Les 8 propositions du Parti Communiste Français 43 sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Les 8 propositions du Parti Communiste Français 43

Date : 19/06/2020 | Mise à jour : 19/06/2020 10:29
Partager

Le PCF 43 partage plusieurs axes de batailles pour remettre à flot le pays et le territoire altiligérien. Santé public, Education nationale ou encore pouvoir d'achat, de nombreux thèmes sont abordés.

"Vous le voyez, nous voulons remettre l’économie au service de l’homme basé sur la satisfaction des besoins, partage le Parti Communiste de la Haute-Loire à travers un communiqué de presse. Pour cela, il faut mettre en œuvre le partage des avoirs, des pouvoirs et des savoir. C’est dans l’action autour d’objectifs clairs que pourra se construire une union populaire porteuse d’alternative et d’espoir." Concrètement, ses membres abordent les grands thèmes de la société française en y apportant à chacun des idées et des propositions de fonctionnement.

Santé publique, hôpitaux publics et Ephad

Le PCF souhaite voter, dès l’été, un premier plan massif d’investissement, de créations d’emplois et de revalorisation des salaires et des carrières dans l’hôpital public et les Ehpad. Ceci, pour débloquer 100 000 embauches dans l’hôpital public et 300 000 dans les Ehpad. "Ce nouveau cap doit se voir prolonger dans la loi de financement de la Sécurité sociale à l’automne 2020, avec 10 milliards supplémentaires pour l’Objectif national des dépenses d’assurance maladie (Ondam) hospitalier", assurent-ils

Éducation nationale et rentrée scolaire et universitaire de septembre

"Définir au plan national les conditions de la réouverture des écoles, en concertation avec l’ensemble des actrices et acteurs de l’éducation, partage le PCF 43. Elles doivent être financées par un fond national dédié".

Pouvoir d’achat, la lutte contre la pauvreté

"Pour celles et ceux dont l’emploi a été suspendu, brutalement réduit ou supprimé par la crise du Covid-19, il faut maintenir le salaire à 100 % lorsque les salariés sont au chômage partiel, pérenniser la prime de 1 500 euros au bénéfice des travailleurs indépendants dont le chiffre d’affaires a plongé, affirment-ils. Pour le pouvoir d’achat et le pouvoir de vivre, le déblocage des prix alimentaires, de l’eau, de l’énergie et des télécoms apparait indispensable. Il faut instituer une TVA à taux zéro sur les produits de premièrenécessité, baisser de 20 % la facture d’électricité domestique en révisant les taxes." Pour lutter contre la grande pauvreté, ils proposent d'instaurer un dispositif massif de soutien aux organisations d’aide aux plus démunis et aux distributions alimentaires, revaloriser immédiatement les minimas sociaux et ouvrir le RSA aux moins de 25 ans.

Mobilisation immédiate des financements

"L'Etat doit créer un fond d’urgence sanitaire et de sécurisation doté de 205 milliards en 2020, lancent-ils. Ce fond sera alimenté par des recettes fiscales nouvelles de 20 milliards, par l'annulation du remboursement des exonérations sociales du CICE (20 milliards) et la création monétaire de la BCE (160 milliards, qui correspondent à la part que recevra la France des 1 000 milliards d'achat de dette publique annoncés par celle-ci). La suspension pendant 2 ans du versements des dividendes semble également nécessaire".

Chômage et Sécurité sociale

Le Parti Communiste Français indique qu'il faut augmenter le smic de 20 % immédiatement et impulser une augmentation générale des salaires et des pensions. "Nous devons réunir un Grenelle de la sécurisation de l’emploi, de la formation, des revenus, et pour la transformation écologique et sociale du pays, confie le PCF 43. Nous devons aussi abroger la loi El Khomri et les ordonnances Macron. Les CHSCT (comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail, Ndlr) doivent être rétablis et dotés de pouvoirs nouveaux pour assurer la protection des salariés. Ils doivent avoir les moyens d’intervenir sur les choix des entreprises et défendre ainsi les salaires, l’emploi, la mise en œuvre de vraies normes sanitaires et écologiques." Les membres du Parti propose de se diriger vers les 32 heures de travail hebdomadaire et accéder à la retraite à 60 ans.

Transition écologique et sociale

Pour le PCF 43, un nouveau mode de développement devra lier transition écologique et réindustrialisation, travail et émancipation, services et production, planification et nouveaux pouvoirs à l’entreprise. "Cela suppose de profonds changements afin de produire et consommer autrement, de reconquérir notre souveraineté économique, alimentaire, sanitaire. Il s’agit de réindustrialiser la France, de développer de nouvelles coopérations internationales, de gagner une industrie respectueuse de ses salariés comme de nos ressources naturelles, d’atteindre l’objectif d’une empreinte carbone nulle en 2050. Ce qui sera possible en s’appuyant sur un État stratège, sur des institutions européennes et internationales refondées, sur l’intervention des travailleurs disposant de vrais pouvoirs de décision au sein des entreprises, sur la mobilisation des populations et de leurs élus".

Associations et économie sociale et solidaire

La création d'un fond de soutien structurel à destination des associations employeuses et non employeuses frappées par la perte d’activité semble être l'objectif du PCF 43 sur le sujet. La facilité de bénéficier des dons des particuliers grâce à un crédit d’impôt porté à 75 % est alors envisagé.

Remettre en cause la domination du capital

"Il faut la création d’un pôle public bancaire et financier, résultant de la nationalisation d’établissements bancaires, appuient ses membres. Le conditionnement et le contrôle des aides publiques aux entreprises, l’aide d’une commission de contrôle associant représentants des salariés, du patronat, des élus et de l’administration fiscale sont indispensables."
Instaurer un impôt sur les bénéfices des sociétés qui pénalisent les comportements anti-emploi, un impôt local rénové sur le capital, un ISF (impôt de solidarité sur la fortune) refondé et renforcé pour inciter les entreprises à l’investissement et aux créations de richesses réelles sont proposés. "Il faut rendre l’impôt plus juste, avec 15 tranches au lieu de 5 actuellement pour l’impôt sur le revenu. La spéculation boursière doit être taxée en augmentant la taxe sur les transactions financières (TTF). Enfin, il est juste essentiel d'établir la liste actualisée des paradis fiscaux afin d’empêcher toute transaction financière avec des pays ayant des pratiques fiscales abusives".

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteR le 20 juin 2020 - 13h59
Entre l'URSS et la Russie de Poutine, c'est quoi le mieux ? Le tout état fonctionne bien en Corée du sud personne ne se plaint. Plus sérieusement, on prend les finances où ? Et bien il suffit de faire vraiment payer l'impôt aux entreprises et éviter tous les abus de biens sociaux. Équilibrer malhonnêtement le compte de résultat avec des charges bidons qui financent le plus souvent des achats personnels. Et ne parlons pas des voitures de fonction qui équipent tous les membres d'une famille

Signaler un abus

img_journalisteB le 20 juin 2020 - 13h53
Après guerre, le PCF était le premier parti de France (élection de 1945), partie prenante du programme nationale de la Résistance... les mesures prises avec les Gaullistes ont généré un progrès inégalé (rien à voir avec l'horrible URSS, désolé pour les caricaturistes): avec entre autre, la création de la sécurité sociale, la nationalisation SNCF, EDF... la 3ème semaine de congé payé. Alors que le pays était exangue, sans argent... résultat, une croissance et les trente glorieuse!

Signaler un abus

img_journalisteCB le 20 juin 2020 - 11h11
Propositions très raisonnables et utiles au pays et aux citoyens. Je suis atterré du niveau intellectuel des critiques exprimées ici même.

Signaler un abus