Près de 40 000 visiteurs à Saint-Vidal cet été sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Près de 40 000 visiteurs à Saint-Vidal cet été

Date : 27/11/2018 | Mise à jour : 27/11/2018 16:34
Partager

La Forteresse de Saint-Vidal est bien partie pour une deuxième saison estivale, avec des nouveautés, et sans l’apport financier, cette-fois, de l’agglomération du Puy.

Le bilan 2018 de la première saison de réouverture de la Forteresse de Saint-Vidal a été présenté ce vendredi 23 novembre 2018. D’après Vianney d’Alançon, président de l’association pour la valorisation du Velay, Auvergne et Gévaudan et propriétaire du château, malgré les inquiétudes soulevées par les habitants de la commune, cette première saison s’est déroulée dans de très bonnes conditions : « Ce projet très humain a permis de faire revivre un monument historique emblématique du département de la Haute-Loire », s’est-il réjoui.
Ouverte sur une période de trois mois et demi, du 15 juin au 30 septembre 2018, la forteresse a accueilli 39 623 visiteurs dont 5187 ont assisté au spectacle nocturne «La Forteresse Imprenable». Par ailleurs, plus de 4 000 spectateurs ont participé à la grande journée d’inauguration organisée le 16 juin, journée qui sera reconduite le 15 juin 2019. Sans compter le millier de personnes qui ont profité des Journées Européennes du Patrimoine pour découvrir la forteresse. « L’engouement autour du projet sur tout l’été était tel que les équipes d’accueil ont été amenées à refuser de nombreux spectateurs tant la demande était forte et les places limitées », confie le propriétaire.

> Lire aussi : St-Vidal : Zoomdici vous ouvre les portes du spectacle déambulatoire VIDEO (19 juil. 2018)

« La force du projet de la Forteresse de Saint Vidal réside dans l’implication des plus de 200 bénévoles qui font vivre l’association », souligne Vianney d’Alançon. « Plus qu’une association, c’est une véritable famille qui s’est créée dans laquelle règne la bienveillance et l’entraide dans une ambiance conviviale et chaleureuse », selon Fanny Vidal, coordinatrice des bénévoles.

En termes de rayonnement dans la presse locale et nationale, des centaines d’articles ou de reportages ont été réalisés, que ce soit dans la presse papier, sur le web, à la radio ou encore à la télévision. On citera notamment un reportage diffusé dans l’émission «Sept à Huit» de TF1 le 22 juillet avec près de 3,5 millions de téléspectateurs, plusieurs reportages sur France 2, France 3 et France 5 ainsi que des parutions dans Le Figaro, Pèlerin ou encore Point de Vue. « Cette importante visibilité a également contribué à la valorisation de la ville du Puy et du département de la Haute-Loire au niveau nationale », insiste Vianney d’Alançon. À tel point que l’intérêt national pour le développement de la forteresse de Saint Vidal a retenu l’attention de l’Elysée qui a conduit Vianney d’Alançon à y être invité à trois reprises. Celui-ci y a évoqué l’impact de Saint-Vidal sur les thèmes patrimoniaux et culturels ainsi que la dimension humaine de l’association à travers l’implication forte de chacun de ses membres envers la forteresse et les spectacles qui y sont proposés.

Côté célébrités, de nombreuses personnalités ont apporté leurs encouragements via les réseaux sociaux comme Stéphane Bern, Bernard de Lavillardière, Sébastien Cauet ou encore Lorànt Deutsch. D’autres ont participé en prêtant leurs voix à des enregistrements comme Urbain Cancelier, Michael Lonsdale, Annie Gregorio, Maxime Lombard, ou encore le regretté Jean Piat.
Des mécènes ont également soutenu le projet comme la fondation Michelin ou la famille Dassault. Les différentes prestations proposées cet été les ont apparemment satisfaits. Ils se disent prêts à accompagner à nouveau le projet.

Le président de la communauté d’agglomération du Puy-en-Velay, Michel Joubert, se dit « satisfait de l’état d’avancement du projet ». Il a attesté du « bon démarrage de cette première année » et a confirmé sa volonté de voir le projet se développer davantage. En effet, la ville du Puy a la volonté d’être une destination touristique à part entière et Michel Joubert souhaite fermement que « Saint-Vidal y contribue ».

Évoquant les changements dans la vie du village, le maire de Saint-Vidal, Gérard Gros, a souligné l’importance d’un tel projet dans une petite commune pour le bien-être de ses commerces comme le restaurant du village qui a joui, selon lui, d’une excellente fréquentation tout au long de la saison estivale.

Pour répondre aux polémiques, Vianney d’Alançon rappelle que le projet de Saint-Vidal est « porté par une association à but non lucratif et à gestion désintéressée où tous les habitants du département peuvent adhérer gratuitement ». Il remarque que cette association impacte de façon importante l’économie locale avec la création de nombreux emplois : « l’investissement va directement au cœur des artisans du département et les retombées sont profitables aux commerces et aux hébergements ». Vianney d’Alançon remercie la communauté d’agglomération du Puy pour son soutien lors de la première saison et précise qu’aucun investissement de l’agglomération n’interviendra dans le développement des projets à venir.
En effet, de nouveaux projets sont en cours de conceptualisation mais ne peuvent être dévoilés pour l’instant.



St-Vidal : au cœur du spectacle déambulatoire from Zoomdici Haute-Loire on Vimeo.








Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteGR le 28 novembre 2018 - 00h26
Avec de tels résultats, il devrait pouvoir restituer les subventions!!!

Signaler un abus

img_journalistePm le 27 novembre 2018 - 19h32
Quand le bijoutier parle de nouveaux projets qui ne peuvent être dévoilés il suffit de lire la presse pour savoir qu'il a l'intention de faire un hôtel de sa demeure restaurée avec notre fric, comme ça il va pouvoir certainement toucher de nouvelles subventions qui seront votées par nos élus comme d'habitude afin de faire les travaux nécessaires a héberger les célébrités qui ont parlé et fait la pub de ST VIDAL sans ouvrir leur porte monnaie pour financer le projet.

Signaler un abus