logo_zoom

Le château de la Rochelambert en voit de toutes les couleurs

Date : 20/02/2016 | Mise à jour : 22/02/2016 09:41
Partager

Nous vous l’avions annoncé, ce samedi 20 février a été le théâtre d’une bataille de peinture en plein air au château de la Rochelambert, à Saint-Paulien. Au programme, une cinquantaine de participants et une bonne dose de bonne humeur.

Vous aviez sans doute déjà entendu parler du concept de la « course colorée », ces courses d’endurance où les participants se jettent de la poudre colorée tout au long du parcours avant de finir en apothéose sur la ligne d’arrivée. Et bien voici une idée nouvelle comme nous vous l’avions présentée précédemment, qui consiste à se battre avec de la peinture. Exit les petits pistolets à eau bon marché, place à la cavalerie lourde : bombes à eau, pistolets, fusils et lance-flamme ont fait leur apparition, suivis des haches, épées et autres boucliers (en mousse bien sûr). Du matériel de qualité, onéreux, qui assure aux petits comme aux grands un moment de pur plaisir dans la mêlée. Le tout respectueux de l’environnement puisque la poudre utilisée est faite à base de craie.


La peinture a de l'avenir

C’était une grande première ce samedi pour David Carbonelli et Richard Dupupet qui sont à l’origine de ce projet un peu fou : « nous faisons ici un test grandeur nature pour avoir le ressenti des participants, pour tester le matériel aussi. Le 25 juin, il y aura beaucoup plus de monde et ce sera un véritable spectacle ». En effet, si une cinquantaine de participants a répondu présent aujourd’hui, l’initiateur du projet n’attend pas moins de 500 inscrits pour cet été. Et s’ils sont pour le moment des pionniers, tout indique que cette discipline va s’étendre et gagner toujours plus d’aficionados. La volonté est réelle de transporter cette idée en Haute-Loire et au-delà. Et pour y arriver, David Carbonelli a déjà tout prévu : « il y aura une troupe médiévale, un vrai camp ! Nous allons rajouter de nouvelles armes comme les catapultes. Il y aura des bassins d’eau colorée un peu partout pour recharger. Le public pourra également participer ».


« Très positif », « super »

C’est ce qu’on entendait sur toutes les lèvres et c’est ce qui résume le mieux la bataille. A la fin les participants sont méconnaissables : maculés de peinture des pieds à la tête, multicolores, ils détonent dans le paysage solennel du Château de la Rochelambert et de sa forêt silencieuse. Pour Sabrina, mère de famille, c’était un évènement à ne pas rater « L’idée de se battre avec de la peinture était très tentante, et finalement c’était vraiment super. On a passé un très bon moment ». Pour les enfants également, présents en nombre, cette bataille de peinture restera un moment épique. Comme nous l’expliquent Victor et Hermione : « on était là pour s’amuser avec les copains ». Et si le jeune garçon a préféré la hache et la demoiselle le pistolet, Sabrina elle, dont les lunettes sont encore trempées de peinture, envisage de venir avec deux boucliers protecteurs lors de la grosse bataille du 25 juin prochain. Quand on demande à tout ce petit monde s’il sera là au mois de juin, c’est un grand OUI.



A.V. 

 
Partager

Vous aimerez aussi

Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...