Marcel Schott dans la liste Granier-Chevassus sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Marcel Schott dans la liste Granier-Chevassus

Date : 14/02/2020 | Mise à jour : 17/02/2020 08:24
Partager

Ce vendredi 14 février 2020, de nouveaux colistiers ont été annoncés sur la page Facebook de la liste de Catherine Granier-Chevassus (soutenue par LREM) pour les municipales du Puy-en-Velay. Me Marcel Schott y figure.

La liste de Catherine Granier-Chevassus comprend une associée de Me Schott en la personne de Me Aurélie Chambon.

L'avocat emblématique de la ville a siégé de nombreuses années au conseil municipal du Puy. Il a même présidé l'Agglomération à sa création, pendant sept ans, aux côtés de l'ancienne maire du Puy Arlette-Arnaud Landau (PS).
A l'accession à la mairie de Laurent Wauquiez en 2008, Me Schott, alors élu dans l'opposition, avait démissionné de son mandat. Il explique ses motivations dans un communiqu" :

"Né au Puy-en-Velay en 1946, j’ai effectué dans notre ville des études primaires et secondaires et m’y suis installé, à l’issue de mes études supérieures, comme avocat, depuis 1973. J’ai participé à la vie de notre cité comme élu municipal, d’abord minoritaire lors du mandat JAMMES-PHILIBERT, puis majoritaire pendant le mandat de Madame Arlette ARNAUD-LANDAU, durant lequel j’ai présidé pendant 7 ans la toute jeune communauté d’agglomération du Puy-en-Velay alors composée de 28 communes entre 2001 et 2008.
Elu minoritaire en 2008, j’avais décidé de démissionner pour me mettre en retrait de la vie politique locale estimant qu’il appartenait à une autre génération de prendre la relève. Mon engagement sur la liste menée par Catherine GRANIER-CHEVASSUS dans la campagne municipale de mars 2020 ferme une parenthèse de deux années et ne doit rien au hasard. Il tient essentiellement à deux motifs que je tiens ici à expliciter.
En premier lieu, cette liste, représentative de la population et constituée de femmes et d’hommes, désireux de promouvoir « une nouvelle respiration » de notre démocratie locale. Ces hommes et ces femmes, venus d’horizons divers, sont porteurs d’un programme constituant un projet, véritable vision à long terme, pour améliorer la vie familiale, professionnelle, culturelle et sociale de nos concitoyens, et permettre « un vivre ensemble » sans esprit partisan ou clientéliste.
En second lieu, je crois que mon expertise professionnelle et mon expérience d’élu seront de nature à permettre, quelles que soient les nouvelles municipalités sorties des urnes en mars prochain, « une nouvelle respiration » aussi pour la communauté d’agglomération du PUY-EN-VELAY et ses 72 communes.
Cette nouvelle respiration est devenue une nécessité.
Depuis 12 ans, force est de constater que la gouvernance de l’agglomération pose problème, que le malaise ressenti par de nombreux élus communautaires est désormais sur la place publique, malgré les tentatives d’étouffement.
Il faut donc réinventer une nouvelle manière de gérer l’agglomération, mettre en place une gouvernance plus démocratique, plus ouverte, changer la gestion par quelques uns par une gestion plus collective, réintroduire l’écoute et la participation de toutes les communes aux décisions.
La loi nouvelle adoptée le 19 décembre 2019 « engagement et proximité » permettra la mise en place d’une conférence des maires, elle permettra aussi la mise en place de délégations de gestion de la communauté aux communes membres ou à des syndicats de communes, ainsi que la mise en place de pactes de gouvernance.
Ceux qui en 12 ans, n’ont pas su mettre en place et anticiper un véritable partenariat par un véritable « contrat d’agglomération » ne seront pas demain les plus qualifiés pour mettre en place ces nouveaux systèmes, en un mot, pour faire respirer la démocratie locale. C’est l’engagement de cette liste."







Photo d'archives mars 2008 lors du changement de majorité municipale à la mairie du Puy-en-Velay de Arlette Arnaud-Landau à Laurent Wauquiez.




Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteJG le 16 février 2020 - 11h58
SCHOTT qui n'a effectué que deux mandats de Conseiller et un de président de l'Agglo ne pourrait pas être actif alors que CHAPUIS et WAUQUIEZ eux pourraient faire sans problème un énième mandat ? Depuis des dizaines d'années. Sans parler des cacochymes comme JOUBERT;;; Quant à l'étiquette CHAPUIS et WAUQUIEZ sortent-ils la brillante Les Républicains ?

Signaler un abus

img_journalisteGR le 15 février 2020 - 01h30
Il faut le faire... dixit M SCHOTT "j'avais décidé de démissionner pour me mettre en retrait de la vie politique locale estimant qu'il appartenait à une autre génération de prendre la relève" voila que ce Monsieur démissionne pour laisser la place à une autre génération, et qu'il réapparait 10 après et bien sur sans se soucier des autres générations... Pour ce qui est des prospectus de cette liste pas de mention LREM (ça doit défriser...)

Signaler un abus

img_journalisteA le 14 février 2020 - 20h07
J'ai côtoyé M. SCHOTT, je connais son charisme, son intelligence, son souci de l'honnêteté. Quel bonheur de l'imaginer à nouveau dans l'assembl. municipale du Puy. Après avoir été une électrice de droite puis 2 fois de gauche, je vote la REM.A ceux qui contestent les mesures proposées par E Macron pour les retraites, je réponds que F.Fillion aurait reporté l'âge à 64 ans.Donc je voterai au niveau local comme j'ai voté au niveau national et je suis heureuse que nous ayons M.Schott en lice !

Signaler un abus