent formatés à devenir soit homme soit femme, et ce résultat doit être conforme au sexe biologique assigné à la naissance… Nous nous employons à catapulter cet édifice qu’il nous semble urgent de remettre en question. Les constructions du genre et de la sexualité telles qu’elles sont normées résonnent comme des rapports de force et surtout de pouvoir", expliquaient les 2 artistes dans la Revue Laura 22 en 2017. Et de poursuivre: "Nous utilisons la puissance symbolique et imaginaire d’objets et d’actions pour réfléchir aux systèmes qui dominent les corps".

Mais tout le monde n’interprète pas ces installations de cette manière, où ne peut pas admettre cette vision de la société... C’est le cas des élus du Groupe Saint-Etienne Bleu Marine à la Ville de Saint-Etienne qui écrit : "Comment la Région AURA (M. Wauquiez) et la Ville de Saint-Etienne (M. Perdriau), - deux collectivités régies par Les Républicains - comment ces responsables politiques et pères de famille peuvent-ils continuer à subventionner la DRAC, et donc des associations qui au nom de l’Art incitent clairement à la pédophilie ?" Et les élus Front National de demander "la suspension immédiate sans délais de l’exposition pour pédo-pornographie", et "l’arrêt des subventions annuelles à l’association Céphalopode" qui gère le lieu "Les Limbes".

F. P.

Photo: ©Laura Bottereau & Marine Fiquet, Berne(r), sculpture, plâtre, perruque, textiles, bois, coton, 135 x 80 x 167 cm, 2017. Production MPVite

Réaction de l'association Les Limbes:


"Depuis plus de cinq ans l’espace d’arts plastiques Les Limbes s’attache à faire connaître à la diversité des publics stéphanois la création artistique actuelle, régionale et nationale, dans une volonté de transmission et de démocratisation de l'art. Engagé en faveur d'un art qui associe des formes d’expression contemporaines et plus traditionnelles, Les Limbes assure une programmation qui répond à une éthique exigeante. Notre structure est reconnue et soutenue par la ville de Saint-Étienne, la Région Auvergne Rhône- Alpes et la DRAC Auvergne Rhône-Alpes. Contrairement à ce qu’affirme le FN, chacune de ces instances choisit d’accorder son soutien aux Limbes par le biais de comités indépendants, de façon libre et transparente. Par ailleurs, l’exposition actuelle a été en partie produite et financée par l'association nantaise MPVite. Ces précisions n’ont pas valeur de justification, elles ne font que souligner l’ignorance des élus FN en matière de soutien à la culture et à ses acteurs. N'étant en aucun cas un repère d'agitateurs extrémistes, Les Limbes n'a jamais défendu la pédophilie. Contrairement à ce que clame le FN, l'exposition que nous présentons ne comporte aucune image pédopornographique ou incitant à la pédophilie, aucun nu : il est des mots qui ne devraient pas être employés à la légère, sous peine de les vider de leur contenu et de les banaliser. Oui, la pédophilie existe et il faut la combattre durement et intelligemment, et c’est une honte d'en faire l'occasion d'une récupération politique. Marine Fiquet et Laura Bottereau ne font nullement l'apologie de la pédophilie, bien au contraire, elles dénoncent entre autres les sévices et multiples injonctions que subissent les enfants. L’art contemporain est régulièrement la cible de l'extrême droite : nos contempteurs déroulent ici leur discours démagogique et fielleux, réchauffé cent fois. Aucune des personnes ou des organisations qui accusent les artistes « d'incitation à la pédophilie » n'a fait l'effort de franchir notre porte pour voir l'exposition, n’a manifesté de curiosité à l’égard des oeuvres présentées, ni exprimé le désir de s’engager dans un véritable dialogue. Le FN se contente de vociférer des sentences qui condamne toute réflexion sur notre société. Nous ne sommes pas dupes de ces manipulations et tentatives d’intimidation. Nous ne laisserons pas le Front National insulter l’intégrité de l'Espace d'Arts Plastiques Les Limbes, ni le travail quotidien accompli par l’association sur le territoire stéphanois depuis 2012. Nous oeuvrons à faire connaître le rôle essentiel des artistes et de l’ensemble des acteurs de l’art et de la culture dans la construction d’un vivre ensemble sensible ; nous oeuvrons pour la diversité et la démocratie culturelle, pour que chacun puisse s’épanouir et vivre dignement dans un monde sans haine, respectueux des valeurs qui soudent notre société, une société plurielle, irréductible à toute forme d’uniformisation".

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteS le 9 février 2018 - 11h03
Pourquoi faire la promotion de ce genre de chose ? Plus jamais je ne reviendrai sur votre site internet, je le supprime de mes favoris et basta.

Signaler un abus