Le viaduc de Taulhac prêt à supporter 832 Tonnes ! sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Le viaduc de Taulhac prêt à supporter 832 Tonnes !

Date : 05/02/2013 | Mise à jour : 06/02/2013 12:43
Partager

Des essais ont été réalisés mardi sur le viaduc de Taulhac pour vérifier la charge qu'il peut supporter. Au zénith du test, 32 poids lourds de 26 Tonnes chacun ont emprunté l'ouvrage, soit une charge totale de 832 Tonnes !

Bien évidemment, le viaduc de Taulhac ne devrait plus à l'avenir supporter une telle charge, car ce n'est pas tous les jours que 32 poids lourds l'empruntent en même temps ! L'objectif de la manoeuvre est de vérifier qu'il est bien en mesure de supporter une telle charge, qui ne serait désormais, a priori, plus jamais dépassé.
Les 32 camions ont été disposés à divers endroits : d'abord entre deux piles, puis à une extrêmité de l'ouvrage, puis répartis de part et d'autres d'une pile, afin de s'assurer de la solidité du viaduc en différents points. En tout, 27 cas de charge seront essayés, une opération qui pourrait déborder sur la journée de mercredi.


La flêche est la déformée du pont qui va fléchir avec le poids des véhicules l'empruntant.

Le pont bouge d'environ sept centimètres

"Un pont, de toute façon, ça bouge et je dirais même ça doit bouger", explique Thierry Bertrand, technicien géotopographe. En effet, un pont n'est jamais complètement rigide et les techniciens disposent à la fois d'une flêche théorique (élaborée à partir de calculs) et d'une flêche réelle (mesurée à partir de capteurs installés sous le pont). "La valeur réelle que l'on trouve doit être comprise entre 110 et 80 % de la valeur théorique", explique le technicien. Toutefois, même si la flexion est plus importante que prévue, les risques de rupture de l'ouvrage demeurent à des années lumières.
Dans le cas du viaduc de Taulhac, les flêches maximales sont de l'ordre de 70 millimètres. Une flexion qui peut paraître infime aux vues de la taille de l'ouvrage, long de près de 500 mètres, perché à 33 mètres de hauteur et lourd de 2 400 Tonnes, mais tout de même : "on le sent quand même bouger un peu lorsque les camions manoeuvrent", témoigne Thierry Bertrand, "surtout que le tablier repose sur des appareils d'appui qui sont des structures mixtes (ndlr : acier et caoutchouc), qui absorbent un peu toutes les vibrations et dilatations".


Le pont presque opérationnel... en attendant le contournement

Afin d'effectuer cette série de tests, un seul groupement de transporteur a été sollicité pour fournir les 32 poids lourds : il s'agit de la coopérative Haute-Loire Transbennes, implantée sur le bassin du Puy et qui intervient également sur le chantier du contournement du Puy. Les camions ont tous été chargés de pierre concassée afin d'atteindre le poids de 26 Tonnes chacun.

Le contournement en chiffre :


* 9,4 kms de travaux dont 8,7 kms à 2x2 voies

* 2 millions d'heures de travail

* 9 ans de travaux

* 12,5 % de l'investissement consacrés à la protection de l'environnement

* 172,1 millions d'euros financés par l'Etat et les collectivités.

Le pont, évalué à 16,9 millions d'euros dont 7,5 millions d'euros pour la charpente métallique, a été terminé au printemps dernier mais il a depuis été victime d'un défaut de fabrication et la couche d'étanchéité doit être entièrement refaite (lire). Il est en tout cas très bien avancé et serait presque opérationnel. Il ne manque plus qu'à couler une couche supplémentaire de bitume et réaliser le marquage au sol. En revanche, avant que les routes ne soient terminés et que le chantier du contournement du Puy ne soit mis en service, a priori fin 2014 (lire), de l'eau devrait encore couler sous les ponts !


Maxime Pitavy



Voir la galerie photos Le viaduc de Taulhac prêt à supporter 832 Tonnes !

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteR le 7 février 2013 - 21h12
Avant de poster des commentaires sans fondement, saviez-vous que pour un marché public comme tel, il est interdit par la loi (Code des Marchés Publics) de favoriser une entreprise plutôt qu'une autre pour son implantation géographique ?? Donc s'il y a des grands groupes ou d'autres entreprises non locales, c'est tout à fait normal. Critiquable peut-être, mais tout à fait loyal.

Signaler un abus

img_journalistedt le 7 février 2013 - 20h38
les habitants de bornes commencent a sourire ;moins de polution et moins de camions

Signaler un abus

img_journalistea le 7 février 2013 - 16h18
non le monsieur "a" est obligé de subir ce trajet pour aller bosser LUI !! et avec un 20 T, on ne peut pas faire le mickey comme certains...

Signaler un abus