Saint-Etienne espère faire partie de la French Tech sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Saint-Etienne espère faire partie de la French Tech

Date : 15/01/2014 | Mise à jour : 15/01/2014 11:05
Partager

A l’occasion du rassemblement des acteurs du numérique à Telecom St-Etienne pour les voeux de la CCI, les participants ont réaffirmé leur candidature au label "Quartiers numériques" (French Tech) lancé par Fleur Pellerin. Un site web a été créé.

Elus et chefs d'entreprises de la Loire répondent ainsi à l’appel à projet national lancé par Fleur Pellerin, pour faire du quartier créatif de la Manufacture à Saint-Etienne le 1er quartier français dédié à l’innovation, au design et au numérique. Pour porter cette candidature et fédérer les acteurs du territoire, un site web est lancé ce jour :

saint-etienne-ateliernumérique.com

Ce site web vise à rassembler tous les soutiens au projet, avec une signature en ligne, ainsi qu’à recueillir les idées des acteurs du territoire. Orange, l’Institut Mines Telecom ou encore Focal ont déjà accepté de soutenir la candidature stéphanoise.


Pour rappel, voulus par le gouvernement, les "quartiers numériques" permettraient de fédérer l’ensemble des acteurs du secteur pour stimuler et mettre en valeur au niveau international le dynamisme de l’économie numérique française. A ce titre, le territoire stéphanois fait valoir un certain nombre d’atouts:

- Une Cité du design unique en France
- Un quartier, "Manufacture" concentrant l’ensemble des composantes de la chaîne de valeur numérique : incubateurs de start-up, pépinière d’entreprises, laboratoires, Cité du design
- Un réseau de partenaires internationaux uniques grâce au label "ville créative design" UNESCO
- 4 grandes écoles: Télécom St-Etienne, Institut d’Optique Graduate School, ESADSE, Ecole Nationale Supérieure des Mines formant des designers et ingénieurs du numérique de haut niveau
- Une concentration unique de PME industrielles
- Un cluster, NUMELINK reconnu "cluster performance" par l’Union Européenne et assurant la présidence du réseau des clusters numériques français (France IT)
- Un écosystème numérique comprenant 1 200 entreprises et 12 000 emplois pour un chiffre d’affaires d’un milliard d’euros par an
- La disponibilité de couverture Très Haut-Débit (réseau fibres optiques résidentiel), Ultra-Haut-Débit (réseau fibre optique entreprises) et 4G (réseau mobiles)

Voir la galerie photos La soirée des vœux 2014 de la CCI Saint-Etienne Montbrison

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteAnonyme le 24 janvier 2014 - 19h11
Ils ont été oubliés : - Comptoir Numérique - Zoomacom - Open Scop - Coworking Sainté - Open Factory (fab lab) ... Numelink est un fantome dans la vie réelle du TERRITOIRE stéphanois, mais sait se montrer quand il y a des gros appels à projet (argent ...) !

Signaler un abus

img_journalisteAnonyme le 18 janvier 2014 - 05h49
les atouts cités sont bien souvent de l'ordre du vélléïtaire. Que la cité du design soit unique en France ok mais quelle efficacité? Une machine à gaz avec un tas de directeurs qui mange des budgets sans apporter de richesse. Que le quartier Manu soit créatif, cela reste à démontrer. ça s'agite mais quelle dynamique ? un label Unesco ? il s'agit tout au plus de l'engagement des villes en faveur de la créativité comme facteur stratégique pour le dévpt durable et non de résultats effectifs.

Signaler un abus

img_journalisteAnonyme le 16 janvier 2014 - 09h07
Bravo . Pierre Carnot

Signaler un abus