Saint-Etienne: pose symbolique d'une plaque "Impasse Notre Dame Des Landes" sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Saint-Etienne: pose symbolique d'une plaque "Impasse Notre Dame Des Landes"

Date : 19/11/2012 | Mise à jour : 22/11/2012 17:03
Partager

Le Nouveau Parti Anticapitaliste, Europe Ecologie Les Verts, Le Parti de Gauche 42, Cap à Gauche, Ecologie et démocratie-le Mouvement Démocrate, la Confédération paysanne et l'association de Sauvegarde des coteaux du Jarez apportent leur soutien aux collectifs de Notre Dame des Landes (44) en lutte contre le projet d’aéroport.

Ainsi est créé le Comité Loire Notre Dame Des Landes qui invitait "les citoyens stéphanois à un large rassemblement ce mercredi 21 novembre à 18h00 à l’angle des rues Notre Dame et rue des Martyrs de Vingré à la pose symbolique de la plaque "Impasse Notre Dame Des Landes". Une motion de soutien a été adressée aux élus de la Loire "de façon à ce qu’ils apportent leur solidarité à la lutte aujourd’hui de dimension nationale, engagée contre ce projet". Un courrier du comité a été envoyé également à Mme la Préfète.

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteG le 24 novembre 2012 - 15h43
Bravo aux citoyens pour cette résistance exemplaire aux grands projets inutiles, dont seule une infime minorité profitera. Quand donc nos bien aimés élus vont-ils comprendre qu'il est plus que temps de changer nos paradigmes ? L'ère du pétrole et des énergies bon marché touche à sa fin. Quelle ineptie de construire encore autoroutes (A45) et aéroports (NDDD) alors que nos milliards seraient bien mieux utilisés autrement.

Signaler un abus

img_journalisteAnonyme le 22 novembre 2012 - 20h44
A mc : tout est possible. Ce n'est qu'une question de moyens et de volonté. Mais par pitié, arrêtons de faire croire qu'il suffit ici d'une autoroute, là d'un aéroport pour relancer un pays moribond. Apparemment (je ne suis pas spécialiste), ce futur aéroport n'a aucune justification économique. Il n'y a que 2 ou 3 vols par jour aujourd'hui à Nantes (donc aéroport loin d'être surchargé) et le trafic aérien est quasi stable. Alors, pourquoi construire cet aéroport ?

Signaler un abus

img_journalisteAnonyme le 22 novembre 2012 - 18h45
allez l'époque des bétonneurs est terminé on se croirait revenu aux années 70 et au règne des transports carbonés et du mirage nucléaire. Nous sommes en 2012, cessons de regarder derrière nous constamment voici venu l'ère des énergies douces, de la relocalisation, des emplois à proximité et du bien vivre. Osons affronter notre avenir de façon écologique, sinon nous n'en aurons pas.

Signaler un abus