Plus de 5 700 animaux sauvés (vidéo) sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Plus de 5 700 animaux sauvés (vidéo)

Date : 19/01/2019 | Mise à jour : 21/01/2019 08:20
Partager

Comme l'avait relayé Zoomdici, des milliers de rongeurs étaient à sauver après la fermeture brutale d'une exploitation à Lapte. Happy end puisqu'aucun n'a été euthanasié.

L'exploitation "Les rongeurs du Velay" à Lapte a fermé brutalement en novembre 2018. Le gérant, placé en détention provisoire, est suspecté du meurtre de sa compagne. Elle avait été retrouvée près du barrage de Lavalette.
Conséquence immédiate : l'élevage "Les rongeurs du Velay" est plongé dans une inactivité totale. Les animaux, préalablement destinés à être vendus en animaleries, sont en piteux état. Certains sont morts de faim, d'autres de maladies.
On recense environ 900 cages dans le hangar de Lapte et beaucoup sont surpeuplées. Les premières estimations faisaient état d'environ 7 000 rongeurs laissés à l'abandon.

En tout, 62 associations (dont certaines hors de l'hexagone) ont mis la main à la pâte pour sauver 5 719 animaux : essentiellement des rats et des souris, mais aussi des gerbilles, des cobayes ou encore des lapins.
Tous ne sont pas encore disposnibles à l'adoption mais on peut en rencontrer certains au refuge de la SPA de Polignac, ouvert tous les jours sauf le dimanche de 13h30 à 17h30.

Sur son site internet, la SPA déclare : "dans des conditions d'intervention extrêmes, les équipes de la SPA ont pu prendre en charge plus de 500 lapins, gerbilles, rats et hamsters. Beaucoup d'entre eux présentaient des pathologies, blessures et/ou stéréotypies liées à leurs conditions de détention et leur surpopulation.
Sans cette mobilisation exemplaire des équipes de la SPA et des autres associations, tous ces rongeurs étaient voués à une mort certaine. Ces animaux profitent désormais de toute l'attention et des bons soins prodigués par les équipes de la SPA, et sont proposés à l'adoption dans 27 de ses refuges".





Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteMH le 20 janvier 2019 - 10h52
HM - 20/01/2919 - 10h48. C'est pitoyable!, encore des animaux victimes de l'atrocité humaine. On peut quand même se poser les questions : que font les services vétérinaires du département?, pas de contrôle de ces installations?, comme toujours en France, pays soit-disant à la pointe de tout, sauf du nécessaire!, on attend toujours des situations dramatiques pour agir!.

Signaler un abus