Acte V des Gilets jaunes : le jeu du chat et de la souris sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Acte V des Gilets jaunes : le jeu du chat et de la souris

Date : 15/12/2018 | Mise à jour : 17/12/2018 09:52
Partager

(Mis à jour le 15/12/2018 à 21:25) Le mot "mouvement" a pris tout son sens ce samedi 15 décembre 2018 avec des Gilets jaunes qui ont arpenté les rues du Puy-en-Velay jusqu'à la nuit tombée.  

Un peu après 16 heures, les Gilets jaunes se sont retrouvés sur la place du Breuil au Puy. Mais à la différence des deux samedis précédents, ils ont levé le camp un peu avant 17 heures, par crainte de se retrouver une nouvelle fois plongés dans un épais brouillard de gaz lacrymogène. Ils ont marché, encore et encore. Ils ont bloqué les carrefours du centre ville, celui de Baccarat, de l'avenue Maréchal Fayolle. Puis ils se sont engouffrés dans la Vieille ville du Puy, cherchant à fuir les forces de l'ordre qui les suivaient au pas, ou plutôt à bord de leurs fourgons. Un jeu du chat et de la souris qui s'est déroulé dans le calme sous le regard des badauds presque étonnés de voir ces Gilets jaunes déambuler dans les rues. De retour sur la place du Breuil, les Gilets jaunes se sont agenouillés, mains sur la tête et ont chanté la Marseillaise toujours face à des forces de l'ordre impassibles.


(Des allers-retours sur l'un des passages piéton du boulevard du Breuil. Photo DR/S.Ma)


15 minutes d'arrêt et tout le monde repart

De nouveau, les Gilets jaunes ont repris leur marche jusqu'au carrefour du Théâtre du Puy pour une nouvelle fois bloquer les automobilistes. Encore une fois, ils se sont dirigés vers la Vieille ville, mais jugée trop isolée à la nuit tombée, ils ont finalement rebroussé chemin pour revenir vers le carrefour du Théâtre. Cette fois-ci, ils ont été délogés par les forces de l'ordre, sans heurt, et ont remonté le boulevard du Breuil jusqu'au niveau du feu de circulation situé juste avant la rue Vibert d'un côté et la rue Saint-Gilles de l'autre. Pendant plusieurs minutes, ils ont fait des allers-retours sur le passage piéton, une façon comme une autre de montrer leur présence sans qu'il n'y ait pour autant de débordements.


(Des contrôles d'identité sur le boulevard du Breuil. Photo DR/S.Ma)


Des contrôles d'identité

Plus les heures passaient ce samedi en fin de journée, plus le mouvement des Gilets jaunes s'égrénait. A 19h30, ils n'étaient plus qu'une dizaine à vouloir poursuivre ce jeu du chat et de la souris. Un jeu auquel les forces de l'ordre ont mis un terme en encerclant les manifestants et procédant à des contrôles d'identité. Un seul d'entre eux s'est montré plus résistant que les autres mais a finalement été relâché. C'est ainsi que s'est achevé cet Acte V du mouvement des Gilets jaunes au Puy-en-Velay.

>> A lire aussi : Gilets jaunes : un mouvement suivi mais en baisse


Six interpellations

Ce samedi 15 décembre 2018, deux personnes "du coin" selon nos informations, ont été interpellées. La première, qui aurait participé aux actes violents commis en marge du mouvement des Gilets jaunes les 1er et 8 décembre 2018, a été reconnue par un fonctionnaire de police dans la rue, ce samedi matin, avant même que l'Acte V ait commencé. Le deuxième individu qui portait un masque, a été contrôlé dans l'après-midi en possession "d'une petite quantité de cannabis".
Par ailleurs, quatre autres interpellations ont été réalisées dans le cadre des contrôles préventifs sur réquisition du procureur de la République, au Puy et alentours, samedi.

Retour en images sur la fin de journée de ce samedi 15 décembre 2018


Anne-Laure Besse et Stéphanie Marin

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteJG le 16 décembre 2018 - 13h19
Sur la photo de Baccarat on compte ...45 GJ 45 sur 200000 altigériens Quand cette poignée va-t-elle cesser de nuire? Qu'elle aille donc se les geler tant qu'elle le voudra aux abords des ronds points mais qu'elle n'embête plus le vrai peuple

Signaler un abus

img_journalisteM le 16 décembre 2018 - 11h41
il est vrai qu'en ces temps troubles jouer avec les forces de l'ordre et une preuve suprême d'intelligence. Demander les respect c'est bien l'appliquer aux autres c 'est mieux. Je plains vos enfants quelle education ils vont avoir !!!! Je leur souhaite d'être du bon côté de la barrière sinon que de desillusions. La vie n'est pas une utopie plus dûre sera la chute aboyer contre l'etat et sans arrêt le prier d'aider c'est un concept

Signaler un abus

img_journalistep le 16 décembre 2018 - 08h14
quelle propagande! de la part des politiques et des média,danger pour l'avenir. les gilets jaunes de la présidentiel qui n'avaient pas de nom a cette époque avaient déjà rejeter les partis politiques ,dans quelle direction vont aller leur vote que pourrait être un 2eme tour d'une grande élection ce n'est pas au média de forcer à faire une liste gilets jaunes que les politiques le fassent c'est normale ils protègent leurs privilèges mais pour les média occupez-vous d'informer le peuple

Signaler un abus