Le "café suspendu" arrive dans la Loire sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Le "café suspendu" arrive dans la Loire

Date : 10/01/2014 | Mise à jour : 10/01/2014 17:27
Partager

Ce concept solidaire, venu d'Italie, a été instauré il y a deux mois au salon A l'heure des thés, à Saint-Etienne. Le principe : des clients payent en avance des boissons pour d'autres personnes dans le besoin.

Le lieu est situé rue des Creuses, à deux pas de la place Albert Thomas. Un salon de thé cosy, mobilier en bois clair et peintures d'artistes aux murs. Mais A l'heure des thés n'est pas comme un salon de thé comme les autres. "Tout a commencé par le geste d'une cliente, une ancienne dermatologue, qui au moment de payer sa consommation, m'a donné 10 euros pour offrir des boissons aux clients dans le besoin", explique Guy Dufour, le créateur du salon de thé stéphanois.

Des soirées cafés psycho

Un mardi par mois, le salon de thé organise une soirée psycho. Le principe : deux psychologues interviennent sur un thème précis pendant 30 minutes, suivi d'un débat; Le tout accompagné d'une boisson bio ou de producteurs locaux. Le prochain a lieu ce mardi, sur le thème de "Je te haï...me amour désir jalousie". Réservation vivement conseillée au 04 77 37 92 27



Un système qui repose sur la confiance

Depuis ce jour, il pratique le sytème du "café en attente", ou café suspendu, qui a vu le jour à Naples. Le principe s'est étendu récemment en France, suite à un appel du Mouvement des Indignés sur les réseaux sociaux. "Le café suspendu fonctionne sur le principe de la confiance, puisque c'est moi qui tient les comptes, mais aussi sur la réciprocité de l'anonymat", explique Guy Dufour. Cela repose aussi sur le ressenti de Guy, "les personnes dans le besoin se repèrent facilement, dans ces cas-là je propose le café suspendu, en leur disant que c'est déjà payé", explique le patron du salon de thé, qui a ouvert son établissement en mai 2012, après une carrière de 25 ans dans le social.

Une vingtaine de boissons "suspendues" par des clients

Ainsi, la personne bénéficiaire (SDF, personne en foyer, retraité, étudiant...) ne connaît pas le nom de celui qui a payé pour elle sa consommation. Le donateur peut financer l'équivalent du prix d'un café voire plus. En ce vendredi, dans le salon de thé stéphanois, une vingtaine d'euros de boissons payée en avance attend sur le comptoir. Depuis la mise en place du café suspendu, une vingtaine de consommations ont été payées par des anonymes, qui se sont croisés ou non dans ce salon de thé solidaire. "J'ai ouvert ce lieu avant tout pour créer du lien social", explique Guy, "ici, les clients de tous les milieux se côtoient, lorsqu'ils discutent entre eux, passent de table en table, j'ai l'impression d'y arriver". Aujourd'hui, le principe du café suspendu s'est étendu au kébab et même à la baguette de pain.

S. B.

Photos : Céline Roux

Renseignements :
A l'heure des thés
4, rue des creuses
42000 Saint-Etienne
04 77 37 92 27
alheuredesthes42@gmail.com

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteAnonyme le 7 février 2014 - 10h29
bonjour je trouve ça génial tout le monde a le droit a tisser des liens que l'ont soit sdf étudiant(e)s mère/père au foyer personnes handicapées etc...nous sommes avant tous des êtres humains nous ne sommes pas des pestiférés nous avons tous une richesse venant du coeur a partager beaucoup devrait méditer sur ce sujet et aréter de croire que vous êtes au dessus de tout le monde parce que vous êtes beau/belle et riches connaissez-vous le sens du mot PARTAGE

Signaler un abus

img_journalisteAnonyme le 15 janvier 2014 - 15h52
pour repondre a l'anomyme du 11 01 17h49 je vais souvent a l'heure des thes , et je voudrais dire que la misere n'est pas toujours affichee sur la tete des gens , que la dignite existe et que souvent ceux qui ont vraiment besoin ne demande rien; il faut de l'observation et savoir mettre les gens en confiance. en tout cas felicitation a guy pour cette initiative

Signaler un abus

img_journalisteAnonyme le 13 janvier 2014 - 22h56
Je trouve l'idée simple et belle. Quand il arrive d'avoir un "creux" dans sa vie, un endroit comme cela peut être réconfortant. Et payer un café en plus de temps en temps c'est pas la mer à boire. Si il faut aussi montrer des justificatifs pour profiter d'un petit café... Je note l'adresse.

Signaler un abus