Opération «Solidaires 2020 » sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Opération «Solidaires 2020 »

Date : 21/11/2020 | Mise à jour : 22/11/2020 08:49
Partager

Deux artistes ponotes ont pris l'initiative de remercier quelques-uns de leurs anciens clients interdits d’ouverture pendant ce confinement en apposant sur leur vitrine le motif  “solidaires Noël 2020” qu’elles ont mis au point. Une sorte de happening imaginatif et festif qui rappelle néanmoins la difficulté que traversent les artistes et nombre de commerçants depuis le 17 mars.

On trouve très peu de vitrines décorées dans le centre-ville du Puy au contraire des années précédentes à la même période. D’ailleurs, plusieurs de ces vitrines sont sales du fait de l'inactivité imposée par les règles du confinement. Bars, restaurants ou encore salons de coiffure et barbiers sont en jachère depuis plusieurs semaines.

Un informateur nous lance sur la piste de deux "Mères-Noël".

Ce samedi matin cependant, un lève-tôt nous a informé avoir aperçu deux “Mères-Noël” occupées à décorer certaines de ces vitres.
Nous nous sommes aussitôt lancés à leur recherche en partant de la devanture du bar Le Shamrock où elles avaient été signalées en premier lieu puis on les a poursuivi en remontant les rues Chaussade, Pannessac puis Saint Jacques. En vain.
Nous n’avons pourtant pas hésité à nous informer auprès des policiers en faction à l’angle de la rue Pierret, toujours sans résultat. Ils n’avaient rien vu ou peut-être n'avaient pas voulu voir, par solidarité.
Sur plusieurs devantures pourtant on photographie le même tag bleu et blanc « Solidaires 2020 » terminé d'un coeur et d'une grosse boule de Noël, qui prouve que la piste est encore chaude malgré le solde très négatif affiché sur l’écran de la pharmacie centrale.
Un nouvel informateur les signale à Brives-Charensac où prendra fin cette poursuite façon Carmen Sandiego.

Comme la plupart des artistes et intermittents, elles n'ont presque pas  travaillé depuis Mars.

Cynthia Gourbillon et Aurélie Chastagnol travaillent souvent ensemble bien que chacune soit artiste indépendante. L’une est photographe et peintre, l’autre plutôt peintre mais en fait elles sont multitâches comme on peut le lire sur leurs cartes de visite longues comme le bras. Toutes deux sont installées sur le bassin du Puy en Velay depuis quelques années et tentent de vivre de leur art et même survivre depuis le mois de Mars.
Ce confinement leur a fait perdre comme à la plupart des artistes de spectacle vivant, la quasi intégralité de leur revenu. Aurélie a dû compenser par un second job qui lui laisse moins de temps pour honorer sa première activité.
En général, on fait beaucoup d’animation de rue autour du thème de la peinture et du maquillage” explique Cynthia, “mais cette année, on a presque pas travaillé ”.

Pas une commande de déco de vitrines jusque-là.

Habituellement, à cette époque de l’année, on décore des centaines de vitrines, au Puy (Soixante et onze commandes l’an passé), à Saint Paulien, Monistrol sur Loire (Cinquante vitrines décorées en 2019, à Brassac les mines, St Priest ou encore à Fraisses” poursuit Aurélie.
Cynthia enchaine “la décoration des vitrines de Noël, c’est plus d’un mois de travail pour toutes les deux et encore, sans compter notre temps. Cette année, on n’a pas une seule commande exception faite de la ville de St Pourcain sur Sioule qui nous invite la semaine prochaine”.

"Solidaires 2020” un motif conçu et offert pour combattre la morosité ambiante.

Et puis un matin on a décidé qu’il fallait se ressaisir et combattre la sinistrose ambiante à notre façon et en faisant ce qu’on sait faire. C’est comme ça qu’est né le projet et ce motif « Solidaires 2020 ».

Profession de foi

"En cette matinée hivernale du 21 novembre, déterminées à soutenir nos clients face à la crise, Aurelie Laurent Chastagnol et Cynthia Cynthia Gourbillon (moi-même), avons pris nos pinceaux pour égayer les vitrines d'un motif solidaire surprise à tous les commerçants qui nous ont fait travailler ces dernières années et qui n'ont pu faire appel à nos services pour 2020”.

On sait pertinemment que certains de nos anciens clients, ceux qu’on a sélectionné ce matin, ne pourront de toute façon pas faire appel à nos services cette année et ce, quoi qu’il en advienne du confinement dans les jours à venir. On a passé pas mal de coups de fil et ça a souvent été la même réponse : cette année on va pas pouvoir se payer une déco.
Parfois d’autres nous ont même dit qu’ils ne savaient pas si les mairies allaient autoriser les décors et, si oui, quels décors seraient possibles. Il parait qu’il y a des règles et des questions d'hygiène sur la déco des vitrines dans certains sites ...”.
Tout le monde est dans l’incertitude la plus grande et dans la morosité.

Des réactions très positives.

On sait pas trop quelles seront les réactions" s’interrogaient Cynthia et Aurélie (qui avaient encore quelques vitrines programmées ce samedi en fin de matinée) en rangeant leur matériel dans le traineau tout en soufflant sur leurs doigts car il faisait décidément un froid ne pas mettre un Père-Noël dehors.
On peut dire qu’elles sont très positives puisqu’elles ont déjà reçu de nombreux remerciements et like sur leurs pages Facebook.

Pour Aurélie Chastagnol qui arbore sur sa page la maxime “N’accepte pas l’adversité, bats-toi et renaît”
Pour Cynthia Gourbillon, et Instagram pour son activité de photographe (A Découvrir toute affaire cessante)

T.C.

 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...

Soyez le premier à émettre un commentaire