Municipales au Puy : Willy Guieau rejoint Catherine Granier-Chevassus sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Municipales au Puy : Willy Guieau rejoint Catherine Granier-Chevassus

Date : 10/01/2020 | Mise à jour : 10/01/2020 14:50
Partager

Ce vendredi 10 janvier 2019, la liste de Catherine Granier-Chevassus (soutenue par LREM) aux municipales de mars 2020 a annoncé le ralliement de Willy Guieau à son équipe. L'actuel vice-président de l'Agglomération du Puy-en-Velay ne rempilera donc pas aux côtés de Michel Chapuis. Il explique ses motivations par une vidéo sur les réseaux sociaux.

L'actuel vice-président de l'Agglomération du Puy-en-Velay ne rempilera donc pas aux côtés de Michel Chapuis.
Il a été adjoint au développement durable dans la municipalité de Laurent Wauquiez de 2008 à 2014. Durant cette même mandautre, il a été vice-président de l'Agglomération du Puy chargé de la mobilité, de la transition énergétique et de la gestion des déchets. Cette fonction s'est poursuivie dans la mandature suivante, mise à part la compétence mobilité, cédée à Jean-Paul Bringer.

> Lire aussi : notre interview récente de Willy Guieau "Déchets : les bons résultats de l'agglo du Puy vont-ils permettre de baisser la taxe ?"

Côté professionnel, depuis 2003, il est directeur du Centre Permanent d'Initiatives pour l'Environnement, association basée à Chaspinhac. Ses expériences majeures comprennent notamment l'animation de procesus de concertation dans le cadre de projets éoliens (à Ally-Mercoeur en 2007, à Mercoeur et Les Chazottes en 2016, ou encore à Saint-Paul de Tartas et Pradelles en 2018).
Il est membre du Conseil économique, social et environnemental de la Région Auvergne Rhône-Alpes depuis 2018.

Il explique ses motivations par une vidéo sur les réseaux sociaux.



La liste de Catherine Granier-Chevassus est soutenue par La République en Marche, mais il ne s'agit pas d'une investiture. Elle se veut transpartisane.

Les co-listiers dévoilés précédemment sont :

Jean-Michel Socquet, propriétaire du Clos de Beauregard (Soins de Suite et de Réadaptation) et de Brioude Internet, président de l’association UNA Sainte Elisabeth pendant 10 ans et de l’association Lions Club du Puy-en-Velay pendant un an et secrétaire pendant trois.

Bernadette Pichot, fonctionnaire territoriale dans une mairie, ancienne administratrice à la régie de quartier de Guitard, élue de proximité pendant 30 ans.

Jean-Williams Semeraro, haut fonctionnaire, inspecteur d’académie de la Haute-Loire ces sept dernières années.

Annick Marcon, assistante sociale, pendant 25 ans.

Yoann Del Franco, gestionnaire comptable d’un groupe sur le bassin vellave depuis un an, il a travaillé 10 ans en cabinet d’expertise comptable auparavant.

Sylvie Crémillieux, après avoir été enseignante puis psychologue, dirige depuis plus de 20 ans des services et établissements médico-sociaux gérés par une association, qui accueillent des enfants en difficulté.

Christian Allègre, ancien Officier de la Gendarmerie et Directeur d’une Régie de Quartier, actuel président départemental de l’ensemble des associations d’Anciens Combattants, dans le cadre de la Réserve locale à la Jeunesse et à la Citoyenneté, mais aussi Délégué Ministériel à la Jeunesse et à l’Égalité des Chances.

Aurélie Chambon, avocate au pénal depuis 11 ans et associée à Maîtres Marcel Schott et Nadine Masson-Pomogier depuis 2012.

Les huit prochains co-listiers seront dévoilés ce mardi 14 janvier à partir de 9h sur la page Facebook "Une Nouvelle Respiration pour Le Puy".










Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisted le 12 janvier 2020 - 18h46
La liste de Mme granier chevassus s'etoffe... willy guieau habite le puy,, il ne fait pas la tournée des magasins et du marché avant les élections, il vit au puy. Son attachement pour l'écologie est connu, mais il n'a pas pu l'exprimer à sa juste mesure sous l'ère Wauquiez. Il lui faudra, si la liste passe, être plus avenant, un peu moins distant et peut être moins autoritaire. Mais c'est un élu travailleur. Par contre, j'espère qu'a l'agglo, il sera clairement un opposant à Joubert .

Signaler un abus

img_journalisteJG le 12 janvier 2020 - 11h42
Il n'y a pas que ce départ... De nombreux ex soutiens de Lolo, déçus voire écoeurés, sont d'ores et déjà passés aussi à Granier-Chevassus. Demandez donc à l'ex responsable départementale Les Républicains! Et à tous les barrotistes et centristes qui ont voté par deux fois Wauquiez et s'en mordent les doigts. Chapuis lui même a dû partir de son parti UDI dont les membres ponots sont désormais candidats sur la liste Granier Et la vieille garde des adjoints de Lolo met aussi les pouces

Signaler un abus

img_journaliste H le 11 janvier 2020 - 22h36
Je découvre que non seulement il est indemnisé à l agglomération mais il a une indemnité au CESER à la region

Signaler un abus