Liberté d'informer : manif' au Puy samedi sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Liberté d'informer : manif' au Puy samedi

Date : 19/11/2020 | Mise à jour : 21/11/2020 08:35
Partager

Samedi 21 novembre à 14h30, un rassemblement est organisé par la Libre Pensée de Hte-Loire devant la préfecture du Puy. Les causes de cette action ? Une loi proposée par la LREM que les opposants estiment « hautement liberticides ».

-
Photo d'illustration dâtée du 20 fevrier 2020. Nicolas Defay/Zoomdici.fr-

La Libre Pensée 43, aux côtés de l’UCL (Union Communiste Libertaire), la Ligue des Droits de l’Homme, La France Insoumise, le Parti Ouvrier Indépendant et Solidaires, appellent à une mobilisation d’ampleur devant le bâtiment d’État, ce samedi 21 novembre à 14h30. Voici, ci-dessous, leur communiqué qui rappelle les racines de leurs contestations.

« Le projet de loi "sécurité globale" énième loi sécuritaire, hautement liberticide, s'inscrit dans un contexte où les gouvernements successifs détruisent toutes les solidarités et les conquêtes sociales du 20e siècle, provoquant des effets désastreux (mal-être, misère…). La crise Covid va engendrer une crise économique, fruit d’un capitalisme effréné, certainement beaucoup plus forte que les précédentes, et les pouvoirs ne voient que la solution répressive pour contrer les révoltes sociales qui naîtrons de cette situation ».

3 ans de prison et 45 000€ d'amendes

« Après l'état d'urgence sanitaire qui donne des pouvoirs exceptionnels aux préfets (réglementer la circulation des personnes, l'ouverture des établissements recevant du public, l'accès aux lieux de réunion ou encore les rassemblements de personnes sur la voie publique), après la loi « loi de programmation de la recherche » qui prévoit que l'occupation d'une faculté devient un délit passible de 3 ans de prison et 45 000€ d'amendes, cette nouvelle loi permet à l’état de banaliser la violence contre les manifestant-e-s, renforcer son arsenal répressif et judiciaire, mettre la population sous surveillance généralisée, criminaliser celles et ceux qui luttent et de remettre en cause la liberté de la presse ».

Attestation pour manifester

Les organisateurs précisent que « cette manifestation doit bien évidemment se faire dans le respect des gestes barrières, avec les masques (FFP2 de préférence) et gel hydroalcoolique ». La manifestation a été déclarée en préfecture. Sur ce LIEN, l’une attestation d’autorisation de manifester

« Les gouvernements ne reviennent jamais sur les mesures liberticides »

« Nous alertons donc sur le basculement vers l'autoritarisme que montre cette loi. L'expérience passée a montré que les gouvernements ne reviennent jamais sur les mesures liberticides qu'ils font passer en temps de crise, au prétexte de l'urgence. Dépassé par la crise sanitaire, incapable de gérer une crise économique, écologique et sociale, discrédité dans de larges pans de la population, ce gouvernement ne nous rendra pas nos libertés quand "les beaux jours reviendront". D'ailleurs qui peut croire que les beaux jours reviendront grâce à eux ? »

« Interdiction de diffuser des images de policiers »

« Pour rappel sur ce que dit cette loi, entre autres :
- Interdiction de diffuser des images de policiers si l’intention est de nuire (un an d’emprisonnement et 45000 euros d’amende) mais l’amendement de LR va plus loin en obligeant à flouter les visages.
- Utilisations des caméras mobiles
- piétons en direct (possibilité d’utiliser la reconnaissance faciale en direct), élargissement de l’usage de drones pour surveiller les citoyens
- Élargissement des prérogatives des agents privés de sécurité
- Autorisation donnés aux agents de police à porter leurs armes en dehors de leurs heures de service ».

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteR le 25 novembre 2020 - 06h19
Restons vigilants, l'évacuation des migrants nous montre que la police peut déraper à tout moment. Voulez-vous un deuxième Charonne ?

Signaler un abus

img_journalistem le 24 novembre 2020 - 07h31
la france est en train de sombrer doucement dans une regime totalitaire, et le pire est que certain semble y trouver leur compte...tres triste ....ça va finir par exploser, trestriste de ce qu'est devenu mon si beau pays, ou sont nos belles années de notre jeunesse ou nous etions libre...

Signaler un abus

img_journalistejc le 21 novembre 2020 - 10h12
JC: Liberté oui, mais SECURITE d'abord! Avec l'union communiste ...ça peut avoir des relents de Corée du Nord ou de stalinisme..!

Signaler un abus