Régional 1 : place aux derbys vellaves sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Régional 1 : place aux derbys vellaves

Date : 11/09/2017 | Mise à jour : 12/09/2017 17:06
Partager

Le championnat de Régional 1 accueille quatre équipes de Haute-Loire qui s'affrontent toutes ce mercredi soir dans deux derbys qui s'annoncent bouillants : la réserve du Puy foot reçoit Blavozy et le Velay FC se déplace à Espaly. Zoomdici fait le point sur les ambitions de chacun en ce début de saison.

Au terme d'une saison épique, l'an dernier, les trois clubs vellaves qui évoluaient déjà en R1 ont tous un instant espéré accrocher le podium pour finalement terminer Espaly 5ème, la réserve du Puy foot 6ème et le Velay FC 7ème.
Cette année, une autre équipe du bassin du Puy s'invite dans le bal de l'élite régional : Blavozy accède pour la première fois de son histoire à ce niveau avec comme premier objectif le maintien, même si les Carriers sont pour l'instant les mieux placés, à la quatrième place après seulement deux journées.
À l'aube de cette troisième journée de championnat, Zoomdici vous propose un tour d'horizon des ambitions des différents clubs vellaves.

Qui peut monter en National 3 ?

Le championnat de régional 1 est scindé en deux poules : l'une à l'est et l'autre à l'ouest (où evoluent les équipes de Haute-Loire). Le premier de chaque poule accède au championnat de National 3, et les deuxièmes de chaque poule s'affrontent dans un barrage pour le dernier ticket menant à l'échelon national.

"Finir devant les autres équipes de Haute-Loire, notre petit objectif en interne"

C'est à 19h30 que les joueurs de Christophe Mourier, le nouvel entraîneur de l'équipe réserve du Puy, débuteront le derby face à Blavozy mercredi, avec un objectif clair : la victoire, car "nous avons après une série difficile, il faut donc prendre les points tout de suite". Difficile de fixer un objectif à cette équipe réserve qui ne pourrait monter qu'à la condition que l'équipe fanion en fasse autant, ce qui n'en prend pas vraiment le chemin cette année. "On va avancer avec humilité et ambition, surtout dans le jeu", ajoute-t-il.
"Finir devant les autres équipes de Haute-Loire, c'est notre petit objectif en interne", nous confie le coach ponot, "même si elles sont plus compétitives et plus expérimentées que nous". Il faut dire que le Puy foot présentera encore une fois l'une des plus basses moyennes d'âge du championnat : 21 ans. "On est encore en apprentissage, on a des moments forts et aussi des instants de panique", analyse l'entraîneur, qui s'appuie sur quelques joueurs expérimentés pour encadrer ce groupe.

"On garde de l'ambition mais il faudra se montrer prudent. Un match nul serait un bon résultat"

L'adversaire du soir, Blavozy, est nouveau en R1. "L'objectif prioritaire sera le maintien", annonce sans surprise le coach Mathieu Boyer, "mais si les résultats le permettent, on visera la première moitié de tableau". Avec un effectif profondément remanié (six recrues, dont deux ou trois connaissent ce niveau de compétition), l'équipe a bien débuté mais devra rester prudente : "on attend 4-5 matchs avant d'y voir plus clair". 
Le coach de Blavozy s'attend à une partie difficile face à la réserve du Puy : "il devrait y avoir des joueurs de l'équipe une en renfort, on garde de l'ambition mais il faudra se montrer prudent. Un match nul serait un bon résultat". Pour les Carriers, le vrai derby, c'est face à St-Germain-Laprade. Enfin Blavozy est, rappelons-le, une véritable équipe de coupe, qui a déjà remporté cinq fois le trophée et qui a manqué le coche les deux dernières éditions : "on essaiera d'aller au bout cette année", assure Mathieu Boyer.

"Trois derbys à gérer cette année, c'est sûr qu'on va y laisser beaucoup de force"

Dans l'autre rencontre, Espaly recevra le Velay FC à 20h30. Derniers du championnat, les joueurs de Christian Perbet nourissent pourtant de nouvelle ambitions en cette saison 2017/2018 : "on va essayer d'être au contact des trois premiers", explique le coach Julien Payzac, qui refuse de parler de la montée. Il peut s'appuyer sur un effectif qui n'a guère changé cet été et qui a été largement rajeuni avec des joueurs partis vers d'autres défis comme Férés et la bagatelle de sept joueurs de moins de 20 ans qui intégrent l'équipe espaviote.
"L'an dernier, il nous a surtout manqué de la régularité", analyse le technicien, "et on avait pris un très mauvais départ". Attention à ne pas reproduire les mêmes erreurs cette année avec déjà une défaite et un nul. "On va affronter une équipe expérimentée, habituée au championnat de R1, on les accueille donc avec respect et la farouche volonté de prendre les trois points", assène-t-il, lui pour qui le vrai derby cette saison sera face au Puy et qui souligne : "quatre équipes du bassin du Puy en R1, c'est super pour le football en Haute-Loire mais trois derbys à gérer cette année, c'est sûr qu'on va y laisser beaucoup de force".

Les favoris de Zoomdici

Si Cournon semble un cran au-dessus, les équipes qui vont batailler pour le podium devraient être Domerat, Moulins, la réserve d'Yzeure, Espaly, Velay FC et la réserve du Puy.

La montée du Velay FC ? "Ça nous trotte dans un coin de la tête, c'est une ambition à moyen terme"

Face aux Espaviots, ce sont les joueurs du Velay FC (fusion entre Polignac et St-Paulien en 2016) qui vont se présenter avec eux aussi l'ambition de prendre des points après l'échec à domicile face à St-Flour. Difficile pour l'instant de juger la valeur de chacune des équipes, surtout qu'en amateur, la préparation physique est souvent courte et inégale entre les joueurs, en fonction des agendas de chacun. La plupart des équipes sont donc encore en rodage. De plus, le Velay FC a vu son effectif chamboulé cette saison, avec cinq nouveaux joueurs dans le groupe 1. Un chamboulement "loin de nos habitiudes", nous confie le coach Michaël Pierzak.
Le match de ce mercredi soir face au voisin espaviot devrait donc opposer deux équipes de niveau à peu près équivalent (deux matchs nuls sur trois confrontations l'an dernier), mais aussi deux prétendants au haut de tableau (voir encadré). "On veut faire encore grandir ce club", confirme le coach vellave, "en visant au moins le top 5". Et la montée ? "Ça nous trotte dans un coin de la tête depuis un moment déjà, c'est une ambition à moyen terme". En attendant, Michaël Pierzak imagine un match où c'est "la détermination qui fera la différence", comme dans beaucoup de derbys. "En plus, le terrain est petit à Espaly, c'est pas toujours facile de jouer au ballon, ça devrait surtout être un rude combat".


Maxime Pitavy





 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...

Soyez le premier à émettre un commentaire