Manufacture Plaine Achille: un quartier dédié à la créativité et à l’innovation sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Manufacture Plaine Achille: un quartier dédié à la créativité et à l’innovation

Date : 01/03/2011 | Mise à jour : 02/03/2011 04:38
Partager

Le site de Manufacture Plaine Achille, où cohabitent leaders mondiaux de l’optique, designers, chercheurs et étudiants, se donne pour objectif de devenir LE lieu de la créativité, de la matière grise et de l’innovation. Une ambition soutenue par un important programme d’aménagement mené par l’Etablissement Public d’Aménagement (EPA) de Saint-Etienne, et mis en scène par Alexandre Chemetoff, grand prix de l’urbanisme 2000.

L’EPA de Saint-Etienne accompagne l’éclosion d’un campus métropolitain sur Manufacture Plaine Achille, dédié à la créativité et à l’innovation, à travers un important programme d’aménagement, sur plus de 100 hectares. Confié à l’urbaniste Alexandre Chemetoff, grand prix de l’urbanisme 2000, il se traduit par la reconversion de l’ancienne Manufacture d’Armes de Saint-Etienne et par la requalification de la Plaine Achille voisine. Comme l’explique Nicolas Ferrand, directeur général de l’EPA de Saint-Etienne, « l’ambition est de créer sur Manufacture Plaine Achille une nouvelle centralité de l’agglomération stéphanoise, avec un grand campus urbain et un pôle créatif, où cohabiteront activités économiques et culturelles, étudiants, chercheurs et nouveaux habitants. » Le programme d’aménagement porte en particulier sur le développement de locaux d’activités, laboratoires et bureaux, avec 75 000 m2 de surfaces (constructions neuves ou réhabilités) proposées. L’Imprimerie, bâtiment de l’ancienne Manufacture d’Armes, est réhabilité pour accueillir dès 2012, sur plus de 5 000 m2, des jeunes créateurs et des entreprises innovantes. Il abritera une pépinière et des loft offices, des espaces de rencontres dédiés à la création, ainsi que l’International Media Center (antenne française de WAN IFRA) et sa salle de rédaction du futur (en avril 2012).

Un quartier qui vit au rythme du design

En novembre 2010, Saint-Etienne a été distinguée Ville créative Design Unesco, devenant ainsi la première ville française et deuxième d’Europe après Berlin à obtenir cette récompense internationale. En pariant sur le design, Saint-Etienne invente de nouvelles formes de créativité et d’innovation. Elle s’inscrit dans la transversalité, avec l’ambition de mettre en oeuvre de nouvelles approches, de nouvelles collaborations entre univers scientifique, technique, économique, social, culturel… La Cité du Design, inaugurée en 2009 à Manufacture Plaine Achille, incarne cette dynamique de recherche et de création par le design. Conçue par les architectes Finn Geipel et Giulia Andi, elle a reçu pour son bâtiment phare « La Platine » le prix spécial du jury des prix d’architecture du Moniteur 2009. Son Laboratoire des Usages et des Pratiques Innovantes (LUPI), lancé en novembre 2010, propose aux PME-PMI une méthodologie innovante de co-conception, par une approche pluridisciplinaire amenant à la création d’objets ou de services répondant aux nouveaux usages attendus par le grand public et les entreprises.

Un pôle d’excellence de renommée mondiale dans le domaine de l’optique

3 champs d’activités constituent les pépites d’excellence stéphanoises dans le domaine:
• L’ingénierie des surfaces : l’entreprise HEF a installé en 2009 son pôle R&D sur Manufacture Plaine Achille. 150 emplois hautement qualifiés y sont aujourd’hui implantés

• L’image : l’entreprise Thalès Angénieux, leader mondial dans le domaine de l’imagerie 3D, coopère activement avec des PME-PMI locales pour développer de nouvelles applications dans les domaines de la santé et des loisirs numériques

• L’instrumentation : la présence de JDSU et de nombreuses start-up (VISUOL Technologies, NT2I…), du seul organisme de formation professionnelle dédié au sujet (ARUFOG) confère à Saint-Etienne un rôle majeur sur le plan national dans le domaine de l’instrumentation optique (télécommunications, contrôle industriel)

…boostée par une dotation de 4,2 M d’euros au titre du Grand Emprunt

Le projet Manutech, candidat au Grand Emprunt, a été retenu le 20 janvier dernier par un jury international du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, parmi 52 projets lauréats. Les 4,2 millions d’euros alloués seront dédiés au développement d’un équipement unique au monde, portant sur les nouveaux procédés de fabrication et de traitement des surfaces. Le projet Manutech (pour « Manufacture des Technologies ») travaille au développement de dispositifs technologiques capables d’améliorer la performance industrielle de certains matériaux en modifiant la texture des surfaces. Il s’agit, par exemple, de réduire les frottements dans les moteurs, d’améliorer la fluidité des échanges thermiques dans des systèmes de climatisation, ou encore de marquer très finement des objets pour les protéger de la contrefaçon. Piloté par le laboratoire Hubert Curien (unité mixte de recherche du CNRS et de l’Université Jean Monnet de Saint-Etienne), et l’entreprise HEF (leader européen dans le traitement des surfaces), le projet trouvera des applications concrètes dans de nombreux secteurs, comme la santé, l’énergie, l’aérospatiale…

Source: Epase

 
Partager

Vous aimerez aussi