Mode & Vintage au Puy-en-Velay : Deuxième essai de boutique à loyers évolutifs sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Mode & Vintage au Puy-en-Velay : Deuxième essai de boutique à loyers évolutifs

Date : 30/11/2019 | Mise à jour : 01/12/2019 21:10
Partager

Nous l'avions rencontrée en Mai 2018 , la porteuse du projet de Boutique Mam'zelle avait été la pionnière du dispositif de la ville du Puy au 50-52 Rue Pannessac. C'est au tour maintenant d'une (re)créatrice d'objets de seconde main de donner une seconde vie à ce local réaménagé par la ville.

Des objets de seconde main pour cette boutique accueillant sa seconde commerçante. 

Même salle, même ambiance ? Pas tout à fait; nous explique Fabienne Simon : "Il y a cette fois-ci, la notion de dépôt-vente avec un système de contrat valable deux mois" entre la cliente et la commerçante. Deux mois au terme desquels soit le vêtement/l'objet est récupéré par sa propriétaire, soit s'il est vendu, la dépositaire encaisse 50% du prix de vente. Un deal 50/50.

Quand le vintage est tendance.

 Avec Leboncoin, les groupes des vendeurs du 43 sur Facebook, Vinted, etc. il est judicieux de matérialiser un espace de vente réel et sortir d'internet. C'est surtout dans une dynamique d'économie circulaire que Fabienne Simon a souhaité créer cette boutique. Une décision soutenue par la ville du Puy-en-Velay qui voit là :"un moyen de "consommer autrement et lutter contre la surconsommation et le gaspillage".

Une rénovation des locaux par la ville proposé à loyers évolutifs. 

Les locaux, anciens, dans un état de délabrement avancé et vides depuis des années ont été achetés puis réaménagés (vitrine et agencement intérieur) par la ville avec le soutien de la Région et de la communauté d'agglo. Au total la ville, soutenue par la Région, a dépensé 98 200€ pour ces acquisitions immobilières, et 18 876€ pour les travaux, le tout dans le cadre de son plan commerce, qui est budgétisé à six millions d'euros. Des dépenses qui seront vites amorties par les loyers. L'objectif de la ville est de revitaliser le centre ville en réduisant le nombre de locaux vacants. 

Le bail 3-6-9 c'est dépassé. 

Le plan commerce et le projet "pépinière commerciale" offre plus de flexibilité que le bail comercial traditionnel en 3-6-9. Ce qui a permis a Fabienne de s'installer car "les marges du dépôt-vente sont tout de même limitées" - détaille t-elle , c'est aussi l'occasion pour les commerçant de "tester" leur activité, avec ce bail, il est possible de résilier sa convention d'occuaption à tout moment. La deuxième mesure est d'appliquer des prix inférieur à ceux pratiqués en ville, la première année c'est -25% puis -10% la deuxième pour arriver au prix du marché la troisième année.

A.M.

 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...

Soyez le premier à émettre un commentaire