Le squash veut sa place au soleil sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Le squash veut sa place au soleil

Date : 19/02/2011 | Mise à jour : 20/02/2011 20:07
Partager

Difficile de se frayer un chemin entre le football, et le rugby : le squash en sait quelque chose. Ce sport méconnu souhaiterait devenir discipline olympique. En attendant, ce sont des manifestations, comme celle de samedi en Haute-Loire, qui lui permette de se faire connaitre.

C’est « Aux Points du Jour », une salle dédiée à la pratique des sports en intérieur (futsal, badminton, squash…) sur la commune de Saint-Pierre-Eynac, que se disputait, ce samedi, le championnat de ligue 4ème série Auvergne-Limousin, une compétition relevée qu'accueillait l’association ponote Sportitude 43. 32 hommes et 16 filles, venus des clubs du Puy-en-Velay, de Brives-la-Gaillarde, de Montluçon et de Clermont-Ferrand ont participé à cet évènement qualificatif pour le championnat de France.



Le s…quoi ?

Avec des matchs de 25 à 30 minutes, disputés en 3 sets gagnants (de 11 points), les amateurs de squash ont pu pleinement profiter de cette journée dédiée à ce sport de raquette bien méconnu : quelques 21 000 licenciés affiliés à la Fédération Française de Squash. Petite session de rattrapage : cette discipline se pratique dans un espace fermé où les sportifs peuvent jouer avec les murs, le but étant de renvoyer la balle au dessus de la ligne placée sur l'un de ces murs. Particularité de ce sport, les joueurs doivent défendre la même surface de jeu et peuvent être amenés à jouer une balle qui vient de derrière. Attention à ne pas se tromper de côté où à télescoper son adversaire, un fait de jeu qui arrive régulièrement dans ces petits espaces.
Comme au tennis, l’échange commence par un service avant que les joueurs renvoient, chacun leur tour, la balle contre le mur. Dès lors que l’un deux en est incapable, son adversaire engrange le point.




Médiatisation et évènements

Les évènements de squash se multiplient un peu partout en France, une belle initiative si l’on considère que plusieurs meilleurs joueurs mondiaux sont français. Grégory Gaultier, champion tricolore, fut le deuxième français à occuper la place de numéro 1 mondial. Les différents organismes référants de ce sport se battent depuis plusieurs années pour faire entrer le squash dans les catégories olympiques, une reconnaissance certaine qui entrainerait une forte médiatisation. En attendant ce possible changement de statut, ce sont les championnats et les compétitions internes aux clubs qui assurent la promotion du sport : des évènements plus locaux et plus ponctuels.

Au Puy-en-Velay, l’association Sportitude 43 a été fondée il y a deux an et demi et compte aujourd’hui 28 licenciés. Son équipe première joue en DR1, le premier niveau régional. Des compétitions internes sont organisées et une école de squash a vu le jour. Elle s’adresse aux enfants de 6 ans et plus, les cours se déroulant le dimanche matin à 10h30. Les adultes, eux, se donnent rendez-vous le mercredi soir à 20h30.

Pour plus de renseignements, contacter Sébastien Lefaure, président de l'association au 04.71.00.81.86.

RM

 
Partager

Vous aimerez aussi