Plainte pour intrusion au lycée Roche Arnaud : le blocage suspendu sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Plainte pour intrusion au lycée Roche Arnaud : le blocage suspendu

Date : 14/05/2019 | Mise à jour : 14/05/2019 12:19
Partager

Un entretien entre une délégation de lycéens et le proviseur a repoussé de 48 heures l'épilogue du conflit.

Ce lundi, l'alarme incendie du lycée a été activée à de nombreuses reprises par des élèves qui soutiennent le mouvement, mais non à l'initiative du Réseau lycéen Haute-Loire, comme nous l'a confié Robin Chalendard, l'un de ses coordinateurs.

Les représentants du Réseau lycéen Haute-Loire ont finalement été reçus à 9 heures ce mardi 14 mai 2019, dans le bureau du proviseur du lycée Charles et Adrien Dupuy, Philippe Trefelle, en présence d'une inspectrice de circonscription académique représentant l'Education nationale. Résultat d’un blocage partiel des services administratifs de l’établissement ponot ce lundi toute la journée (les personnels pouvaient passer par une autre entrée plus éloignée).

302 lycéens de Roche Arnaud et 27 professeurs ont signé une pétition pour demander au proviseur de retirer sa plainte. Plainte contre le frère d’une élève, venu soutenir la précédente action de blocage le 29 avril dernier.
Cet ancien du bahut de 21 ans avait été placé en garde à vue pendant six heures pour « intrusion dans un établissement scolaire en vue d'en troubler la tranquillité ». Il doit être entendu par la Justice ultérieurement.

En cas de refus du proviseur de retirer sa plainte, les élèves envisageaient un blocage de toutes les entrées de l’administration du lycée. Au sortir de l'entretien la question n'est toujours pas tranchée. "Le proviseur nous a encore répété le code civil, relate Robin Chalendard, l'un des membres de la délégation, mais il nous a dit qu'il nous donnerait sa décision au sujet de la plainte jeudi à 9 heures."
En attendant, le blocage est levé. Il reprendra jeudi si la réponse est négative.

Annabel Walker





L'autre intervention de la police nationale au sein du lycée Charles et Adrien Dupuy cette année a eu lieu le 7 février dernier pour l'évacuation des locaux après l'occupation nocturne à l'appel de la Coordination de lutte pour l'enseignement public en Haute-Loire contre la réforme du baccalauréat.






Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalistec le 14 mai 2019 - 23h28
Les lycéens twittent que si le proviseur ne retire pas sa plainte (contre une intrusion), ils passeront à l'action pour "rétablir la liberté et la démocratie" (sic) ! Ces apprentis philosophes révisent apparemment plus sur les ronds points que chez Platon et Spinoza : leçon N° 1 : pour obtenir, il faut casser.

Signaler un abus

img_journalisteJG le 14 mai 2019 - 20h16
Après vérification : au total une petite vingtaine de "bloqiueurs" , sur ...900 lycéens !!! Tout aussi dérisoire que les ultimes Gilets jaunes...

Signaler un abus

img_journalisteA le 14 mai 2019 - 13h29
Soutien au proviseur et stop aux faux débats

Signaler un abus