Molière souffle ses 100 bougies pleines de tanins sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Molière souffle ses 100 bougies pleines de tanins

Date : 24/10/2020 | Mise à jour : 27/10/2020 08:15
Partager

Cent ans ! Depuis 1920, la famille Molière distribue vins et conseils à travers le département et au-delà. Aujourd’hui, elle sabre avec fierté un grand cru millésimé de sa longue histoire.

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé.

« Il y a un siècle, mes grands-parents ont commencé ce métier de marchand de vin au Puy-en-Velay, décrit Vincent Molière, patron de l’actuel cave du même nom. À l’époque et surtout dans les années 1950, il y avait encore une trentaine de cavistes dans le quartier. Aujourd’hui, nous ne sommes plus que quatre grandes structures, plus une poignée de petites caves sur le bassin. »

Toute une histoire

Pour la petite histoire de cette grande famille, la cave Molière a donc été créée en 1920 et reprise en 1924 par Louis Molière, neveu du premier. Quarante ans plus tard, en 1964, c’est Jean Molière qui succède à son père et œuvre pour renforcer la réputation des vins Molière. En 1988, Vincent Molière développe la gamme des vins fins, toujours dans cette volonté d’acquérir une carte de qualité supérieure.

En 2000, la cave familiale investit dans le nouveau bâtiment actuel, au faubourg Saint-Jean, comptant pas moins de trois étages de stockage dont deux climatisés et deux caves en sous-sol pour une dégustation en toute intimité. Cinq ans plus tard, la ville d’Yssingeaux voit apparaître à son tour une boutique Molière. Enfin, en 2013, afin de coller aux tendances du moment, l’équipe composée de dix personnes décide d’élargir son offre en ouvrant un espace feutré, dédié aux rhums et aux whiskies d’exception.


(Des vins de très grandes qualités sont passés et passent encore dans la cave Molière. Photo Nicolas Defay/Zoomdici.fr)


« La consommation est moindre mais beaucoup plus qualitative »

« Le goût des gens change et nous essayons de le suivre fidèlement, confie Vincent Molière. Il y a encore 30 ans, le vin faisait partie de l’alimentation générale comme le sont le pain et le fromage. Depuis, il est dirigé sur une exigence de plaisir. La consommation est moindre mais beaucoup plus qualitative ». Il ajoute : « Le profil des consommateurs s’est également modifié. Typiquement masculin des années auparavant, il est devenu mixte. Les jeunes majeurs aussi viennent demander conseils pour être assurés d’avoir le produit qu’ils recherchent ».

Le dernier embouteilleur du département

Concernant quelques gorgées de chiffres, la cave Molière c’est 650 références de vins représentant l’ensemble du vignoble français, 300 de spiritueux et quelques vins du monde. Entre 80 000 et 130 000 bouteilles sont stockées dans trois espaces. « Nous sommes les seules embouteilleurs sur Le Puy-en-Velay et bientôt les derniers en Haute-Loire, précise-t-il. Actuellement, nous embouteillons 2 000 hectolitres par an dans nos propres chais. »



Nicolas Defay

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalistec le 26 octobre 2020 - 10h24
Molière souffle les bougies...et fait souffler dans le ballon !

Signaler un abus