Manau met le feu à Saugues ! sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Manau met le feu à Saugues !

Date : 10/08/2013 | Mise à jour : 12/08/2013 09:59
Partager

Ce vendredi 9 août, Manau était la tête d'affiche du festival celte en Gévaudan avec le groupe Celkilt. Un mélange explosif pour ce vendredi qui a fait venir beaucoup de monde. De quoi faire trembler la commune de Saugues.

Dans le cadre de la 7eme édition du festival celte en Gévaudan, Manau et Celkilt s'invitent sur scène .

Entre amateurs de festivals venus d'ailleurs et les autres

"Nous avons vu cette affiche avec écrit festival celte à Saugues, alors nous avons décidé d'y aller", nous confient Pierre-Yves et Séverine, un couple d'Isérois amateur de musique celtique. Mais ce qui les a décidé c'est aussi le cadre : "Pendant l'été il y a beaucoup de festivals, mais cet événement est aussi une occasion pour visiter cette belle région." Hervé, ponot, est lui venu pour la quatrième fois. Amateur de musique celte, il trouve que c'est un festival incontournable de notre région avec souvent de très bonnes affiches. Rémy 22 ans, stéphanois, est venu spécialement pour ce concert-là.

Un public multigénérationnel

D'autres sont venus pour partager un bon moment, comme Céline de Saugues qui a rejoint des amies ce vendredi. Des couples de tout âge, des adolescents mais aussi des familles étaient au rendez-vous : "Je suis venu avec mes parents, eux restent pour tout le festival mais moi, je suis venu seulement pour Manau", nous a confié Matisse, 19 ans. Avec sa fameuse chanson "La tribu de Dana", Manau a obtenu une renommée d'envergure nationale. Un nom qui a fait venir du monde : grand nombre des spectateurs sont seulement venus pour ce concert du 9 août. Ils étaient près de 2200 sous le marché couvert de Saugues. "Un chiffre record", nous a confié Michel Brun, l'un des organisateurs de l’événement.


S'adapter au contexte économique et aux besoins de chacun : une recette gagnante

"Nous avons revu nos prix à la baisse afin de pouvoir rendre accessible à tous : un spectacle de qualité à un prix raisonnable. Nous nous adaptons à la situation économique, pour pouvoir faire venir tout type de public, comme des familles par exemple", nous a confié Michel Brun. Et ça fonctionne, comme le montre cette affluence record. "Ces événements ont pour but de soutenir notre région, nous voulons contribuer à la vie économique de notre canton aussi bien de façon directe qu'indirecte", a ajouté l'organisateur, soucieux de la situation économique actuelle de la ville mais aussi des ménages. C'est un succès : le festival celte en Gévaudan est le troisième en terme de fréquentation en Haute-Loire.

Manau donne le ton

...
Dès 21 heures, le groupe Manau est monté sur scène. Une entrée finement travaillée avec divers jeux de lumières, des flammes impressionnantes et des personnages atypiques. L'immersion est totale dans l'univers de Martial et de ses compères qui content différentes histoires aux traits presque légendaires. Des musiciens présents, dynamiques accompagnés de leurs chanteurs aux gestes communicatifs, tout ceci sur des airs entraînants : les spectateurs sont conquis. Le public, réceptif, chantonne même avec Martial les refrains. Le retour tant attendu est réussi en Gévaudan pour Manau.

...Celkilt en remet une couche

En intermède, le groupe breton le Bagad de Rhuys est monté sur scène. Instant où la culture bretonne a revêtu un aspect plus traditionnel. En seconde partie de soirée, Celkilt a débarqué devant les Altiligériens avec visiblement l'envie de faire trembler Saugues jusqu'au bout de la nuit. Un groupe avec une énergie débordante et très communicative, si bien que le public a suivi le pas.

Les irrésistibles mélodies ont  fédéré la foule ce vendredi soir à Saugues pour le plus grand bonheur des spectateurs, mais aussi des organisateurs. Près de 8000 personnes sont attendues sur l'ensemble des festivités.


N.P.



Voir la galerie photos Manau met le feu à Saugues

 
Partager

Vous aimerez aussi