Le Top 3 des médecines douces en Haute-Loire sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Le Top 3 des médecines douces en Haute-Loire

Date : 18/01/2016 | Mise à jour : 16/03/2016 06:05
Partager

Avec plus de 4,8 millions de recherches sur Internet en 2014, les médecines alternatives séduisent de plus en plus de Français. Le baromètre PagesJaunes Santé 2015 révèle les professions les plus recherchées en France, mais aussi en Haute-Loire.

Parmi le top 3 des médecines alternatives les plus recherchées en Haute-Loire sur pagesjaunes.fr (en nombre de recherches par habitants), c'est la psychothérapie qui s'octroie la première marche du podium, suivie de la sophrologie, puis des magnétiseurs.
L'offre et la demande semblent d'ailleurs coordonnés puisqu'en Haute-Loire, on trouve 14 psychothérapeutes, 13 sophrologues et 6 magnétiseurs (données 2014) dans le célèbre annuaire, sans compter tous ceux qui exercent plus discrètement par le bouche à oreille.

Magnétiseurs : ça ne marche pas à tous les coups

Mathieu, 28 ans, d'Aiguilhe, a consulté par deux fois un magnétiseur connu par le bouche à oreille. « La première fois c'est quand j'ai été brûlé au 3ème degré sur une grande partie du corps par du café bouillant, raconte-t-il. Je souffrais atrocement et les médicaments conventionnels n'y faisaient rien. Du moment où le magnétiseur m'a 'coupé le feu', comme on dit, je n'avais plus une seule douleur. »
La deuxième fois, avec un magnétiseur différent car le premier ne proposait pas ce service, Mathieu a tenté d'arrêter de fumer. « Ça m'a aidé au début mais j'ai craqué au bout de trois mois », avant de souligner qu'il s'agit d'un véritable business puisque le tarif de 40 euros était donné d'emblée à la prise de rendez-vous alors que la tradition veut que le « patient » donne la somme qu'il veut après la « consultation ».
Un business en pleine croissance quand on voit que les magnétiseurs sont de plus en plus demandés avec 278 943 requêtes annuelles sur pagesjaunes.fr à travers l'hexagone en 2014, soit une hausse de 52% par rapport à l'année précédente.

Zoom sur un rebouteux du Puy

Le 31 janvier 2015, le journal de France 2 a consacré une enquête au phénomène des rebouteux. Estimés entre 5 000 et 8 000, ces guérisseurs touchent, palpent, manipulent, magnétisent, effacent les verrues, "passent le feu", hypnotisent... « Ce sont des thérapeutes qui pratiquent parfois à plein temps, discrètement ou en ayant pignon sur rue, et souvent à temps partiel en marge d'une autre activité, précise l'enquête. Et si beaucoup se font payer, plus ou moins cher, d'autres utilisent leur don gracieusement. » Parmi les guérisseurs à l'écran, un Ponot : Geoffroy Petit. Celui qui exerce boulevard Saint-Louis, sous le titre "rebouteux libéral", dit avoir hérité d'un don familial et souhaite le transmettre à sa fille.
> Voir l'enquête 13h15 le samedi : "Guérisseurs, la main au feu" (le passage au Puy commence à 17')




Les journalistes de France 2 Cécile Tartakovsky, Guillaume Beaufils, Arnaud Béruel et Matthieu Parmentier précisent que : « Si les guérisseurs responsables ne prétendent pas remplacer les médecins traditionnels, ceux qui font appel à eux disent qu'ils peuvent réussir là où la médecine orthodoxe a échoué. Et l'institution médicale ouvre parfois aujourd'hui ses portes à ces pratiques, en complément de traitements classiques. » Le risque, par exemple, serait de ne se soigner qu'à travers les médecines alternatives, qui peuvent soulager la douleur, mais qui ne guériront pas un cancer ou une autre maladie grave. Dans un rapport, l'Académie de médecine pose les limites des thérapies complémentaires (acupuncture, hypnose, ostéopathie, tai-chi).

Sophrologue, hypno-thérapeute, naturopathe…

En France, longtemps marginalisées, les médecines alternatives ont dorénavant la cote auprès des Français avec plus de 4,8 millions de requêtes effectuées en 2014 sur pagesjaunes.fr. Un véritable  boom : +61% de recherches en 2014 par rapport à 2013. la sophrologie (+ 4% vs 2013 avec 735 000 recherches), le magnétisme (+ 52% vs 2013 avec 279 000 recherches) et l’hypnothérapie (+ 62% vs 2013 avec 197 000 recherches) restent les médecines douces les plus tendances dans l'hexagone.
La Loire-Atlantique (729 recherches pour 10 000 habitants), l’Ile-et-Vilaine (697 recherches pour 10 000 habitants) et les Côtes-d’Armor (689 recherches pour 10 000 habitants) arrivent en tête des départements les plus adeptes de médecines douces.

Médecines alternatives en Haute-Loire
Create pie charts

Un phénomène qui s'accroît d'année en année

Les recherches pour ces professions ont enregistré à elles seules une croissance de plus de 105% sur pagesjaunes.fr entre 2011 et 2014 alors que celle-ci n'était « que » de 71% entre 2011 et 2013.
Le Baromètre PagesJaunes constate un engouement particulièrement fort des Français pour les hypno-thérapeutes qui enregistrent, avec plus de 196 217 recherches annuelles, une croissance record de + 62% par rapport à 2013. C’est principalement la Loire-Atlantique et la ville de Nantes qui concentrent le plus de requêtes pour ces praticiens.
Les magnétiseurs sont, eux, de plus en plus demandés avec 278 943 requêtes annuelles (soit + 52% par rapport à 2013), et ce, plus particulièrement dans les Côtes d’Armor et à Dijon.
Les sophrologues enregistrent 735 346 recherches par an (soit + 4% par rapport à 2013), les plus nombreuses s’effectuant en Savoie et à Toulouse.
Les musicothérapeutes sont massivement recherchés dans l’Aube et à Montpellier.
Les art-thérapeutes sont recherchés dans le Bas-Rhin et à Rennes.
Et les naturopathes, quant à eux, sont plébiscités dans le Gers et à Grenoble.

 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...