logo_zoom

Les stars de "Touche Pas A Mon Poste" ont mis le feu au Métro

Date : 21/03/2016 | Mise à jour : 22/03/2016 09:21
Partager

Les célèbres chroniqueurs Mathieu Delormeau et Jean-Michel Maire étaient au Puy samedi soir. Une ponote nous raconte sa soirée avec eux et le gérant nous révèle les dessous de cette venue.

Les deux animateurs de télévison sont venus fêter les deux ans de la boîte de nuit Le Métro Club, située dans la montée de l'avenue de l'Hermitage, commune d'Espaly-Saint-Marcel, en agglomération du Puy.
Tous deux habitués aux plateaux télé de l'émission de Cyril Hanouna "Touche Pas A MonPoste", diffusée chaque soir sur la chaîne D8 et cumulant jusquà près de deux millions de télespectateurs, Mathieu Delormeau et Jean-Michel Maire avaient répondu à la sollicitation de Léandre Faure, le propriétaire et gérant de la boîte de nuit vellave.

Alors que de nouveaux contrôles d'alcoolémie avaient lieu aux abords de la boîte de nuit (130 véhicules contrôlés, trois alcoolémies relevées), son gérant insiste : "je propose des navettes, à mes frais, tous les week-end du Métro à Michelet, et vice-versa, de 11h30 à 6h. On a ensuite des taxis sur place pour pouvoir rentrer chez soi. Je suis l'un des premiers à lutter contre l'alcool au volant".

Record d'affluence au Métro : "un beau pied de nez à tous mes détracteurs"

"Lorsque j'ai repris le Métro, beaucoup pensaient que je ne tiendrai pas trois mois", nous confie Léandre Faure, "alors là, on a fêté nos deux ans avec une grande soirée, c'est un beau pied de nez à tous mes détracteurs". Car le gérant assure avoir battu son record d'affluence avec cette soirée, "encore plus que pour Cauet", précise-t-il.
Divers témoignages s'accordent à dire que la boîte était pleine à craquer (les photos peuvent en attester), on sait qu'il a fallu refuser du monde à l'entrée mais le gérant préfère ne donner aucun chiffre sur le nombre d'entrées enregistrées. Il précise que des voitures étaient garées sur les trottoirs, "jusqu'au radar de l'Hermitage".

"Ils ne sont pas gratuits mais accessibles, alors que Cyril Hanouna est hors de portée" (environ 25 000€ pour 2h)

Pourquoi avoir sollicité ces deux animateurs ? "Ils correspondent à ma clientèle", répond-il, "ce sont des chroniqueurs vedettes, ils ne sont pas gratuits mais accessibles, alors que Cyril Hanouna est hors de portée (ndlr : comptez environ 25 000 euros pour deux heures). Mathieu Delormeau et Jean-Michel Maire sont très tendance et rassemblent une clientèle large : disons de 19 à 55 ans, et ils plaisent aux filles comme aux garçons".
Sur la piste, les deux stars ont fait le show et se sont montrés très accessibles. "C'est les premiers que je vois aussi abordables avec les clients", ajoute le patron, "donc je suis content car je ne suis pas là que pour gagner de l'argent mais aussi pour offrir du plaisir et je pense avoir proposé une belle soirée".

Pas de Delormeau Dance car "j'ai une blessure de guerre à la cuisse chérie"

"Avec deux copines, on s'est fait un petit resto puis on a bu quelques coups avant de rejoindre la boîte", nous relate Elodie, 25 ans, qui fréquente très peu les boîtes de nuit, connaissait à peine Le Métro, mais ne rate pour rien au monde son émission quotidienne à la télé. "J'y suis vraiment allé pour eux, je suis fan de l'émission", insiste-t-elle. Si les deux vedettes ont mis l'ambiance, ont dansé et ont même un peu chanté, ils ont aussi pris le temps de disuter avec le public.
"On avait commandé une bouteille mais on n'avait pas de table, alors on s'est incrustées à la leur car elle était libre", explique Elodie. "Une fois qu'ils ont eu terminé les photos, ils se sont assis avec nous et on a alors demandé à Mathieu de nous faire la Delormeau Dance, mais il a refusé en me disant : "j'ai une blessure de guerre à la cuisse chérie", sans nous la montrer pour autant", plaisante-t-elle d'un air coquin.

"Une super idée, à refaire sans hésiter"

Les verres se sont succédés ("moi, je ne paye rien ici", se vantait Jean-Michel Maire) et même s'il est souvent difficile de discuter en boîte de nuit, les échanges ont pu se poursuivre en toute simplicité. "Tu as visité la Vierge ?", leur a-t-elle demandé, et il semblerait que cette question les ai beaucoup amusés... Quant à savoir comment ils étaient venus jusqu'au Puy, ils ont répondu en toute modestie : "en jet privée ma chérie".
Si elle considère que les deux animateurs télé ont joué le jeu en surface mais que "dans le fond, ils s'en fichaient pas mal des Ponots", elle garde tout de même un très bon souvenir de la soirée et assure, sans sourciller : "c'était une super idée, à refaire sans hésiter".

Maxime Pitavy

>> L'ensemble des photos de cette soirée est à retrouver sur le site web du Metro Club.

NB : L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. 

Vous aimerez aussi

Commentez

img_journalisteSZ le 23 mars 2016 - 10h20
Super article! Quel plaisir d'apprendre que des stars d'une émission pitoyable viennent se saouler dans une boite de nuit ponote...

Signaler un abus

img_journalisteA le 21 mars 2016 - 18h54
L'importance des mots. "Stars" ? Quelles "Stars" ? De simples anmateurs d'une bien "ordinaire" émission TV !

Signaler un abus