Le département de la Loire mobilisé pour les sans-abris sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Le département de la Loire mobilisé pour les sans-abris

Date : 01/02/2019 | Mise à jour : 01/02/2019 09:25
Partager

Le froid s’installe sur la région et les services de l’Etat sont mobilisés pour répondre à l'accueil et l'hébergement des personnes vulnérables.

Le budget pour la mise à l’abri hivernale 2018/2019 dans la Loire est évalué à 1 036 000 € (dont 270 000 € au titre de l’asile). Un budget en hausse par rapport à l’an passé : 851 465€ dont 226 000€ pour les demandeurs d’asile.

Le plan hivernal 2019

Les crédits permettent de financer 310 places supplémentaires dans le département. Dès le 1er novembre 2018, 142 places pourront être ouvertes, en tant que de besoin. Au 1er décembre, les 93 places du nouvel accueil de nuit (en remplacement du gymnase de La Rivière) seront disponibles. A compter du 1er janvier, un potentiel de 75 places supplémentaires est prévu. 40 places d'hôtel pérennes sont d’ores et déjà disponibles, (sur les 130 que compte la Loire, à l'année). De même, 120 places sont réservées pour les demandeurs d’asile. Ainsi, le total des places dédiées au dispositif hiver pourrait aller jusqu'à 430 places soit une augmentation de 6% par rapport au plan 2017-2018.

La fin de l’utilisation du gymnase de La Rivière

Le dispositif antérieur du gymnase, qui reposait sur l'adhésion de la ville de Saint Etienne, devient désormais un accueil de nuit reconduit chaque année, sur la même période. Ainsi, 93 places sont prévues, dans un bâtiment situé Jean Parot à Saint Etienne. Ce dispositif sera géré par la même équipe que les années précédentes, à savoir l'association Renaître, laquelle gère également l'équipe mobile de rue et les appartements "grands marginaux".

Un renfort des dispositifs de veille sociale sur les 3 arrondissements est prévu cette année

-Sur le secteur de Saint Etienne, l'Etat renouvellera le financement du renfort de l'équipe mobile de rue afin d'aller vers les publics les plus précaires

-Sur le secteur de Roanne, des crédits pérennes sont prévus pour soutenir, avec le financement d'un professionnel, les équipes bénévoles de la Croix Rouge. L'objectif est de formaliser le lien avec l'accueil de jour et gérer les situations complexes, nécessitant une plus grande coordination avec notamment les acteurs du soin

-Sur le secteur de Montbrison, un recensement est en cours pour s'assurer de la bonne couverture des besoins sur ce secteur

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteAnonyme le 1 février 2019 - 19h00
Si on mettait tout le budget consacré à l'immigration massive et ses conséquences pour lutter contre la pauvreté il n'y aurait plus aucun SDF et plus personne en dessous du seuil de pauvreté. Mais visiblement ce n'est pas le choix ni de nos gouvernants ni des électeurs.

Signaler un abus