Olivo veut rebondir grâce la livraison à domicile sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Olivo veut rebondir grâce la livraison à domicile

Date : 05/12/2017
Partager

En perte de vitesse depuis 2012, le fabricant de conteneurs isothermes de Roche-la-Molière a décidé de laisser de côté la grande distribution classique et ses supérettes pour s’orienter vers le marché particulièrement porteur de la livraison à domicile.

Passée de 19 M€ de chiffre d’affaires en 2011 à 7,5 M€ aujourd’hui, Olivo vient d’amorcer une réorientation stratégique. Pour rebondir, la PME de Roche-la-Molière, spécialisée dans la fabrication de conteneurs isothermes, a décidé de lancer une nouvelle gamme dédiée au marché de la livraison à domicile. « Par le passé, nous étions les rois du pétrole avec un produit qui correspondait aux attentes de la grande distribution. Mais depuis, la grande distribution a bien changé. Elle recherche avant tout un prix et plus tellement un produit qualitatif. Ce qui nous a amené à revoir notre stratégie et à nous intéresser à internet, au e-commerce et donc au marché de la livraison à domicile », a expliqué la présidente Hélène Olivo, présente sur le plateau de Loire Eco.

Une nouvelle innovation prévue en 2018

En 2014, Olivo avait sorti un conteneur en Polypropylène expansé (PPE) 100% recyclable qui n’avait pas connu le succès escompté. « Nous nous sommes appuyés sur ce conteneur et sur l’expérience que nous avions avec notre client anglais Ocado, spécialisé dans la livraison à domicile de produits alimentaires, pour imaginer une nouvelle gamme qui va nous permettre d’adresser le marché de la livraison à domicile », explique la dirigeante. Pour permettre à cette nouvelle cible de s’affranchir des problématiques de maintien de la chaîne du froid sur des durées allant au-delà de 24 heures, Olivo planche actuellement sur une machine qui permettra de trancher de la neige carbonique et de la pousser directement dans les couvercles de sa nouvelle gamme de conteneurs, afin que ces derniers restent toujours à la bonne température. Cette machine, qui portera le nom de « Cryodrop », est attendue dans le courant de l’année 2018.

 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...

Soyez le premier à émettre un commentaire