Manifestation d'enseignants ce mercredi au Puy sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Manifestation d'enseignants ce mercredi au Puy

Date : 24/06/2020
Partager

Ce mercredi 24 juin 2020, à partir de 14h, les enseignants manifesteront devant l’Inspection d’académie de la Haute-Loire à Vals près Le Puy.

A l’appel de la FSU, FO, et Sud éducation, ils demandent la création de 1100 postes dans les lycées généraux et techniques, le report du contrôle continu du bac de janvier, la limitation des brassages d’élèves instaurés par la réforme du lycée. Ils veulent aussi travailler en petits groupes et alléger les programmes pour une rentrée plus adaptée.

> Le communiqué de presse de la FSU de ce mardi 23 juin 2020 :

"Nous souhaitons tout d'abord saluer l'engagement des fonctionnaires pendant cette crise sanitaire. Plus que jamais, on a vu combien il était capital d'avoir des services publics sur lesquels compter. Notre fédération syndicale  défend les services publics et  leur renforcement.
Dans l'Education, rappelons que les enseignants et l'ensemble des agents ont manifesté un engagement et des facultés d'adaptation qui méritent d'être salués. Ainsi dès le 13 mars au soir, les enseignants ont dû imaginer les conditions d'un enseignement à distance, utilisant leur propre matériel et sans formation aucune. Tous avaient à cœur de maintenir le lien avec les élèves et de les faire travailler. Nous avons de nombreux témoignages de ce travail gigantesque mis en œuvre.
Nous louons l'immense travail des équipes quand il s'est agi encore de reprendre le 11 mai, le 1er juin, le 8 juin, le 22 juin.... alors que les directives gouvernementales arrivaient au dernier moment...
Préparons une rentrée à la hauteur des enjeux.
Dans les 1er et second degré, il faut dès aujourd'hui penser et préparer effectivement la rentrée de septembre:
la période de confinement a creusé les inégalités : nous demandons des moyens et des dispositifs pour aider les plus en difficulté à la rentrée. Il faut pouvoir travailler en petits groupes.
Il faut revoir et adapter/alléger les programmes pour permettre un début d'année plus adaptée.
Il faut créer des postes : à situation exceptionnelle, réponse exceptionnelle ! ( - 1100 postes dans les lycées GT  ! )
Il faut revenir sur la réforme du lycée : les élèves ne peuvent pas passer des E3C dès janvier ! On ne peut continuer à voir le groupe classe éclater sous le coup de cette réforme alors que les préconisations sanitaires invitent à limiter le brassage des élèves.
Notons d'ailleurs que Blanquer n'a pas pris la mesure des choix politiques à faire : hier, lundi 22 juin, il était sur France Inter. Il n'a fait aucune annonce pour septembre. Ce qu'il met en avant, c'est ce qui se fait déjà ( évaluations ).
On a même l'impression que notre ministère profite de la crise pour lancer des initiatives qui transformeront et affaibliront notre service public d'édcucation : 2S2C – EdTech – directeurs d'école.
La FSU œuvrera pour construire le monde d'après, avec d'autres « logiciels » que ceux des libéraux !
C'est d'ailleurs pour cela que la FSU appelle les enseignants à un rassemblement demain, mercredi 24 juin, devant l' Inspection Académique au Puy, à partir de 14 heures.
Pour la FSU 43, il faut que l'ampleur de la crise traversée nous mène à remettre en cause profondément notre système dans le sens positif d'une transformation sociale. Cela passera par une discussion sur les bases d'un autre monde à construire:
Dévéloppement des services publics.
Revalorisation des salaires par une hausse du point d'indice.
Instauration d'une fiscalité plus juste.
Relocalisation de l'industrie.
Ré-installation d'une agriculture paysanne et solidaire.
Réduction du temps de travail.
Prise en compte de l'urgence sociale.
Prise en compte de l'urgence environnementale."

Par ailleurs, la FSU 43 renouvelle ses cadres.
Lors du Conseil Départemental Fédéral Délibératif dernier, un renouvellement a été acté.
Un co-secrétariat à trois « têtes » a été mis en place: Jean-Pierre RIOUFRAIT ( SNUTER – FSU ), Louise POMMERET (SNES – FSU) et Thomas DECOEUR (SNUIPP – FSU).
Un secrétaire Adjoint : Bertrand BISCH (SNUIPP – FSU).
Une trésorière : Nathalie RUMBERGER et un trésorier adjoint : Jean-Louis NEFLOT-BISSUEL, tous deux (SNES – FSU).
Le bureau est issu du Conseil Fédéral Départemental qui est, quant à lui, constitué d'une quinzaine de membres représentant les différents syndicats de métiers de la fonction publique, SNEP-FSU, SNUEP-FSU, SNASUB-FSU, SNESUP-FSU, SNICS-FSU, SNPJJ-FSU et SNETAP-FSU. Cette instance se réunit traditionnellement six fois par an, voire plus en cas de nécessité.
Contact :
FSU 43 - 4 Rue de la Passerelle 43000 Le PUY-EN-VELAY
fsu43@fsu.fr
04 71 04 07 09

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalistemf le 25 juin 2020 - 23h51
Et voilà encore des enseignants épuisés , on croit rêver ! ils auront travaillé 6 mois sur 12 et encore il faudrait alléger les programmes pour la rentrée . Ils veulent peut être 1 médaille pour le travail normal qu 'ils ont fait ,, enfin certains , pour beaucoup,ça a été vacances , c 'est vrai qu 'ils n 'en ont pas assez. Arrêtez donc de vous plaindre ou sinon laissez votre place , beaucoup seraient contents de l'avoir !!!

Signaler un abus

img_journalisteJG le 25 juin 2020 - 08h50
Que le sempiternel groupe classe éclate, par petits groupes selon les spécialités librement choisies par les lycéens, c'est au contraire un grand progrès, en plus bien adapté aux problèmes saniraires Mais que la FSU (en chûte libre) soit attachée àç une école stalinienne du siècle dernier, où tout le monde fait la même chose sous l'autorité du leader syndical n'est pas surprenant

Signaler un abus

img_journalisteM le 24 juin 2020 - 11h13
les revoilà à l'approche des vacances qu'ils avaient espérées plus longues dommage faut y retourner un peu autant de ministres que d'enseignants c'est parfait !! je propose 1 prof par élève et de passer de 18 h de cours a 1/2 journée sinon c'est l'usine augmentation des salaires pour saluer le courage à la reprise des cours

Signaler un abus