Manifestation de soignants à Emile Roux sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Manifestation de soignants à Emile Roux

Date : 16/10/2020
Partager

Dans le cadre de la journée de grève et d'action dans la Santé ce jeudi 15 octobre 2020, un rassemblement a eu lieu au Centre Hospitalier Emile Roux du Puy-en-Velay.

La CGT, avec les personnels hospitaliers et des EHPAD, réclame des créations de postes indispensables selon elle à la prise en charge de la population et à l'amélioration des conditions de travail. Lire son communiqué :

"La gestion chaotique de la crise sanitaire par le gouvernement crée de l’inquiétude et de la colère alors que, dans le même temps, les vrais problèmes ne sont pas traités.
Aujourd’hui, alors que le nombre de malades atteints par la COVID 19 augmente, le système de santé – plus particulièrement l’hôpital – n’a pas la capacité d’assurer pleinement ses missions par manque de moyens.
En effet, le manque de personnels et de lits ne permet pas d’assurer à la fois la prise en charge des patients habituels et ceux atteints par le Coronavirus.
Le Ségur de la santé n’a répondu ni aux attentes des salariés, ni aux besoins de la population.
Si les augmentations de salaire – même insuffisantes - sont toujours bonnes à prendre, la première revendication des salariés, l’embauche massive de personnels, n’a trouvé de réponses ni dans les hôpitaux, ni dans les EHPAD.
Les services du ministère de la Santé ont confirmé la fermeture de 3400 lits en 2019 et ces dernières semaines ; la presse s’est fait l’écho de fermetures de services dans de nombreux hôpitaux, faute de personnels.
Le PLFSS (Projet de loi de financement de la Sécurité sociale) annoncé, avec des chiffres trompeurs, masque en fait une poursuite de la réduction des moyens pour notre système de santé.
L’essentiel des crédits supplémentaires ont déjà été dépensés du fait des augmentations de salaire déjà validées et par une politique de tests inefficace et très coûteuse.
Rien n’est prévu pour l’embauche massive et urgente de personnels absolument indispensables pour répondre aux besoins et améliorer les conditions de travail des professionnels de santé.
Par contre, de nouveau, 4 milliards d’euros d’économies sont demandés, soit le même niveau que ce que nous avons connu ces dernières années.
Nous sommes donc toujours dans la même logique qui est à l’origine de l’incapacité de notre système de santé à faire face à la crise des mois de mars et avril qui continue et va se poursuivre dans les mois et les années suivantes.
La CGT continue de revendiquer un véritable plan de formation et de recrutement de personnels à hauteur de 100 000 emplois dans les hôpitaux, 200 000 dans les EHPAD et de 100 000 dans l’aide à domicile.
Pour la CGT, un pas de plus est franchi vers la privatisation du service public de Santé avec l’annonce de la mise en place du Forfait patient urgence à partir de 2021. Ce reste à charge pour les patients non hospitalisés suite à leur passage aux urgences est scandaleux !
C’est une mesure dangereuse qui peut notamment entrainer un retard de prise en charge ou de renoncement aux soins pour les personnes les plus précaires et elle ne règle en rien le fond du problème de démographie médicale et d’accès aux soins.

Pour la CGT, une médecine à deux vitesses, c’est NON !"






Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteCM le 16 octobre 2020 - 18h39
A tout le personnel de santé : Soyez rassurez la région vient de débloquer 10M€ pour "purifier l'air des lyceés".... je suis sur que cela va vous aider au quotidien... On tourne à l'envers.

Signaler un abus

img_journalisteFP le 16 octobre 2020 - 15h04
Comme c'est étonnant ,personne n'a rien à dire sur les mesures qui nous concernent au plus haut point ! Serait ce que personne ne se sente concerner par les conditions qui vont encore s'ajouter à ce que nous vivons déjà ? N'y auraient ils que des nantis qui se fichent éperdument de ce qui va continuer à arriver à l'hôpital public et permettre une intensification de sa privatisation ? il serait temps de se réveiller !

Signaler un abus