Pour que les zones rurales soient des visions d'avenir sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Pour que les zones rurales soient des visions d'avenir

Date : 19/11/2020
Partager

Samedi 14 novembre, des élus de la France entière ont participé au second Comité interministériel des ruralités (CIR). L’objectif ? Renforcer l’égalité des chances pour les jeunes des territoires ruraux et renforcer l’attractivité des leurs territoires.

Parmi les intervenants, Cécile Gallien, maire de Vorey-sur-Arzon, conseillère départementale de la Haute-Loire, vice-présidente de l’Association des maires de France (AMF). « Avec la crise de la Covid, les territoires ruraux sont devenus un refuge suscitant une envie d’y vivre et d’y travailler, partage-t-elle. Le maintien des zones de revitalisation rurale (ZRR) était essentiel. L’Agenda rural propose aussi l’amélioration des conditions de vie, c’est acté dans le Ségur de la Santé avec l’augmentation des rémunérations des aides ménagères, aide soignantes, infirmières, et des retraites des agriculteurs ».

Définir ce qu’est la ruralité

Un mot revient constamment dans l’analyse des élus et des experts sur le sujet : redynamisation. « Nous sommes collectivement en mesure de concrétiser les grandes transitions dans les territoires ruraux, partage Jean Castex, Premier Ministre, aux côtés de Jacqueline Gourault, Ministre de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales. Nous avons donc engagé un vaste travail avec l’Insee (Institut National de la Statistique et des Études Économiques) pour refondre la définition de la ruralité, afin de bien prendre la mesure de leurs dynamiques et de leurs besoins, et surtout de se donner les moyens d’y apporter les accompagnements les plus adaptés ».

Le dossier dans sa totalité

Pour connaître tous les détails, arguments, chiffres, statistiques et autres cartes et graphiques, de ce deuxième Comité interministériel des ruralités, vous pouvez cliquer sur ce LIEN et accéder aux trente pages de l’étude.

Égalité et attractivité

Deux principaux objectifs ont été abordés lors de ce Comité interministériel des ruralités. Le premier d’entre eux se concentre sur le renforcement de l’égalité des chances pour les jeunes des territoires ruraux. « Pour cela, nous allons déployer 33 campus connectés d’ici la rentrée 2021, faire bénéficier 20 000 jeunes du dispositif des « cordées de la réussite » et lancer le volontariat territorial en administration, qui donnera aux jeunes des opportunités sur tout le territoire, explique les deux Ministres ».
Le Second objectif consiste à renforcer l’attractivité même des territoires ruraux. « Pour ce faire, nous poursuivons le déploiement des programmes « France Services », avec 323 nouvelles labellisations, ainsi que « Petites Villes de Demain », inauguré le 1er octobre dernier ».

Nicolas Defay

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteA le 23 novembre 2020 - 12h09
Bel effet d'annonce ! On peut juger de l'application quand on ferme les services au public en reportant ceux-ci à une bonne distance pour pouvoir à terme et rapidement juger que ce Nouveau Service proposé n'est pas rentable et que l'on doit le fermer faute de fréquentation !

Signaler un abus