Mise en route de la voiture-radar privée... pas avant 2020 sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Mise en route de la voiture-radar privée... pas avant 2020

Date : 15/10/2018 | Mise à jour : 17/10/2018 07:47
Partager

Le préfet de la Haute-Loire en avait fait la demande auprès du ministère de l'Intérieur, en même temps que les désormais très célèbres radars tourelles qui devraient entrer en action au début de l'année 2019. L'arrivée de la voiture-radar privée devrait se faire un peu plus tardivement.
(Illustration capture d'écran Capital)

La sécurité routière, vaste sujet, l'émission Capital diffusée sur M6 en a même fait son thème central dimanche dernier, soit le 14 octobre 2018. Quelques minutes ont à cette occasion, été consacrées à la Haute-Loire et à son record de flashs émis par les radars au début de la mise en application des 80km/h. Pas de quoi se gargariser de cette mise en lumière médiatique. Face à la caméra, Yves Rousset, préfet de la Haute-Loire, est revenu sur les 80 radars tourelles commandés auprès du ministère de l'Intérieur.

>> A lire : 80 radars : la commande est passée mais pas encore validée

Écran noir, changement de lieu, le magazine enchaîne sur les voitures-radars privées expérimentées dans l'Eure, en Normandie, depuis le mois d'avril ; avec un commentaire en voix-off qui lie les deux départements en soulignant l'intérêt d'Yves Rousset pour ces voitures équipées de caméras conduites par des opérateurs privés.

"Ce dispositif s'inscrit à l'échelle d'une région"

En effet, le préfet de la Haute-Loire avait fait part au délégué interministériel à la sécurité routière, Emmanuel Barbe, de sa volonté de voir arriver sur le département, en même temps que les radars tourelles, des voitures-radars privées. Tant qu'à frapper, autant frapper fort. Mais cette action coup de poing est freinée par la gestion gouvernementale de ce nouveau dispositif.
L'objectif est de le développer région par région, et non pas département par département, à partir de 2019 et jusqu'en 2020. "La demande a été faite, mais ce dispositif s'inscrit à l'échelle d'une région. Il semblerait que la Haute-Loire soit le seul département à avoir formulé cette demande sur les 12 départements de la région. Nous sommes beaucoup plus optimistes en ce qui concerne les radars tourelles, d'une part parce que nous sommes demandeurs, d'autre part parce que le département remplit toutes les conditions justifiant l'installation de cet équipement", commente Franck Christophe, le directeur de cabinet du préfet de la Haute-Loire. Toutefois, et même si "ce n'est pas une priorité", les voitures-radars privées feront l'objet d'une discussion lors d'une prochaine réunion mensuelle qui rassemblera les préfets de la région.

Selon Franck Christophe, il faudra attendre "fin de 2019, début 2020" pour y voir plus clair sur ce sujet. Mais à n'en pas douter -- parce que l'objectif de l'Etat est de déployer ce dispositif sur toute la France métropolitaine -- la Haute-Loire sera traversée par quelques-unes des 383 voitures-radars privées qui devraient être opérationnelles d'ici 2020.

Stéphanie Marin


Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteG le 19 octobre 2018 - 17h03
Je fais par an 25000 à 30000 maximum de km par an et en toutes saisons. Si je suis pour une réglementation de la conduite, il se doit qu'elle soit, elle, pour tout le monde et pas seulement pour ceux (supposés) qui roulent vite. Concernant la vitesse l'automobiliste dangereux est où? Celui qui double un véhicule roulant à 75KM/h ou celui qui est doublé et qui volontairement accélère pour éviter de se faire doubler empêchant ainsi de se rabattre!!! L'usage du clignotant! Réflexion! GG

Signaler un abus

img_journalisteGR le 18 octobre 2018 - 00h42
Toujours taper sur la voiture les radars+la hausse des carburants+les contrôles techniques toujours plus sévère = un ras le bol. Il faudra peut être un jour montrer les dents par des actions... Les motards le font bien pourquoi pas les automobilistes??? laisser les voitures au garage ( lorsque cela est possible) les WE lorsque l'état aura moins de rentrée de taxes sur les carburants...

Signaler un abus

img_journalisteGA le 17 octobre 2018 - 13h23
Il s'agit de faire respecter une règlementation. Et tant mieux si les fanatiques de l'accélérateur à fond se font attraper. Il y a une vraie solution pour tous ceux qui s'estiment harcelés, privés de liberté ou "rackettés" par des radars ou autres dispositifs de contrôle. C'est de respecter la règle et donc les limitations de vitesse. Alors pas de retrait de points ni de suspension de permis, pas d'amende et certainement moins d'accident !

Signaler un abus