Législatives : les réactions après la nette victoire de la droite en Haute-Loire sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Législatives : les réactions après la nette victoire de la droite en Haute-Loire

Date : 18/06/2017 | Mise à jour : 19/06/2017 13:23
Partager

Dimanche 18 juin, les électeurs de la Haute-Loire ont choisi les candidats "Les Républicains" Isabelle Valentin et Jean-Pierre Vigier pour les représenter à l'Assemblée nationale. Ce second tour des législatives a fait réagir les personnalités politiques du département.

>> Lire aussi : Législatives, les résultats du 2nd tour dans votre commune

>> Lire aussi : Législatives, les résultats du 1er tour dans votre commune

Isabelle Valentin : "Je garderai mon mandat de conseillère régionale"

1ère circonscription, droite et centre, élue avec 58,72% des voix.



"C'est un grand honneur d'être députée de Haute-Loire. Je passe derrière Jacques Barrot, je passe derrière Laurent Wauquiez. C'est une vraie responsabilité, on sait tout ce qu'il a amené en Haute-Loire. C'est un vrai challenge, je ferai le maximum.

C'était une très belle élection, pleine de respect envers les électeurs et les candidats. Faire de la politique autrement c'est déjà ça.

Je suis sereine. Certes j'ai une exploitation sur laquelle je travaille beaucoup, mais on va s'arranger et travailler différenment. Je compte sur mon mari, j'ai mes enfants. Je garderai aussi mon mandat de conseillère régionale, qui est très complémentaire. C'est aussi du travail de terrain."

Compte-t-elle s’inscrire dans une opposition pure et dure ?





Cécile Gallien : "C'était David contre Goliath"

1ère circonscription, La République En Marche, battue, 41,28% des voix.



"Je félicite Mme Valentin et lui souhaite un beau mandat pendant ces cinq ans à venir. Je remercie les nombreux(ses) électrices et électeurs qui nous ont accordé leur confiance. Qui l'eu cru, dans cette première circonscription, que 41,28% des votants nous fassent confiance. Il y a quelque chose qui s'est passé en Haute-Loire. C'était un peu David contre Goliath, mais nous n'avons pas démérité.

Je continuerai à m'engager au service du territoire et de ses habitants par mes différents mandats locaux et mes implications nationales. J'ai toujours été persuadée que nous avons besoin en France d'une union nationale. Les Français sont en attente d'une autre politique. Les personnes qui nous rejoindront à En Marche veulent apporter leur pierre à l'édifice de cette nouvelle France, de cette nouvelle Haute-Loire. Vive la nouvelle Haute-Loire."




Jean-Pierre Vigier : "Une juste reconnaissance du travail accompli"

2ème circonscription, Les Républicains. Député sortant réélu avec 63,89% des voix.



"Je suis heureux et ému. Pendant cinq ans j'ai été présent au côté des habitants, des entreprises, des collectivités. Je crois que j'ai été un député de proximité, à mon avis ce résultat est une juste reconnaissance de ce travail accompli pendant cinq ans.

Je suis dans l'aile centriste des Républicains. Mais toutes les lois qui vont dans le bon sens, qui font avancer la France et les territoires comme la Haute-Loire, je serai derrière. Je pense que les Français attendent aujourd'hui qu'on avance tous ensemble pour l'intérêt général."

Dans la circonscription Le Puy - Brioude, le député sortant Jean-Pierre Vigier est largement réélu avec près de 64 % des voix. C’est 12 points de plus que pour son précédent mandat.
Il l’attribue au travail accompli, jusqu’ici, sur le terrain, pour la ruralité. De tendance centriste, il ne compte pas s’inscrire dans une opposition systématique. Cela veut-il dire qu’il est Macron-compatible ?



Pierre Etéocle  : "La Haute-Loire a choisi des gens rétrogrades et archaïques"

2ème circonscription, battu, 36,11% des voix.



"Ce soir, j'ai une vision très positive des choses. Cette élection nous a qualifiés au second tour et nous a permis de bouleverser l'ordre des choses en Haute-Loire.

Le département a choisi, comme il l'a toujours fait, le conservatisme, les gens rétrogrades et archaïques. Il n'empêche que le chemin est à construire. Aujourd'hui En Marche est la deuxième force politique du département. Nous allons continuer à nous rassembler pour gagner d'autres échéances électorales.

Nous ne sommes pas des professionnels de la politique. C'est d'ailleurs pour ça que nous avons un avenir. Nous voyons autrement la chose publique, nous apportons d'autres solutions auprès de nos concitoyens."




Lionel Bouton : "La droite a bénéficié de l’habituel vote rural clientéliste"

France Insoumise, éliminé au 1er tour



"La victoire de Jean-Pierre Vigier est large mais sans surprise. Face à un candidat LREM qui s’est contenté de surfer sur la vague macroniste sans beaucoup d’idées pour la circonscription, la droite a bénéficié de l’habituel vote rural clientéliste, mais il gagne avec une abstention très forte qui reflète le fait que bien des électeurs ne sentaient pas leurs idées représentées à ce second tour.


Plus largement, cela pose la question de la légitimité d’un Parlement élu par une petite fraction de l’électorat et qui s’apprête à donner les pleins pouvoirs au président Macron pour passer à une offensive sociale sans précédent. Pour défendre le Code du Travail, les protections des salariés, la nécessité de services publics pour la justice sociale, de la transition écologique et du retour à une agriculture paysanne, La France Insoumise qui bénéficiera d’un groupe parlementaire d’opposition continuera son travail de proposition aux côtés des associations et des syndicats de salariés."

Jean-Pierre Marcon : "Une très faible mobilisation des électeurs"

Président du conseil départemental de la Haute-Loire



"Le second tour des élections législatives ce dimanche 18 juin 2017 confirme et renforce l’abstention enregistrée au 1er tour et on ne peut que le regretter. Cette très faible mobilisation des électeurs s’explique en partie par la volonté des Français de clore une séquence électorale sans doute trop longue.

Les résultats de ce soir confirment aussi la volonté des Français de donner une majorité large au Président de la République, dans une Assemblée Nationale profondément renouvelée, rajeunie et féminisée.

Pour la Haute-Loire, le 2ème tour confirme les résultats de dimanche dernier. Je tiens à féliciter Isabelle Valentin et Jean-Pierre Vigier pour leur victoire qui démontre l’importance du travail de terrain. Je souligne que pour la première fois en Haute-Loire une femme entre à l’Assemblée Nationale. Je leur proposerais dans les jours qui viennent de rencontrer les conseillers départementaux afin d’échanger ensemble sur les enjeux majeurs de cette mandature pour notre collectivité."

Laurent Wauquiez : "On a une unité totale entre parlementaires, Département et Région"

Président de la Région AuRa, député sortant du Puy -Yssingeaux, vice-président des Républicains et suppléant d'Isabelle Valentin, jusqu'ici sa suppléante.



"Ce soir c'est la Haute-Loire qui a gagné. Certains ont fait campagne en ne parlant que du national. Nous, avec Isabelle, on a parlé de la Haute-Loire. Une fois encore la Haute-Loire a choisi de ne pas être un pion dans l'échiquier national, en ne s'enfermant pas dans le petit jeu des étiquettes politiciennes.

Isabelle est la première députée femme de Haute-Loire, et je suis extrêmement fière d'elle.

Maintenant la Haute-Loire a cette chance d'avoir une unité d'équipe totale entre les parlemenaires, le Département, la Région. On va faire en sorte que ça permette d'apporter le maximum à notre département dans cette période."

Propos recueillis par Clément L'hôte

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteA le 22 juin 2017 - 10h01
Et si on expliquait sereinement l'abstention massive ? Exemple : par le fait qu'en Haute Loire on change tout mais SURTOUT RIEN ? La tradition....Quel est l'intérêt de parler de l'élection de J.N. Barrot en Yvelines ? à part le clientélisme dont parle Lionel Bouton ? Les élus flatteurs sont aussi les payeurs avec des fonds publics ! Et si nos élus, élue ou réélu, allaient ENFIN prendre leur autonomie face à l'omniprésence de LW ? On peut rêver !

Signaler un abus

img_journalistecc le 21 juin 2017 - 12h31
Oui, M. Etéocle a raison : les électeurs de Haute-Loire sont, dans leur grande majorité, des conservateurs rétrogrades et archaïques : rien ne change depuis des décennies et on vote toujours pour la droite, quel que soit la candidat ! D'ailleurs, qui a compris à quel parti appartenait Isabelle Valentin (pas de mention sur ses affiches électorales), et Peter (sic) Vigier toujours entre droite et centre ? Personne...même pas eux !!!

Signaler un abus

img_journalisteB le 19 juin 2017 - 20h56
B le 19 juin 2017 : j'ai été très choquée par les commentaires de M Eteocle, comment peut il parler ainsi? Bien contente que ce monsieur que nous ne connaissons pas sur la 2e circonscription n'ait pas été élu. J'espère qu'il n'aura pas le toupet de se représenter à l'avenir sur cette circonscription surtout après avoir tenu ces propos mesquins et injurieux.

Signaler un abus