Le viaduc de Taulhac bientôt assemblé sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Le viaduc de Taulhac bientôt assemblé

Date : 04/07/2011 | Mise à jour : 05/07/2011 06:04
Partager

Attendu de longue date, le contournement du Puy va connaître une étape décisive cette semaine. La dernière phase de lancement de la charpente métallique du viaduc de Taulhac doit avoir lieu entre ce mardi 5 et ce jeudi 7 juillet 2011.

Avec ses 422 mètres de long et sa charpente de 2400 tonnes, le viaduc de Taulhac, fait partie des plus gros ouvrages en cours de travaux sur le territoire national. Débuté en janvier 2010, sous la houlette de la DREAL Auvergne (Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement) représentant l'Etat, cette première phase de travaux du contournement du Puy-en-Velay doit permettre d’assurer la continuité de l’axe Lyon-Toulouse, d’améliorer la sécurité et de désengorger et desservir l’agglomération du Puy.


8km à 2x2 voies

Ainsi, une nouvelle route de 9,4km entre Le Monteil et les Baraques, sur la commune de Cussac-sur-Loire, doit voir le jour, dont plus de 8km à 2x2 voies. Un chantier dont le maître d’œuvre de l'opération est la Direction Interdépartementale des Routes (DIR) Massif central. La DIR aura également en charge l'exploitation et l'entretien du contournement après sa mise en service. En ce début d'été 2011, la construction de la charpente métallique arrive à son terme et fera l'objet d'une dernière phase de lancement entre ce mardi 5 et ce jeudi 7 juillet.


Le viaduc de Taulhac en chiffres

Longueur : 422m
Hauteur pile maxi : 28,50m
Hauteur totale sur tablier : 33m
Largeur tablier : 19,64m
Poids : 18000 tonnes
Masse : 7400 m3
Aciers :
Charpente : 2400 tonnes
Ecrans de protection acoustique : plus de 1000m

Concrètement, la charpente va être poussée sur 132 mètres à partir de la plateforme Nord, pour atteindre la culée Sud en direction de Mende. Elle est assemblée par 19 tronçons de 12 à 31 mètres sur la plateforme située au Nord du chantier, puis « lancée » en direction des piles par sections d'environ 100 mètres. Cette opération consiste en fait à tirer très lentement l'extrémité Nord de la charpente, à l'aide des vérins « avaleurs de câbles » de 156 tonnes. Il s'agit d'une opération très minutieuse, exigeant une extrême précision dans l'équilibre des forces de traction et la précision de la trajectoire. La progression s'effectue par pas de 40 cm.


Quatrième et dernier lancement

Trois lancements ont déjà été réalisés entre novembre 2010 et avril 2011, le quatrième, programmé entre le 5 et le 7 juillet, étant le dernier. Coût de l'ouvrage : 16,9 M€ TTC, dont 7,5M€ uniquement pour la charpente métallique. Les entreprises en charge des travaux sont le groupement BouyguesTP, CBR TP et la société locale Gagne SA de Cussac-sur-Loire, ainsi que leur sous-traitants.



Des riverains inquiets

De leur côté, les riverains voient d'un oeil méfiant la mise en service du viaduc de Taulhac. Ainsi, l'association « Préservons l'avenir à Ours, Mons et Taulhac » lutte pour le renforcement des mesures de protection contre les nuisances sonores qui seront engendrées (lire l'article).



Le viaduc prêt en mars 2012

A partir d'août 2011, ce sera au tour de la réalisation de la dalle en béton armé, pour une fin des travaux du viaduc prévue en mars 2012.
A terme, la deuxième tranche de travaux du contournement du Puy est prévue entre les Baraques (Cussac-sur-Loire ) et Les Fangeas (Saint-Christophe-sur-Dolaizon). Mais pour l'heure, seules les acquisitions foncières sont financées.
Quant aux travaux de la tranchée couverte d'Ours-Mons, interrompu par un glissement de terrain (lire l'article), ils devraient reprendre en septembre prochain.





> La DREAL rappelle à tous les mesures de sécurité élémentaires, consistant à ne pas s'approcher des zones de travaux, et ne pas pénétrer sur le chantier sans autorisation.

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteLG le 8 juillet 2011 - 08h35
L.G.-N. Grâce à cette 4X4 voies, les Allemands, les Belges, les Hollandais, etc, pourront d'une traite partir se faire bronzer en Espagne sans passer par la case "Le Puy-en-Velay"! Heureusement qu'il va nous rester le 15 Août pour voir du monde!!!!!! Le Puy, comme toutes les campagnes de France fait partie des zones sacrifiées aux grandes villes. Ces grands axes nous permettront d'aller y travailler et de rentrer chez nous le soir puis un jour, on vendra nos maisons en résidences secondaires.

Signaler un abus

img_journalisteLG le 8 juillet 2011 - 08h24
L.G.-N. Il n'est pas prêt d'être terminé votre "contournement": au-dessus de la Chartreuse-Genebret, c'est de la glaise et ça descend, à Mons, on a vu ce que ça donnait! Quant à l'emploi que ça va nous apporter, n'y comptez pas trop. Même les entreprises qui ont fait des pieds et des mains pour que se fasse cette coûteuse ineptie, méfiez-vous qu'elles ne se servent pas de cet axe pour filer encore plus vite. Préparez vos mouchoirs, comme l'ont fait ceux que l'on a expulsés, peut-être pour rien.

Signaler un abus

img_journalisteLG le 8 juillet 2011 - 08h17
L.G.-N. Un "contournement" aurait été judicieux ET possible: nous sommes tout de même dans une zone TRES rurale. Là, il s'agit d'un "survol" du Puy, dune telle laideur que je me demande si l'architecte des Bâtiments de France a eu son mot à dire, lui d'ordinaire si vigilant en matière de construction individuelle. Où voyez-vous que cette horreur de ferraille est dans le style local? Je plains les riverains. Avec un "contournement", pas de problèmes de glissement de terrain.

Signaler un abus