Les surprenantes fouilles de l'A89 sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Les surprenantes fouilles de l'A89

Date : 09/11/2012
Partager

Faisant suite aux diagnostics entrepris dès 2007 sur le futur tracé de l’A89 Balbigny/La Tour de Salvagny conduit par ASF, plusieurs fouilles ont été prescrites par l’Etat. Des équipes d’archéologues de l’Inrap ont mis au jour sur les communes de Saint-Marcel-de-Félines et de Balbigny des établissements ruraux médiévaux et moderne de type varié.

La fouille du site de Ronzière à Saint-Marcel de Félines

L’étude du site de Ronzière a révélé les vestiges de deux occupations médiévales consécutives. Il s’agit pour chacun de ces états, d’une exploitation agricole comportant des habitats et des annexes. La première, qui est ceinturée d’un fossé, se caractérise par des fosses et des négatifs de poteau. Elle se développe puis disparait entre le XIe et le XIIe siècle. La seconde occupation, vraisemblablement concomitante à la disparition de la première, voit l’installation de bâtiments dont l’architecture mixte se compose de bois, pierre et terre. Un soin particulier est apporté à l’assainissement des sols. Les constructions sont progressivement bâtis, modifiés ou agrandis jusqu’à évoquer une exploitation où l’on observe la coexistence d’installations agricoles et domestiques à l’usage d’une communauté familiale relativement autonome. La morphologie du bâti et le mobilier archéologique recueillis décrivent une maison paysanne qui mérite le nom de ferme au regard de l’organisation générale des espaces même si l’élaboration reste hétérogène et rustique. Cette occupation disparaît entre la fin du XIIIe et le début du XIVe siècle.

Avec plus de 2 000 collaborateurs et chercheurs, l’Inrap est la plus importante structure de recherche archéologique française et l’une des toutes premières en Europe. Institut national de recherche, il réalise chaque année quelque 1 500 diagnostics archéologiques et 250 fouilles en partenariat avec les aménageurs privés et publics, en France métropolitaine et dans les Dom. Ses missions s’étendent à l’exploitation scientifique des résultats et à la diffusion de la connaissance archéologique auprès du public.



La fouille du site de Marigny à Balbigny


Les archéologues ont mis au jour un établissement médiéval rural ayant existé du IXe au XIIe siècle. L’espace était divisé en enclos de tailles variées par des barrières et des fossés. Il était occupé par de petites habitations en matériaux légers de 6 à 10 m de côté et par un bâtiment sur poteaux à double nef de 16 m par 10. Au XVIe siècle est édifiée une petite maison forte composée de deux ailes et d’une tour de 4 m de diamètre. Ce bâtiment est arasé au XVIIIe siècle pour faire place à une pâture.

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...