Les armes connectées dans la mire de Verney-Carron sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Les armes connectées dans la mire de Verney-Carron

Date : 08/04/2018 | Mise à jour : 09/04/2018 07:26
Partager

De retour du salon IWA à Nuremberg, l’armurier stéphanois est venu sur le plateau de Loire Eco sur TL7 pour présenter sa nouvelle technologie d’assistance à la sécurité dans le domaine de la chasse.

En 2020, Verney-Carron fêtera ses 200 ans d’existence. Si la tradition et le savoir-faire sont bien au cœur de la réussite de cette entreprise familiale, l’armurier stéphanois s’appuie également sur une capacité forte à innover. En témoigne la nouvelle technologie « 30 Assist » présentée du 9 au 12 mars dernier à l’occasion du salon IWA de Nuremberg, le plus grand salon européen de la chasse et de l’outdoor. « Il s’agit d’une technologie d’assistance à la sécurité. Elle permet de scanner les angles de tirs de 30° sur les lignes des battues. Dans l’euphorie, certains chasseurs ne respectent pas cette règle des 30° et c’est là que l’on peut arriver à un accident. Avec notre technologie, intégrée dans la crosse du fusil, ils sont avertis par un système de vibration lorsqu’ils entrent dans l’angle et s’apprêtent à faire un tir dangereux », a expliqué Guillaume Verney-Carron, le directeur général de la PME stéphanoise (90 salariés ; 14 M€ de CA en 2017) lors de son passage sur le plateau de Loire Eco sur TL7.

"Un premier pas"

Co-développée avec Find Tech, une start-up marseillaise spécialisée dans les solutions sécuritaires liées aux activités outdoor (chasse, randonnée, VTT, etc.) et avec le concours de l’agence stéphanoise Novam pour la partie design, la « 30 Assist » marque l’entrée de Verne-Carron dans l’arme connectée. « L’idée va être de décliner cette technologie dans nos différentes gammes de carabines et d’aller ensuite plus loin en intégrant d’autres technologies comme l’électronique. C’est un premier pas dans l’arme connectée que nous avons choisi de faire en démarrant par la sécurité. Mais il y a d’autres choses à faire », a développé Guillaume Verney-Carron. En attendant d’aller plus loin sur ce marché naissant, l’armurier stéphanois entend soigner son image d’entreprise innovante. Pour ce faire, elle vient d’engager d’importants travaux de rénovation de ses locaux. Locaux qui vont également s’agrandir puisqu’une extension de 100 m² au sol est également prévue. Coût total de l’opération ? « Entre 750 000 et 800 000 euros », a précisé le directeur général.

Voir ou revoir l'émission Loire Eco:

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteJM le 9 avril 2018 - 09h46
Voilà une excellente idée ! Le seul obstacle , c'est le coût engendré. Bien sûr d'aucun diront que la sécurité et, partant, la vie n'ont pas de prix. C'est vrai, mais elles ont un coût....

Signaler un abus