Premier open de France de VTT-ae, le 15 octobre, à Tence sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Premier open de France de VTT-ae, le 15 octobre, à Tence

Date : 22/09/2017 | Mise à jour : 13/10/2017 07:20
Partager

C’est une nouveauté dans l’Hexagone : Un open de France de VTT à assistance électrique fera découvir cette nouvelle discipline au public le 15 octobre prochain à Tence.

Caractéristiques


Les VTT-ae utilisés pour la catégorie Élite ont un poids moyen entre 21 et 22 kg et correspondent à une norme moteur de 250 watt bridé à 25 km/h en assistance maximum. Donc si on roule au-delà de cette vitesse, ce sont les capacités du pilote qui le permettent car alors le moteur coupe en termes d’assistance.

Une compétition nationale va avoir lieu prochainement sur le département, regroupant les pratiquants les plus chevronnés du VTT à assistance électrique (VTT-ae), auxquels se joindront les amateurs désireux de s’étalonner sur un parcours officiel.

Un open de France proposé par l’association Horizon 3000 - qui gère un centre de loisirs et un accueil collectif pour mineurs à Montjoyeux (commune de Tence) - et qui co-organisera l’évènement en partenariat avec Horizon team aventure (HTA), notamment pour les inscriptions (avant le 1er octobre).
« Il y aura trois parcours ou "spéciales" que les coureurs sillonneront plusieurs fois selon qu’ils soient de la catégorie Loisirs, National ou Élite, précise Sofiane Pagès (Horizon 3000), avec environ 18 km de liaison entre chacun de ces itinéraires. Parmi les participants, on attend un dizaine de professionnels qui effectueront, eux, l’ensemble des tracés à trois reprises.»


Pas de fédé attitrée

Avec 16.300 VTT-ae vendus en 2016, un chiffre qui pourrait être de l’ordre des 27.000 en 2017, cette discipline est en train de se développer : « cette année, on a couru sous l’égide de la FFC et de l’UFOLEP, explique Marcellin Millet, et là, à Tence, ce sera la FFM. Toutes les fédérations s’intéressent à notre pratique mais pour l’instant, aucune n’a remporté la course.»

Le public n'en loupera pas une miette

« Il faut s’attendre à du beau spectacle, avec pour les spéciales, une zone public où celui-ci pourra voir le déroulé de l’épreuve en permanence », savoure d’avance Marcellin Millet, pilote et team manager de Millet Racing, qui participera à cet enduro.
Ce dernier – qui a toujours pratiqué VTT et moto avec le même plaisir – nous en dit un peu plus sur la course vue de l’intérieur : « dans ce genre d’épreuve, il faut en plus gérer l’autonomie et ce qui est intéressant, c’est que l’on est en mode pilotage du départ à l’arrivée, se réjouit-il, mais durant les spéciales, et par souci d’équité entre les coureurs, on aura affaire à du parcours tout en fluidité et en franchissement, pour éviter que ça roule au-delà des 25 km/h et pour que ce soit vraiment le pilote le plus technique qui l’emporte.»

«Nous avons obtenu le label Respirando»

Cette manifestation qui verra aussi la mise en place sur la journée d’un « village exposants », sur le site du Montjoyeux (démonstrations, possibilité d’essayer gratuitement les VVT-ae, restauration), a reçu le soutien de la communauté de communes du Haut-Lignon.
«Nous avons également obtenu le label Respirando, se félicite Sofiane Pagès, aussi parce que cette pratique nouvelle qui est en plein essor, s’inscrit dans une tendance des sports nature à être plus respectueux de l’environnement.» Cette course qui se déroulera dans le format enduro, sera chapotée par la Fédération française de moto (FFM), pour tout ce qui concerne les aspects réglementation, licence et assurance.

J.J.



 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...

Soyez le premier à émettre un commentaire