Le souvenir de Jacques Barrot à jamais gravé au Conseil départemental sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Le souvenir de Jacques Barrot à jamais gravé au Conseil départemental

Date : 12/10/2017 | Mise à jour : 12/10/2017 22:33
Partager

28 ans. Jacques Barrot aura passé le même nombre d'années à la présidence du Conseil départemental de la Haute-loire qu'à l'Assemblée nationale. Le Palais Bourbon lui a rendu hommage au printemps. C'est au tour des élus départementaux ce vendredi.

Après la plaque à l’Assemblée nationale en mars dernier, c’est au Conseil départemental de la Haute-Loire qu’une autre plaque sera dévoilée, ce vendredi 13 octobre 2017, à l’effigie de Jacques Barrot.

C’est en 1966 qu’il y fait son entrée pour la première fois, en tant qu’élu centriste (UDF) du canton d’Yssingeaux.
Il en deviendra président dix ans plus tard et sera réélu à la présidence jusqu’en 2004, tout en étant député de la Haute-Loire pendant 28 ans et maire d’Yssingeaux pendant 12 ans (1989-2001, son père Noël Barrot l'avait été également brièvement dans les années 1940 et 1960).

C’est par la volonté de Jacques Barrot que l’ancien hôpital général, situé en Haute-ville du Puy-en-Velay, a été réhabilité, à partir de 2001, par l’architecte Jean-Michel Wilmotte, pour y accueillir le Conseil départemental (alors intitulé Conseil général).

Membre fondateur de l’UMP en 2002, en soutien à Jacques Chirac, il devient commissaire européen, vice-président de la Commission européenne, puis entre au Conseil constitutionnel en 2010.

Jacques Barrot a succombé à un malaise cardiaque dans le métro parisien en 2014 à l'âge de 77 ans.


Témoignages et des discours

La cérémonie en son honneur, ce vendredi, au Conseil départemental est sur carton d'invitation. Elle commencera par des témoignages et des discours, notamment de l'actuel président Jean-Pierre Marcon (UDI), qui lui doit beaucoup. Cette cérémonie aura lieu en présence de la famille de Jacques Barrot et de son entourage.

Son fils, Jean-Noël Barrot a été élu au Conseil départemental en 2015 dans le canton d'Yssingeaux, en binôme avec Madeleine Dubois, une autre fidèle de Jacques Barrot. Celui-ci a décidé de ne pas poursuivre ce mandat après avoir été élu député des Yvelines (MoDem - LREM) en juin dernier (il n'en avait pas l'obligation au regard de la loi sur le non-cumul des mandats).

> Lire aussi :
Un an après le décès de Jacques Barrot, retour sur son action en Haute-Loire (03/12/2015)

Tout Yssingeaux pleure Jacques Barrot lors de ses funérailles le 9 décembre 2014


Le 6 juillet 2014, nous avions interviewé Jacques Barrot à l'occasion des commémorations du Mont Mouchet lors de la venue du président François Hollande :

François Hollande au Mont Mouchet from Zoomdici Haute-Loire on Vimeo.




Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteR le 14 octobre 2017 - 12h12
Des politiciens comme on en fait plus ! Un peu comme les médecins de campagne qui n'avaient pas besoin d'internet pour leur diagnostic.

Signaler un abus

img_journalistecc le 14 octobre 2017 - 10h54
Nous nous rappelons qu'au Mont Mouchet, lors de la venue du président de la république, Wauquiez n'était pas présent, au prétexte que ce n'était pas sa circonscription !!! Et nous n'avons pas oublié non plus, que lors des obsèques de Jacques Barrot à Yssingeaux, le même Wauquiez, pourtant député, avait été interdit de parole par la famille !!!!

Signaler un abus

img_journalisteSR le 13 octobre 2017 - 08h27
Jacques BARROT, s'il voit de là-haut ce qui se passe dans SA Haute Loire, ne doit pas être bien content d'avoir mis en place celui qui allait lui succéder. Il l'a dit mais c'était trop tard.

Signaler un abus