Législatives 2012 : un candidat du parti du vote blanc dans la première circonscription sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Législatives 2012 : un candidat du parti du vote blanc dans la première circonscription

Date : 21/05/2012 | Mise à jour : 21/05/2012 11:40
Partager

Lors des dernières élections présidentielles, plus de 2 millions de votes blancs et nuls ont été comptabilisés. Soit près de 6 % des votants... C’est afin de s’ériger contre cette indifférence totale que le parti du vote blanc a été créé et présente sur tout l’hexagone, une vingtaine de candidat dont un dans la 1ère circonscription de la Loire.

Il s’appelle Yann Nussbaum mais les électeurs ne verront ni son visage, ni son programme sur les bulletins de vote. Seul son nom y sera inscrit, loi électorale oblige. La seule revendication émise par le parti du vote blanc, c’est que soient reconnues et prises en compte les opinions énoncées clairement lors d’un vote qui refuse de mettre un bulletin dans une enveloppe et joint donc une enveloppe vide dans l’urne. « Dernièrement, explique Yann Nussbaum, le candidat dans la première circonscription, plus de deux millions de gens ont exprimé une opinion qui n’a pas été reconnue. On comptabilise les votes nuls de gens qui raturent avec ceux qui ne trouvent pas de candidat à leur gout, ce qui n’est absolument pas la même chose. Deux millions de gens ne se sont pas trompés ! Il y a là tout un débat démocratique à engager. Et c’est ce que nous souhaitons faire avec ce parti et les candidats que nous présentons. Nous ne voulons revendiquer aucun programme juste proposer aux électeurs que leur choix de vote blanc puisse être entendu et reconnu, voir quantifier. De nombreux pays comme la Suède, l’Inde, le Costa Rica, la Grèce ou la Suisse reconnaisse ce vote qui peut permettre d’annuler une élection. Il y a dans notre pays, une supercherie contre laquelle nous souhaitons nous élever. Il faut reconnaitre le vote blanc et le comptabiliser dans le vote des votants et non pas comme le préconise certains, le reconnaitre pour l’extraire du nombre des votants ce qui ne servirait absolument à rien. Ce que nous voulons aussi, c’est que le vote blanc puisse s’apparenter à une enveloppe vide et non comme c’est le cas normalement prévu actuellement pour quiconque souhaite voter blanc : il faut découper, chez soi, un bulletin blanc vierge de toute inscription aux dimensions standard de 10.5 * 14.8 soit un quart de papier A4. Un gaspillage inutile pour nous. »

Un candidat concept

Le candidat du parti du vote blanc sera donc un candidat concept dans la première circonscription de la Loire comme partout en France avec une seule mission en cas d’élection : faire reconnaitre ce vote par une loi, reverser l’intégralité de son salaire à des écoles et associations et démissionner avant la fin du mandat et ne pas se représenter, le but étant de ne pas faire carrière en politique. De nombreux projets de loi ont depuis des décennies tenté de faire reconnaitre le vote blanc, sans succès. Le changement s’amorcera-t-il enfin ? Début de réponse les 10 et 17 juin prochains.

ESP
crédits : montage : SkIK/Studio Kerozen, © photo : Raphaël Auvray - 2011 

En savoir + 

 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...