Les Vibérations vol. 6 : démarrage immédiat en mode free style sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Les Vibérations vol. 6 : démarrage immédiat en mode free style

Date : 02/07/2020 | Mise à jour : 03/07/2020 06:29
Partager

L’arrêté préfectoral est tombé ce mercredi 1er juillet. Dès ce jeudi 2 juillet, la rue Vibert sera piétonnisée pour une nouvelle édition des Vibérations.

Ce jeudi matin, Alexis Haon est occupé à transformer au marker noir le n°5 sur les panneaux en n°6. Des panneaux annonçant donc la 6e édition des Vibérations, ces soirées ambiancées où la rue du centre-ville ponot est rendue aux piétons avec la joie et la bonne humeur d’artistes en tous genres.
« D’habitude, on commence à préparer la programmation en avril et ça nous prend un mois, confie le propriétaire du restaurant Maki Nova, là on a eu deux jours ! » La feuille de papier sur laquelle il note les disponibilités des artistes qu’il a contactés se remplit progressivement. « Pour le moment, on préfère ne pas donner de noms parce que rien n’est vraiment calé, explique Yannick Granouillet, le patron du bar Le Black Pearl, mais on peut vous dire que l’ambiance sera assez jazzy, mais éclectique aussi ! » La programmation devrait être publiée sur la page Facebook du Black Pearl le semaine prochaine.

Accès interdit aux deux-roues aussi

Quand la rue Vibert est piétonnisée, cela vaut aussi pour les deux-roues, qui souvent se permettent d’y pénétrer, notamment les livreurs à scooter.

Horaires élargis

Ce week-end il n’y aura peut-être pas d’artiste (à confirmer) mais la rue Vibert sera fermée à la circulation dès ce jeudi. Tout l’été, les terrasses seront installées sur la chaussée les jeudis et vendredis de 18h à 1h30 et les samedis de 17h à 1h30. C’est plus que les années précédentes où les tables étaient resserrées le long des vitrines vers minuit. « Les gens restaient quand même jusqu’à la fermeture à 1h30 mais ils étaient juste plus rapprochés, raconte Alexis Haon, là en plus avec les règles sanitaires, ça permettra de garder l’espacement. »
Après des mois très durs pour le secteur de la restauration et des bars, ces Vibérations seront aussi l’occasion pour la population de montrer sa solidarité avec ces commerçants. Eux mettent plutôt en avant leur volonté d’offrir aux Altiligériens l’impression d’un petit coin de vacances même si l’on ne part pas cet été.

Zoomdici.fr · Alexis Haon : 2020 est l'année du Système D
(Cliquer sur "Listen in browser" pour une écoute sur smartphone ou tablette)

Zoomdici.fr · Yannick Granouillet : de la joie à partager
(Cliquer sur "Listen in browser" pour une écoute sur smartphone ou tablette)

Annabel Walker



Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteCM le 3 juillet 2020 - 11h42
je propose à ceux qui sont contre et qui vont critiquer, soit de changer de quartier soit d'aller vivre sur une île, car ils ne trouveront aucuns repos, ailleurs non plus, il y aura toujours quelque chose qui n'ira pas. Même les vaches ont des cloches!!! Les commerces étaient là bien avant leur petit emménagement...

Signaler un abus

img_journalisteGR le 2 juillet 2020 - 23h45
M le Préfet et M le Maire savent qu'il y a des habitants dans cette rue et les rue avoisinantes??? quid des personnes qui partent tôt le matin travailler après une nuit de "boucan" jusqu'à 1h 30...

Signaler un abus