Le collège Lafayette lance la section Croix-Rouge comme option nationale sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Le collège Lafayette lance la section Croix-Rouge comme option nationale

Date : 07/11/2018 | Mise à jour : 08/11/2018 16:13
Partager

La section Croix-Rouge, initée au collège public Lafayette du Puy-en-Velay et entérinée par Jean-Michel Blanquer, Ministre de l'Éducation nationale et de la Jeunesse, devient une option scolaire au niveau national.

Convention officielle

Ce lundi 5 novembre 2018, le ministre de l’Education Nationale, Jean-Michel Blanquer, et le président de la Croix-Rouge Française, Jean-Jacques Eledjam, ont signé une convention officialisant le concept d’option Croix-Rouge initié au collège Lafayette au Puy à la rentrée 2016
A la rentrée 2016, une option Croix-Rouge était mise sur pied dans le cadre d'un partenariat original entre le collège Lafayette au Puy et la délégation territoriale de la Croix-Rouge de Haute-Loire. On se souvient que dès la 1ère année pas moins de 72 élèves s'inscrivaient au dispositif, 85 à la rentrée 2017 et 115 en septembre dernier. Dès le départ, cette initiative unique en France attirait les regards interrogatifs de bien des autorités, locales et nationales. 

L'option Croix-Rouge est validée option scolaire au niveau national

Devant le succès rencontré, après une évaluation pédagogique et éducative du dispositif, le ministère de l'Education Nationale a souhaité valider le concept. C'est ainsi que ce lundi 5 novembre, le ministre Blanquer et le président de la Croix-Rouge Française se sont réunis au sein du lycée Mistral de Nîmes dans lequel une option Croix-Rouge s'est ouverte à la rentrée 2017. Ils ont signé une convention nationale reconnaissant l'option Croix-Rouge comme l'une des options pouvant être proposées dans les écoles, collèges, lycées et établissements de l'enseignement supérieurs volontaires.
Les contraintes d'agenda du ministre ne permettant pas de signer cette convention nationale au collège Lafayette du Puy comme initialement envisagé, c'est son principal, Emmanuel Forestier qui a fait le voyage à Nîmes. Après présentation du film (teaser) tourné en 2018 auprès des élèves de la section, Emmanuel Forestier a présenté au ministre l'historique et les grands principes de la section Croix-Rouge telle qu'elle est à l'œuvre dans son collège. Il a insisté particulièrement sur la force du partenariat engagé avec les bénévoles de la Croix-Rouge locale et sur l'intensité de l'engagement de l'équipe pédagogique. Et Jean-Michel Blanquer de s'enthousiasmer : « Servir, c'est le secret du bonheur. Avoir le sens de l'intérêt général et de l'altruisme permet de se réaliser. Cela fait partie des valeurs que nous devons transmettre. » 

Un dispositif désormais étendu de l'école à l'université

Ce dispositif éducatif innovant initié par le collège Lafayette au Puy-en-Velay en 2016, s'intègre désormais dans le « parcours citoyen » et celui « d'éducation à la santé » des élèves, de l'école au lycée. L'an dernier, dix établissements de l'enseignement secondaire et 14 classes pilotes se sont à leur tour lancés dans cette aventure. Ses enseignements ont été "largement salués par les élèves, comme par leurs professeurs et encadrants éducatifs" d'après Emmanuel Forestier.
Organisée par étapes successives et complémentaires, intégrée dans les emplois du temps, l'option Croix-Rouge vise à accompagner la construction des jeunes et le développement de leurs compétences sociales et civiques, leur autonomie et leur esprit d'initiative. Elle doit leur permet de passer de la sensibilisation à l'action. En cette rentrée scolaire 2018, 25 établissements – collèges, lycées, mais aussi une université avec le « Bonus Engagement » et une Maison d'enfants à caractère social (MECS) - ont intégré le dispositif et poursuivent l'expérimentation. Cela représente 850 enfants et adolescents ; un déploiement qui devrait amené à se poursuivre encore.

Une formation à la citoyenneté active

Selon l'Éducation nationale, l'option Croix-Rouge permet de s'inscrire dans la durée, de travailler main dans la main avec les chefs d'établissement et d'accompagner les jeunes dans l'élaboration de leurs projets solidaires. "Après avoir été sensibilisés aux principes humanitaires, ils ont la possibilité d'agir sur leur territoire et de prendre conscience de leur utilité sociale de manière très concrète", explique Emmanuel Forestier. Dans le cadre de ce cursus, les élèves participent aux cérémonies mémorielles, comme les commémorations du 8 mai. "Ils s'inscrivent alors dans un héritage, dans une histoire, poursuit-il. À une période – l'adolescence - où l'on se définit souvent par le regard de l'autre, réaliser que l'on peut s'intégrer comme citoyen actif dans la société permet d'avoir une image de soi positive et, par conséquent, de se sentir bien, d'avoir confiance".

Une évaluation conduite auprès des élèves du collège Lafayette en lien avec le siège national de la Croix-Rouge Française sur l'impact de ce dispositif concernant les deux années d'engagement des élèves du collège Lafayette a été réalisée et sera publiée prochainement.

> Voir le teaser 2018 de la section Croix-Rouge du collège Lafayette du Puy-en-Velay



Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteR le 8 novembre 2018 - 20h11
Encore un bel écran de fumée pour plaire aux conservateurs de tout poil et aux vieux c.... Mais pendant ce temps, le niveau baisse tout comme les moyens et l'enseignement privé fait le plein... Sauf dans les les lycées publics comme Louis Legrand où le papa énarque inscrit y son fiston qui deviendra aussi énarque : la boucle est bouclée

Signaler un abus